voyage dans les Pouilles Matera Gargano Salento Itria road-trip

A l'occasion de ma dernière lecture se déroulant à Bari, je prends enfin le temps de faire l'article récapitulatif de notre voyage dans les Pouilles et à Matera en avril 2016!

Ce fut un vrai coup de coeur pour cette région, tant pour la variété de ces paysages naturels, que pour sa richesse et sa variété là encore architecturale et historique!
itineraire voyage pouilles roadtrip italie matera gargano bari

Une bonne semaine n'est pas de trop pour en découvrir un maximum de richesses, tout en profitant de la douceur de vivre!
Au début du printemps, peu de touristes, très agréable pour découvrir les monuments, en revanche, les zones touristiques de bord de mer a priori bondées l'été étaient plutôt désertiques (ce qui a du charme aussi mais attention à prévoir pique-nique ou essence, pas toujours facile de trouver des choses ouvertes hors saison !).

Côté météo nous avons alterné magnifiques journées ensoleillées et jours plus humides, mais globalement, plutôt agréable! Petit détail pratique, nous sommes à l'est, le soleil se couche bien plus tôt que chez nous, à anticiper si l'on veut éviter d'arriver de nuit sur les lieux d'hébergement!

Vous trouverez donc sur cette page un résumé du séjour, les liens renvoient aux reportages photos détaillés sur chaque étape publiés au retour du voyage.
voyage italie itineraire circuit pouille travel puglia




Il s'agit d'une région assez étendue, à découvrir en itinérance et en changeant de lieux d’hébergement à chaque étape. Certains sites sont assez éloignés, le temps de trajet est à prendre en compte dans le planning du séjour (ainsi, il nous a manqué du temps à Lecce, je vous propose donc un programme un peu corrigé d'après notre expérience!)

quelques indispensables :
Chaque étape peut aussi se transformer en séjour indépendant, un week-end dans le Gargano, un autre dans la vallée d'Itria ou à Lecce, Matera ou Bari, de quoi découvrir un des aspects de cette région très contrastée!
Je vous ai fait quelques propositions d'itinéraires week-end que vous trouverez un peu plus bas, en y ajoutant d'autres sites que nous n'avons pas eu le temps de voir. 

L'itinéraire proposé en bref, corrigé en fonction de notre séjour , des journées denses, pas mal de kilomètres, pourvoir étaler le séjour sur 15 jours serait idéal, en passant plus de temps à Lecce par exemple ou en poussant plus avant l'exploration de la côte du Gargano avec une balade en bateau  !



Itinéraire circuit découverte des Pouilles et du sud de l'italie

Jour 1 transport, route vers le Gargano, hébergement à prévoir vers Manfredonia pour deux nuits
Jour 2 Route côtière jusqu'à Vieste (voir Peschici et- ou le lac de Varano si vous avez pu commencer à découvrir la région la veille selon votre heure d'arrivée, ou si vous pouvez ajouter une journée supplémentaire! Une excursion en bateau au départ de Vieste est aussi un excellent moyen de découvrir cette côte particulièrement découpée) retour par la Foresta Umbra, visite de Manfredonia
Jour 3 Visite de Monte Sant’Angelo , balade dans les salins de Margherita di Savoia ou au Lago salso de Manfredonia , Trani ( nuit vers Trani)
Jour 4 Fin des visites de Trani, Castel del Monte, Bitonto (nuit vers Bitonto, où en commençant à descendre un peu)
J5 route vers la vallée d'Itria, Martina Franca et début des visites d' Alberobello (nuit à dans un trullo, agri-tourisme...)
J6  Fin de la visite d'Alberobello, Ostuni, Locorotondo. Si possible route vers Lecce et nuit dans la région de Lecce
J7 route vers Otranto en passant par le site du Roca Vecchia, avec la grotte de la poésie, ou les Torre dell'orso (vers Melendugno). Visites d' Otranto, Galatina et Lecce, nuit à Lecce ( L'idéal serait d'y passer une journée de plus pour découvrir la ville de façon plus appronfondie !)
J8 Tarente (musée archéologique) et  Massafra, première découverte de Matera, arrêt au belvédère de la Murgia, nuit à Matera
J9 Matera, Altamura, route vers Bari (deux nuits à Bari ou dans les environs)
J 10 Visite du centre historique et du port de Bari et de Polignano a Mare
J 11 Pinacothèque de Bari et retour

Dans le détail, l'ordre est un peu différent, cela correspond à ce que nous avons fait mais qui peut parfois être amélioré.

