vendredi 27 juillet 2018

Retour sur une semaine au festival d'Avignon 2018... #off18

Que restera-t-il de cette semaine avignonaise?

36 spectacles vus et chroniqués, de belles rencontres, des jeunes comédiens talentueux, enthousiastes, des adaptations de romans très réussies, de la créativité, beaucoup de très bons spectacles, du chant, de la danse, des dispositifs bi ou tri frontaux, des scénographies époustouflantes et d'autres réduites à leur plus simple expression mais tout aussi pertinentes, pas forcément de coup de coeur, le manque parfois de ce petit rien qui embarque tout, et fait se lever d'un même élan une salle entière dans un tonnerre d'applaudissements... mais inversement, très peu de déception, et ça , c'est plus qu'agréable!

Sur ces 36 spectacles, une bonne partie figurait dans mes repérages initiaux, de compagnies ou d'interprètes que je suis, d'autrices que j'avais envie de découvrir (j'y reviendrai dans un prochain article), de thèmes qui m'intéressaient.
S'y sont glissés quelques autres pièces, le bouche à oreille sur place, une attachée de presse convaincante, un tracteur efficace, de quoi découvrir d'autres univers dans le foisonnement du festival!

Alors un grand merci à tous ceux qui ont contribué à rendre cette semaine plus belle, les artistes bien sûr, mais aussi toutes les équipes techniques ou d'accueil du public, les échanges dans les files d'attentes ou aux terrasses des cafés, les copines blogueuses, Anne pour les nombreux spectacles partagés, Lydia pour la découverte des glaces de chez Regusto, Claudine pour ce café trop rapide avant que je ne reparte vers une autre salle! )  tout ce qui fait qu'à peine descendue du train du retour, une seule question : à quelles dates on y retourne en juillet prochain?

La liste des spectacles vus cette année

Dans le IN


Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie Otsuka #FDA18

Dans le off, les plus marquants se trouvent plutôt parmi les premiers, mais la suite n'a rien d'un classement, sinon celui de l'ordre du copier-coller depuis mes articles !
 Il ne reste plus qu'à leur souhaiter une belle exploitation, de nombreuses dates, et un public nombreux!
C'est au 11 Gilgamesh Belleville que j'ai passé le plus de temps cette semaine, et au final une vingtaine de salles fréquentées:

Vania, une même nuit nous attend tous D'après Anton Tchekhov #off18
Faust D'après Goethe / Gaële Boghossian #off18
Bérénice 34-44 de Isabelle STIBBE #off18
PART-DIEU de Julie Rossello-Rochet #off18
Suite française d'Irène Némirovsky #off18
Un coeur simple Gustave Flaubert #off18
Sur la route Anne Voutey #off18
De Pékin à Lampedusa Gilbert Ponté #off18
Cent mètres papillon Maxime Taffanel #off18
Pas pleurer Lydie Salvayre #off18
Hamlet William Shakespeare #off18

Trahisons Pinter #off18
La putain respectueuse Jean-Paul Sartre #off18
Bord de mer Véronique Olmi #off18
TRUDI 1933 présent composé Véronique Bret
LE MAÎTRE ET MARGUERITE de Mikhaïl Boulgakov #off18
Signé Dumas de Cyril Gély et Eric Rouquette #off18
Zorba Nikos Kazantzakis Eric Bouvron #off18

La Musica deuxième - Marguerite Duras #off18
Les Monstrueuses Leïla Anis #off18
 Hedda de Sigrid Carre Lecoindre #off18
Des amis fidèles Eric Rouquette #off18
Les vies de Swann De Marc CITTI #off18
CLAUDEL KAHLO WOOLF de Monica Mojica #off18
Au début de François Bégaudeau #off18
Une chambre en attendant de Gilles Granouillet #off18
Un garçon d'Italie Philippe Besson #off18
L’Adieu à la scène, Racine VS La Fontaine #off18
Ton beau capitaine de Simone Schwartz-Bart #off18




Histoire sans parole...

Lodka #off18



Mais aussi des spectacles musicaux
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? De Eric Bu et Elodie Menant #off18
Illusions nocturnes de Pascal Lacoste #off18
chats noirs souris blanches Olivier Maille #off18
La poupée sanglante Didier Bailly et Eric Chantelauze #off18
Vous avez dit Broadway? Antoine Guillaume #off18

Le bouche à oreille du festival, quelques pièces conseillées par d'autres festivaliers:

Le BAO du #off18 No Women's Land et J’aime Valentine mais bon…

LE BAO d'Avignon #off18 Garden Party / Eugénie Grandet ou l'argent domine les lois, la politique et les moeurs

Le BAO d'Avignon Maelström et Il y a des jours où le mot moi devient insupportable 

Le BAO d'Avignon #off18 VIVE LA VIE La machine de Turing


2 commentaires:

  1. Je termine aujourd'hui avec un dernier spectacle musical. Comme toi, j'ai eu des déceptions, des regrets (on ne peut pas tout voir), et aussi de belles surprises.
    En tout cas le plaisir de te retrouver à Avignon, et de passer un bon moment avec les blogueurs, et certains attachés de presse.
    Les glaces oui, je recommence aujourd'hui !
    Pour l'an prochain je t'en reparle pas de soucis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon dernier spectacle ! Et à bientôt!

      Supprimer

Comments system