vendredi 17 août 2018

Carnaval noir Metin Arditi #grasset #Rentréelittéraire #RL2018

Janvier 2016  : une jeune étudiante à l’université de Venise est retrouvée noyée dans la lagune. C’est le début d’une série d’assassinats dont on ne comprend pas le motif. Elle consacrait une thèse à l’une des principales confréries du xvie siècle, qui avait été la cible d’une série de crimes durant le Carnaval de Venise en 1575, baptisé par les historiens «  Carnaval noir  »…


Cinq siècles plus tard, les mêmes obscurantistes qui croyaient faire le bien en semant la terreur seraient-ils toujours actifs  ? À croire que l’Histoire se répète éternellement, que le combat entre le fanatisme et la raison n’en finit jamais, et que la folie des hommes est sans limite…
https://www.grasset.fr/carnaval-noir-9782246816003

Mon petit mot

C'est avec ce roman que j'entame les lectures de cette rentrée littéraire 2018!

Metin Arditi fait partie de ces auteurs que j'aime à suivre, et si en plus il nous entraine à Venise et Rome, je ne peux qu'être séduite à l'avance!

Ce Carnaval noir est un roman exigeant. Il entremêle les époques, aux nombreux personnages, pour mieux faire les liens ente passé et présent. Un double attentat doit avoir lieu à Rome, à la Basilique Saint-Pierre et contre le Pape. Pourquoi ? Comment ? Et comment l'en empêcher?
Un compte à rebours bien mené!

D'une confrérie du XVI ème siècle à des extrémistes religieux d'aujourd'hui, des sectes d'hier à Daech, du statut des juifs à celui des migrants, des ambitions personnelles sous couvert de religion, on tisse, hélas, de nombreux parallèles.

Des sujets actuels, bien intégrés dans l'enquête, menée par un "anti-héros" latiniste, au parcours familial chaotique. 
 Et ce roman est aussi un bel hommage à la langue latine, menacée dans l'enseignement, et qui se révèle ici, tout comme l’interprétation d'une peinture, un élément clé de résolution de l'énigme!

L'art et la culture contre la barbarie... hier comme aujourd'hui...

du même auteur sur le blog

L'enfant qui mesurait le monde: roman - Metin Arditi

le Turquetto

 Victoria Hall

Prince d'orchestre

 


La giostra degli scambi

12 commentaires:

  1. Un livre que j'ai beaucoup aimé, et dans la veine du Turquetto Mon avis est en ligne depuis hier.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens c'est drôle j'ai croisé ce livre hier, la couverture et le résumé m'ont intriguée, peut-être que je le lirai si ma bibliothèque en fait l'acquisiton :)

    RépondreSupprimer
  3. Depuis le temps que j ai envie de lire cet auteur je commencerai peut être par celui ci

    RépondreSupprimer
  4. La rentrée littéraire.... un polar, oui, pourquoi pas. Merci pour celui-ci que je note.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. art, religion, alternance des époques... il est très riche!

      Supprimer
  5. Très jolie chronique je suis séduite

    RépondreSupprimer
  6. Il fait partie des titres de cette rentrée que j'ai envie de lire (mais il n'est pas le seul - soupirs).

    RépondreSupprimer

Comments system