Première étape : deux jours dans le Gargano : 

gargano pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie

Au départ de l'aéroport de Bari (il y a aussi des vols vers Brindisi, à vous de comparer les prix!) , on commence par longer la côte vers le Nord pour se baser d'abord pendant deux jours dans le Gargano. Selon vos préférences, village de bord de mer, hébergement nature du côté de la forêt, on peut trouver des types de nuitées variées!

Premier jour : Le Gargano , Vieste, la Foresta Umbra

Les photos : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/voyage-dans-les-pouilles-1-leperon.html

Début du séjour par le nord de la région, l'éperon de la botte, autour de Manfredonia et du parc national du Gargano.
Au programme du premier jour, la route longeant la mer adriatique, de Manfredonia à Vieste et retour par la Foresta umbra à l'intérieur des terres.
Plusieurs belvédères sont aménagés, de superbes points de vue!
Vieste
Un joli bourg médiéval, avec ses petites rues escarpées, ses façades blanches et son château, construit en a pic sur la mer sous Frédéric II. Le pain de sucre qui culmine à plus de 25 m.
Au programme : se perdre dans les ruelles!


Le parc naturel, la forêt Umbra
De belles balades à faire, en particulier autour du lac artificiel de Cutino , un air de Canada en plein milieu de l'Italie!
Si nous étions restés une journée de plus : nous aurions aimé voir Peschici et terminer la journée par une balade sur le lac de Varano. Une excursion en bateau au départ de Vieste est aussi un excellent moyen de découvrir cette côte particulièrement découpée, ou encore mieux une excursion aux îles Tremiti ! Bref, le Gargano mérite bien d'y passer un week-end prolongé!


 Manfredonia, Monte Sant’Angelo et Margherita di Savoia

Pour les détails et les photos de ce deuxième jour : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/sejour-dans-les-pouilles-2-manfredonia.html

Après une première journée "nature", journée patrimoine!

  Un petit tour dans Manfredonia, pour la balade en bord de mer et autour du  château médiéval, mais surtout pour visiter le site archéologique de Siponto, la Basilique de Santa Maria Maggior et les vestiges d'une basilique paléochrétienne reconstituée par un treillis métallique qui permet d'imaginer comment était la construction de façon originale!
Monte Sant’Angelo
Une longue route en lacets, pour arriver au village perché de Monte Sant'Angelo.
L'archange Michel y serait apparu en et aurait ordonné de bâtir un lieu de culte chrétien dans une grotte sous la ville. Nous y avons visité le sanctuaire et le château.  Voir reportage photos. Le panorama sur les environs est impressionnant!

Margherita di Savoia
Pour terminer la découverte du nord des Pouilles, nous traversons la zone humide des Salines de Marguerite de Savoie pour gagner la région de Trani notre prochaine étape : une étendue d’environ 4000 hectares, la saline maritime la plus grande d’Italie, paradis des oiseaux aquatiques , flamants roses...Hélas pour nous, la pluie fait son apparition...balade écourtée!

Proposition d'itinéraire :

Un grand week-end dans le Gargano

J1 : arrivée à l'aéroport de Bari, route vers Manfredonia, visite de la ville (essentiellement le  site archéologique de Siponto, la Basilique de Santa Maria Maggior ), balade en bord de mer. Nuit vers Manfredonia. 
J2 ; route côtière, arrêts aux belvédères,  découverte des villes de Vieste (déjeuner en terrasse face à la mer...) et Peschi avant de terminer la journée par une balade sur le lac de Varano. Nuit vers Vieste.
J3 (journée facultative si vous ne restez qu'un petit week-end) Une excursion en bateau au départ de Vieste ou encore mieux une excursion aux îles Tremiti !
J 4 Monte Sant'Angelo (château et sanctuaire), après-midi nature dans la Foresta umbra
J5 retour (sur le trajet coup d'oeil à la zone humide des Salines de Marguerite de Savoie ou au Lago Salso de Manfredonia ou encore au sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo ou à l'église romane de Troia ou encore à la ville de Foggia selon vos centres d'intérêts )

Le Gargano entre mer et lacs (photos https://commons.wikimedia.org)
gargano pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie vieste

Deuxième étape  Trani, Castel del Monte, Bitonto

Détails et photos : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-3-trani-castel-del-monte.html

Trani

Visiter la cathédrale (et ses différentes strates ! ), et se balader le long du port et dans les ruelles jusqu'au Castello Svevo


 Castel del Monte

Le plus célèbre des châteaux de Frédéric II !
A ne pas manquer (voir l'article plus haut! )

  Bitonto

Comme à Trani, on visite la cathédrale, et on se balade en ville!
 A l'intérieur, à noter un ambon en marbre, avec une représentation des empereurs souabe Frédéric Ier Barberousse, Henri VI, Frédéric II et son fils Conrad.
 Dans la crypte se trouve la mosaïque d'un griffon, d'un paon et des vestiges des bâtiments précédents (église paléochrétienne, villa romaine, tour)

Proposition d'itinéraire avec quelques sites supplémentaires que nous n'avons pas eu le temps de découvrir: 

Un grand week-end dans les Pouilles autour de Trani

trani pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit castel del monte bitonto

J1 : arrivée à l'aéroport de Bari, Bisceglie et son musée de la mer, hébergement dans les environs ou à Trani pour tout le séjour.   
J2 Visite de Trani, cathédrale et crypte, ruelles du quartier juif, port. Après-midi visite de Barletta le château et son musée; la cathédrale et ses catacombes, le pinacothèque G. De Nittis. Fin de journée du côté des salins de Marguerite de Savoie

J3 visite du château de Castel del Monte. Passage par Andria (église des Templiers, sanctuaires... mais aussi musée de la dragée, des bonbons et du chocolat!) et Ruvo di Puglia (cathédrale romane, musée archéologique) 
J 4 Journée archéologie Visites de Canosa di Puglia et de Canne della Battaglia. Passage par Minervino Murge "le balcon des Pouilles"
J5 Sur le retour vers Bari, passage à Bitonto, visite de la cathédrale, balade entres les palais... et si vous avez le temps, visite de la Galleria nazionale della Puglia


Wikipédia Minervino Murge et Bisceglie
Minervino MurgeBisceglie - centro storico.jpg

Troisième étape Ostuni, Locorotondo, Alberobello,  la Vallée d'Itria , Martina Franca

Photos et articles détaillés : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-4-ostuni-locorotondo.html
et  http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/visiter-les-pouilles-5-alberobello.html
trulli itria alberobello locorotondo pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie

Cap un peu plus au Sud!
On se base au milieu de la vallée d'Itria pour au moins deux jours à la découverte des trullis et autres villages blancs, une zone coup de coeur!
Et si vous le pouvez, une nuit dans un trullo c'est vraiment chouette! Une grosse offre agri-tourisme, chambre d'hôtes dans la région, de quoi trouver votre bonheur!

On commence par le plus célèbre des villages :
Alberobello

Les trulli dAlberobello, font partie des 50 sites inscrits sur la World Heritage List d'UNESCO.
On en compte environ 1 500 dans les quartiers Monti et Aia Piccola, moins touristique mais tout aussi intéressant (et qui offre un beau point de vue sur les toits des trulli de l'autre quartier) , et par lequel nous avons commencé la visite.
Si c'était à refaire, nous ferions l'inverse, la partie la plus touristique tôt le matin en y arrivant avant le flot de touristes, un oeil rapide à l'église, et tant pis si les innombrables magasins de souvenirs sont encore fermés,  puis tranquillement Aia Piccola!
C'est d'ailleurs dans ce quartier où l'on trouve encore de vrais résidents, certains ouvrent volontiers leur porte, et cela vaut le coup d'oeil!
 Le tourisme a l'air d'y être à la journée, les cars arrivent vers 10 heures, repartent en fin d'après-midi, mieux vaut peut-être passer une nuit dans le secteur pour y être plus au calme en début ou fin de journée ?

 




Martina Franca

Une ville baroque qui mérite de passer une demi-journée à la découverte de ces églises et palais!



Ostuni

ostuni pouilles voyage
 
Un de mes coups de coeur avec la suivante! La "Ville Blanche" comme elle est surnommée, aux ruelles enchevêtrées , aux maisons soigneusement blanchies à la chaud, reliées par des passerelles ou passages couverts, liés à la nécessité de se protéger contre la menace turque à l'époque, prend des allures de cité grecque.
Si vous avez le temps, il y a un musée archéologique à visiter!

Locorotondo 

Tout autant de charme ! Une ville au plan circulaire, ruelles blanches, vue sur la vallée des Trulli....
Locorotondo  figure dans la liste des plus beaux villages d'Italie.

 


 et si au premier coup d'oeil ces maisons blanches semblent identiques, il n'en est rien! La découpe de l'escalier, le balcon... des détails très différents! Et beaucoup de fleurs partout!

Halte dans une masseria, pour découvrir la version rurale des trulli

 L'importance capitale des citernes d'eau


Des balades entre murets et cactus!
  des cerisiers entre les oliviers

 Pour prolonger le week-end

Si vous avez plus de temps, vous pouvez ajouter la visite du château Dentice di Frasso à Carovigno ou vous balader dans la réserve de la Torre Guaceto en bord de mer ou dans le parc régional des dunes côtières de Torre Canne et Torre San Leonardo...
Pour les amateurs de spéléo, la région est également riche en activités!
Ou encore, d'autres villages à découvrir, Noci, Ceglie Massapica et Cisternino en particulier.

Quatrième étape Lecce Galatina Otranto week-end dans le Salento

Encore un peu plus au sud!
Article détaillé et toutes les photos :
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-6-lecce-galatina-marie.html

Contrairement à ce que nous avons fait, je vous conseille de vous baser à Lecce même pour pouvoir la voir également au soleil couchant et de nuit et admirer cette couleur de pierre vraiment particulière!
Galatina et Otranto ont des monuments qui valent vraiment le détour, mais plutôt à faire sur une demi-journée.

Lecce

La “Florence baroque” Lecce a été, pendant des siècles, un centre culturel, religieux et commercial prospère et l'une des villes les plus peuplées du Royaume de Naples.
Eglises à chaque coin de rue, palais, ruines romaines (amphithéâtre encore bien visible en plein centre ville et petit théâtre romain à côté) , une ville où l'on retrouve une pierre claire, qui se prête merveilleusement bien à la sculpture, un bestiaire fantastique orne les monuments,  tandis que les influences grecques et orientales sont bien présentes.
Un vrai théâtre à ciel ouvert!
La cathédrale

 

La spécialité locale : Caffè Leccese: Café, glaçons et lait d'amande.
  La Basilique Santa Croce
Après Lecce, nous suivons la côte adriatique pendant quelques kilomètres, à la découverte de beaux sites naturels, en traversant des villages fantômes, de résidences secondaires et autres villages vacances encore fermés en cette saison


A ne manquer par beau temps le site du Roca Vecchia, avec la grotte de la poésie, un site naturel impressionnant, ou les Torre dell'orso un peu plus loin (vers Melendugno).
L'été, il y a beaucoup de monde de la fin de matinée au début de soirée, à voir plutôt en tout début de journée!

 Galatina

Il ne faut pas manquer la basilique pour se pencher sur l'historie de Marie d'Enghien dont je vous parle d'avantage dans l'article détaillé!
Située au cœur du Salento, Galatina était probablement une colonie grecque comme le laisse supposer le toponyme de la ville, que l'on peut traduire par « belle Athènes » ou « Athènes de lait ».
La Basilica Santa Caterina d'Alessandria : Construite entre 1384 et 1391, exemple unique du gothique dans le Salento, cette Basilique possède un très beau cycle de fresques de la fin du XIVe. Les murs du cloître du couvent adjacent, sous les arcades, sont recouverts de fresques datant de la fin du XVIIe.

MARIA d 'Enghien, succède à son père en 1384, comme comtesse de Lecce.  Elle épouse Raimondello Orsini Del Balzo, ils s'assurent une large domination dans les Pouilles et entrent en lutte contre Ladislas d'Anjou Durazzo La basilique de Sainte Catherine d'Alexandrie à Galatina, a été construite par la volonté de Raimondello pour abriter la relique du doigt de la sainte qu'il a ramené des croisades.
Raimondello meurt soudainement en 1406. Marie décidé de poursuivre la lutte, cache tout d'abord la mort de son époux et rejoint Tarente, plus facile à défendre, avec ses quatre enfants en bas-âge. Elle organise le siège de la ville face à Ladislas d'Anjou qui finit par lever le siège de Tarente après près de deux mois sans résultats significatifs. Mais, sans aide extérieure, la ville pourra difficilement résister à une nouvelle attaque. Au terme de négociations compliquées, et d'une situation militaire très difficile, un mariage est finalement conclu entre Marie d'Enghien et Ladislas, dont elle devient la troisième épouse. Il est célébré le 23 avril 1407.
Marie s'installe à Naples avec ses enfants, mais n'est pas vraiment intégrée par l'entourage de son nouvel époux. Ils n'eurent pas d'enfants ensemble. A la mort de Ladislas, de maladie, en 1414, elle est emprisonnée à Castelnuovo tant que la succession au trône de Naples n'est pas réglée. Elle est libérée à la fin de 1415, ses deux fils deux ans après.
Elle se réinstalle à Lecce, s'occupe de l'administration, et de mécenat culturel. Elle poursuit la réalisation des décors de la basilique de Galatina avec un important cycle de fresques. Utilisant ce qu'elle avait observé à la cour de Naples, elle continue à moderniser son comté. En 1445 , elle a publié «Statuta et capitules florentissimae civitatis Litii", symbole d'une sage administration, concernant aussi bien la propreté, les règles à suivre en cas d'incendie, la violence … elle a appliqué un système fiscal équitable, développé le commerce et l' industrie (l'art de la draperie, des bijoux, des sculptures sur bois et sculpture). Elle rétablit les relations économiques avec la République de Venise. Dans les documents publics, le latin commence à être remplacé par le dialecte et la langue vernaculaire. Elle meurt à Lecce le 9 mai 1446 .

Dans la basilique, elle est représentée sur la fresque de l'«Adoration des Mages», Raimondello est à genoux devant l'Enfant, un page soulève la couronne de Maria d'Enghien, pour qu'elle puisse adorer l'enfant Jésus comme l'a fait son mari, derrière eux, leur fils aîné Giovanni Antonio, donne le cadeau. 
Elle est également représentée sur une autre scène, derrière la Vierge, les bras croisés, ainsi qu'en mariée.



 Otrante

À la pointe extrême de l'Italie, sur le talon de la "botte", cette ville où l'influence grecque était telle qu'on y parle encore un dialecte proche du grec, fut jadis capitale du dernier réduit byzantin, la Terre d'Otrante. Otrante est la ville d'Italie la plus proche de l'Albanie : elle n'est séparée de la ville de Vlora que par le canal d'Otrante, large d'environ 70 kilomètres.
Une petite balade le long des remparts et du port avec le monument en mémoire du naufrage du Kater I Rades, bateau albanais en 1997 et ses 80 victimes
Visite de la cathédrale et de sa crypte crypte au quarante-deux colonnes . Otrante mérite le détour pour sa mosaïque médiévale d'une iconographie riche et complexe qui en couvre le sol.

 





Exemple de programme pour un grand week-end dans le Salento
lecce galatina salento pouilles otrante voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie


Jour 1 arrivée à l'aéroport de Bari ou Brindisi, première découverte de Lecce, place de l'amphithéâtre
Jour 2 visite de Lecce le matin (cathédrale et Basilique Santa Croce) après-midi à Galatina (église et cloitre) et Galatone
Jour 3 : Otrante, cathédrale, remparts , port. Après-midi route côtière et  Santa Cesarea Terme, ville thermale On peut pousser jusqu'à l’extrême pointe de Santa Maria di Leuca
Jour 4 : passage par Tarente (musée archéologique et cathédrale) et retour

Avec une journée de plus on peut découvrir Gallipoli, Brindisi, Nardo... selon si vous êtes plus mer ou baroque, il y en a pour tous les goûts!

ce que nous n'avons pas fait, photos wikipédia
Gallipoli et Santa Cesarea Terme
File:Gallipoli Città Vecchia.jpg
Santa Cesarea Terme dal mare.jpg

Cinquième étape  : Tarente et  Massafra

Sur la route entre Lecce et Matera, la prochaine halte, deux arrêts indispensables :
 Article détaillés et toutes les photos :
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-7-tarente-massafra.html

Tarente

Une ville au premier regard pas franchement attirante, et pourtant, les guides sont unanimes, le musée archéologique et la cathédrale sont incontournables! Je confirme! Visite indispensable!
Au bout d'une rue aux bâtiments peu avenant, le Duomo de San Cataldo  et sa façade baroque . 

et une chapelle baroque  très chargée!
Le musée archéologique national de Tarente est abrité dans le couvent des "Alcantarini".
 Une riche collection de céramiques, de mosaïques et d’orfèvrerie. Quelques unes de ses richesses, il vaut vraiment le détour! A voir dans l'article détaillé!
 Le château aragonais abrite aujourd’hui la marine militaire, et quelques ruines dont deux colonnes d’un temple dorique, rappellent que la ville fut une des plus importantes colonies de la Grande Grèce.

Ilva, la plus grande aciérie d'Europe... et un scandale écologique et sanitaire de taille

Massafra

l’un des sites les plus pittoresques des Pouilles, coupée en deux par un profond ravin constitué de grottes, d’habitations troglodytiques et de cryptes rupestres ornées de fresques.
Le ravin San Marco sépare la ville en deux , le château se trouve directement au bord du ravin et présente les caractéristiques typiques des châteaux-forts angevins: quatre tours reliées par un épais mur d’enceinte. Le long des parois des ravins, les grottes naturelles furent aménagées en cryptes ou en églises et consacrées à divers saints.
  Le territoire de Massafra comprend environ 30 églises rupestres, aussi connu comme cryptes byzantines, d' un grand intérêt artistique et architectural
Pour accéder à ces grottes, visite guidée (et heureusement, on se perdrait facilement! ) la guide nous entraine dans des lieux assez improbables, certaines se trouvent maintenant sous des immeubles en pleine ville moderne, le décalage est surprenant!



Sixième étape Matera et Altamura

Pour les détails photos et textes explicatifs:
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/basilicate-10-matera.html
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-9-altamura.html

Comme à Alberobello, beaucoup de touristes ne passent qu'une journée à Matera, les débuts de matinée et fin de journée sont beaucoup plus calmes.
Passez-y une nuit pour admirer aussi la ville illuminée! 


Il faut d'abord observer Matera depuis le belvédère de la Murgia pour comprendre le site, entre grottes et églises rupestres.

La Basilicate fut longtemps une région reculée et miséreuse. Sous le fascisme, les opposants politiques y étaient envoyés en exil, comme Carlo Levi, auteur du Christ s'est arrêté à Eboli qui, lorsqu'il évoque Matera la compare à L'enfer de Dante....
La ville est célèbre pour ses habitats troglodytiques (les Sassi di Matera, littéralement pierres de Matera), classés sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco.

De nombreux sont maintenant reconvertis en chambre d'hôte, laissez vous tenter pour une immersion dans la ville!

Pour les plus sportifs on peut se rendre à pied dans le « Parc des églises rupestres de Matera » entre escaliers, sentiers et pont de singe!


 Prévoir une bonne paire de chaussures, et andiamo!
 Plusieurs parcours de découverte de la ville sont prévus, nous avons combiné plusieurs circuits,vous pouvez les retrouver ici:
https://www.visiteguidatematera.com/wp-content/uploads/2015/02/Mappa-turistica-FRONTE-WEB.jpg
matera basilicate pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie

Au départ de la Piazza Veneto, quelques incontournables :


Balade dans le sasso caveoso, la piazza sedile, avec le siège des assemblées municipales (avant la place on voit la trace des anciennes portes de la ville) , la piazza del Duomo et la visite de la cathédrale, la via Ridola (point de vue sur le sasso Caveoso) ,l'église rupestre San Pietro de Monterrone (san pietro caveoso) et celle della Madonna de Idris, visiter l'intérieur d'un Sassi (celui du vico solitario pour nous) , une balade au fil du Sasso Barisano, le plus ancien et autour de la Piazza Giovanni Pascoli

Plusieurs musées sont également à découvrir (archéologie, art...)
On se croirait parfois dans une maquette, ou une maison de poupée...
En 2019 Matera est capitale européenne de la culture, belle revanche pour la ville qui dans les années cinquante, était décrite comme « honte nationale » à cause de l’extrême misère dans laquelle vivaient les habitants!
La cathédrale


On redescend vers le bas de la ville, point de vue idéal sur les sassi
et les grottes en face
vers la Piazza Pascoli
le musée abrite quelques oeuvres de Carlo Levi, pas incontournable, mais pourquoi pas!
une lecture incontournable en tout cas:
Le Christ s'est arrêté à Eboli de Carlo Levi







Puis, à ne pas manquer en allant ou en quittant Matera:

Altamura 

"la ville des hauts murs" est célèbre pour sa cathédrale Santa Maria Assunta, un exemple du roman-gothique des Pouilles (XIIIe siècle), mais aussi pour la découverte de l'Homme d'Altamura, squelette d'un homme néandertalien, et de la carrière des dinosaures (A Pontrelli, ont été découverts en 1999, environ trente mille empreintes de dinosaures, la carrière était fermée au moment de notre séjour.)
La cathédrale angevine possède le plus beau portail roman des Pouilles ainsi qu'une belle crèche traditionnelle, réalisée par Stefano da Putignano en 1597.
une particularité de la région, un petit personnage soutient la rosace...

Une halte gourmande, pour déguster la spécialité locale... les soupirs ou tétons des religieuses... sospiri / tette delle monache
La ville compte de nombreux «claustri», qui regroupaient souvent les habitants d'une même communauté (grecs, juifs...) autour d'une cour fermée.
 

Dans les environs, on peut également faire une halte au site archéologique de Metaponto et son musée

Le temple d'Héra à Métaponte. Milieu du VIe siècle av. J.-C..

Septième étape Bari et Polignano a mare


Avant de reprendre l'avion à Bari, il est temps de découvrir cette ville que nous n'avions qu’aperçu à l’atterrissage et de pousser jusqu' à la belle Poligano a mare.
Tous les détails : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2016/05/les-pouilles-8-polignano-mare-bari.html


Polignano a Mare

Pour poursuivre dans la série coup de coeur de ce voyage  dans les Pouilles, un village à flanc de falaise sur l'Adriatique:
des terrasses sur lesquelles il fait bon flâner...
Statue dédiée à l'enfant du pays Domenico Modugno et son célèbre tube « Volare, oh, oh… Cantare, oh, oh, oh, oh… Nel blu dipinto di blu… felice di stare lassù… »
 Un poète s'y adonne à son art, et couvre murs et escaliers de citations : la rue de la poésie...
  Une ville où comme à Lecce on peut déguster un café spécial : Café, sucre, citron, crème, amaretto
avec vue sur mer, c'est encore meilleur!

Bari

Bari est la neuvième ville italienne par sa population, elle est connue pour être la ville où se trouvent les reliques de saint Nicolas.  Dernière possession byzantine en Italie, en 1068, la ville de Bari est assiégée par les Normands qui l'arrachent des mains des Byzantins le . Entre les XIIe et XIVe siècle, Bari devient le port de départ des croisades.
Une longue période de déclin accompagnent les dominations angevine, aragonaise et espagnole, interrompue par la splendeur sous les Sforza, avec les duchesses Isabelle d'Aragon et Bona Sforza. Bari a également subi la domination vénitienne qui agrandit son port, elle connaît ainsi une période florissante, aidée par le commerce des produits de la campagne dont la demande est forte auprès des marchés étrangers.

  Le bâtiment a été érigé entre 1087 et 1197 pour accueillir les reliques de saint Nicolas, dérobés à Myre par des marins en 1087 et est l'un des meilleurs exemples d'architecture romane de la région . Elle abrite une chapelle orthodoxe dans sa crypte.

le château normand-souève constuit par Roger II de Sicile sur les bases d'un fort byzantin. Presque entièrement détruite en 1156 par Guillaume Ier de Sicile, elle est rapidement reconstruit par Guido le Vast, sur ordre de Frédéric II du Saint-Empire. Il devient ensuite la résidence de Bona Sforza.


La Pinacoteca metropolitana di Bari (Pinacothèque provinciale de Bari) , dans un bâtiment néoclassique du front de mer, abrite une collection intéressante, quelques icônes byzantines, mais aussi des artistes tels que le Tintoret, Giovanni Bellini,Paul Véronèse, Giuseppe De Nitti...
Le musée présente une collection de sculptures médiévales, des arts décoratifs, des personnages de crèches napolitaines...
Les photos n'y étaient pas possibles, mais il vaut le détour!

La vieille ville se caractérise par des rues étroites et sinueuses, conçues pour réduire autant que possible l’entrée des soldats ennemis à l’intérieur des murs. Un vrai labyrinthe! 
On y trouve plusieurs églises et palais construits du Moyen Âge au XVIIIe siècle mais aussi de nombreux point de fabrication et de séchage des fameuses Orecchiette les pâtes typiques de la ville
la Piazza Mercantile et le lion où l'on exposait les mauvais payeurs....


retour vers le port et le front de mer
Un théâtre construit sur pilotis !

Un week-end à Bari et sur la côte

bari pouilles voyage sejour itineraire roadtrip visite activité circuit italie

 

J1 arrivée à l'aéroport de Bari, première découverte de la ville, balade en front de mer et le long des remparts.
J 2 Visite de la pinacothèque de Bari, de la cathédrale et de la basilique St Nicolas, flâneries dans la vieille ville. Après-midi et soirée à Polignano a Mare, balades dans les ruelles, restau en terrasse face à la mer...
J3 visite du château de Bari ou du palazzo Simi (musée archéologique)  ,  après-midi à Monopoli (château, plage du capitolo)
J4 si vous pouvez prolonger le week-end, poussez à Molfetta ou Giovinazzo, ou Bitonto (voir plus haut) 
Ne pas oublier de déguster les orecchiette!

avant de reprendre l'avion, un article important à découvrir au fil du séjour ! :

Les Pouilles : gastronomie et spécialités culinaires


Comme partout en Italie, on mange très bien et très varié!

Une cuisine assez différente du nord de l'Italie, aux influences orientales parfois très présentes (miel, amandes..) , de quoi ravir les papilles!

La plus typique de la région :  les orecchiette, ces pâtes en forme d'oreilles, petits nids que l'on peut accompagner de multiples façons, traditionnellement aux Cime di rapa (pousses de navet), mais également à la tomate, au brocoli... au choix!
A gauche, l'autre spécialité, les pâtes « feuilles d'olives ».

Autre spécialité , idéale pour les repas sur le pouce, la traditionnelle bruschetta est concurrencée ici par les friselle sont des petits pains ronds et secs, sorte de biscotte épaisse, typique des Pouilles. Cuites en deux temps , elles se conservent longtemps. On les mouille avec du jus de tomate par exemple avant de les garnir et de les déguster. Il y a souvent un trou au centre.
 Garnitures au fromage, tomates, anchois, charcuterie... de quoi varier les découvertes!

Bien évidement, pizza et focaccia se dégustent à toutes les sauces (et surtout à l'huile !) 

Le Riso, patate e cozze  est un plat traditionnel de la région de Bari : riz au four, pommes de terre et moules, une trace dans la gastronomie de l'occupation espagnole.
La forte ouverture maritime de la région se traduit aussi dans la cuisine, avec de nombreux plats à base de poissons (dorades en particuliers) , anchois et poulpes:

La viande n'est pas en reste, je garderai en, particulier en mémoire le poulet au citron!
Dans la même série, antipasti, les Pettole ,boules de pâte passées à la friture, parfumées elles-aussi de façon très variées(anchois, morue...)


Côté légumes et accompagnements, courgettes, champignons, artichauts,  aubergine farcie, brocolis, salade de fèves, légumes marinés ou grillés... le printemps dans l'assiette!
Pour se réchauffer un jour de pluie, nous avons aussi testé une soupe de fèves et de feuilles de chicorée .
Toujours dans le même esprit de récupération, comme le pain rassis, à base de fromage cette fois, la burrata est une boule de fromage garnie de crème, à base de lait de bufflonne, originaire de la région des Pouilles,et née de la volonté de ne pas gaspiller une mozzarella de la veille, en la farcissant de crème et de restes de mozzarella effilochée avant de la fermer d’un nœud.
Dans la série fromage, nous avons aussi goûté au caciocavallo (affiné « à cheval » sur un support horizontal), à la forme particulière : dans les rues de Monte Sant' Angelo, les spécialités locales :

Sucré:

 La spécialité de Monte Sant-angelo : l'ostie (amandes -miel)


 on teste plusieurs parfums de Crostata di ricotta (dont une parfumée au chocolat et marsala m'a laissé un très bon souvenir), à réessayer ensuite à la maison, un gâteau amandes-cerises! 
D'autres spécialités locales testées : les sospiri ou tette delle monache


Les bocconotti sont des petites bouchées (d'où leur nom) , fourrées à différents parfums, crème, miel, chocolat, confiture, liqueur, cerises... il y en a pour tous les goûts!
Quelques versions : celle de Castel Bocconotto Frentano: chocolat, de cannelle et d'amandes grillées, la recette traditionnelle des Pouilles : cerises et amande, à Bitonto : ricotta et fruits confits.

ou encore les Amaretti morbidi sorte de macaron mou aux amandes ou la spécialité du Salento, à la marmelade de raisin: pitteddhe ou pittelle à la mostarda (marmellata) d'uva

 Une autre originalité, des cafés parfumés différents dans chaque ville
A Lecce, le Caffè Leccese: Café, glaçons et lait d'amande.
A Polignano a mare : Café, sucre, citron, crème, amaretto


et côté fruits, nous nous sommes régalés de nèfles, sans oublier les jus d'oranges pressées!
Si je vous ai donné envie de visiter cette région et si vous avez des questions pour préparer votre voyage n'hésitez pas!
Ou si vous connaissez ce secteur de l'Italie et avez des conseils à faire partager, n'hésitez pas non plus!


Tous les articles détaillés


Commentaires

  1. j espère pouvoir aller dans les Pouilles un jour
    moi ça serait en transports en commun
    en attendant c est Venise cet été
    tu penses y retourner ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'envisage aussi la vénétie cet été! et pour lesPouilels, j'y retrournerai sûrement un jour, ça m'a bcp plu!

      Supprimer
  2. Waouhhhh Tes photos sont superbes, tes descriptions contagieuses. Bref, je partirai bien tout de suite si je pouvais! :-) Merci! Tu sais que Matera est capitale européenne culturelle cette année?

    RépondreSupprimer
  3. Hello
    Wahouuu,mais que de belles découvertes ! Je suis en admirations devant le village d'Alberobello. Tout est tellement joli. C'est un beau moment de dépaysement tout ça. Et finalement, même si en dehors des périodes touristiques, tout n'est pas ouvert, on gagne aussi en tranquillité!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait! une région qui vaut vraiment le voyage!

      Supprimer
  4. Tu ravives d'excellents souvenirs! Nous étions restées tout le mois de Juillet sans Bari mais avec Naples

    RépondreSupprimer
  5. Il n'est jamais trop tard pour de belles photos de vacances.

    RépondreSupprimer
  6. L'Italie du sud quelle merveille ! Cela donne envie de partir tout de suite !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!