mardi 20 novembre 2018

Chat sauvage Jacques Poulin #Québec #lecture #chat #art Theophile-Alexandre Steinlen

Actes Sud, 1998

Illustration de couverture, Chat violet, TA Steinlen

Un roman de Jacques Poulin, c'est un RDV incontournable pour moi de Québec en novembre!

Pas de surprise avec celui là, où nous retrouvons les thèmes chers à l'auteur : la ville de Québec d'abord que nous allons arpenter à la suite du héros :
Quelques lieux où se déroulent l'histoire ici : Québec, citadelle, terrasse Dufferin , Château Frontenac, porte Saint Louis

La littérature, l'écriture, les problèmes de traduction qui tiennent comme toujours une part importante dans ces écrits.
Les chats enfin, toujours très présents…


Cette fois, nous suivons Jack, un écrivain public qui reçoit un étrange vieil homme, désirant écrite une lettre à sa femme.
Jack va essayer d'en savoir plus sur ce personnage, qui conduit une des calèches nombreuses pour les touristes dans la vieille ville. Nous allons également suivre une jeune femme perdue, et c'est au final sur lui même que le héros va beaucoup s'interroger, la quête du père, la quête du bonheur...

Si j'ai trouvé la lecture plaisante, la fin m'a laissée… sur ma fin! Un peu trop de non-dits pour moi, l'impression de ne pas trop savoir où cela nous menait…, bref, pour l'atmosphère, oui, moins pour l'histoire !

Il y a aussi de nombreuses références littéraires, Une saison ardente de Richard Ford, Pleins de vie de John Fante, Une prière pour Owen, de John Irving,  Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda, quatre textes que je n'ai hélas pas lus et qui m'auraient peut être aidés à mieux comprendre celui ci! Je les note donc dans ma liste d'envies!


Mes préférés de l'auteur restent plutôt :


 La Tournée d'automne de Jacques Poulin



I




dans le cadre du

quebecennovembre_600

J'ai apprécié également l'illustration de la couverture, oeuvre de Théophile-Alexandre Steinlen


Théophile-Alexandre Steinlen, né à Lausanne le 20 novembre 1859 et mort à Paris le 14 décembre 1923, est un artiste peintre, graveur, illustrateur, affichiste et sculpteur suisse, naturalisé français en 1901.
Ce sont surtout ses affiches qui, comme celle de la Tournée du Chat noir, sont à l’origine de sa popularité. Il pratique aussi la sculpture sur le thème ses chats (Chat angora assis).






En version poche, c'est un chat de Goya qui a été choisi:

16 commentaires:

  1. Même s'il ne t'a pas totalement emballée ce livre plairait peut être à ma fille qui a passé trois semaines au Québec (surtout dans les parcs naturels) avec ses filles cet été dernier. Elles sont passées à Québec.

    RépondreSupprimer
  2. La dernière illustration de ton message je l'ai vue il y a peu en cherchant une enseigne qui est au musée Carnavalet et qui est celle-là >

    http://www.carnavalet.paris.fr/fr/collections/enseigne-du-cabaret-le-chat-noir

    Je voulais en parler à Tilia qui a fait un message sur Halloween et d'ailleurs j'y vais de ce pas (ou plutôt en trois clics :-)...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou
    Dommage que l'histoire ne suit pas mais je t'avoue que rien que pour l’atmosphère, il me tenterait quand même car ayant visité Québec l'an dernier, cela me rappellerait peut être de jolis souvenirs
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  4. Une lecture qui donne envie d'autres lectures.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis en train de lire pour Québec en novembre mais il faut que je me dépêche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en ai plusieurs dans ma PAL, je n'aurai pas el temps de tout finir ce mois ci!

      Supprimer
  6. ??? Je ne savais pas que Steinlen avait fait l'affiche du chat noir alors que c'est un poster que j'ai chez moi ! Même si tu n'as pas l'air d'avoir tout apprécié, je note cet auteur que je ne connais pas du tout... Mais comme je n'ai aps lu les 4 romans que tu cites à la fin, je risque d'être perdue aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commence par la tournée d'automne ou Volkswagen blues, tu devrais aimer!

      Supprimer
  7. Mais le chat de la couverture est de Goya ! Tableau conservé au musée du Prado, avec deux chats affrontés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison, celui de la couverture du haut est de Steinlen et celui de la version poche de Goya! Merci pour l'info je vais l'ajouter dans l'article!

      Supprimer
  8. Peut-être un jour, mais je vais sans doute lire volkswagen avant et la tournée d'automne que je n'ai toujours pas lu.
    Je comprends un peu ta sensation de faim, même si je ne l'ai pas lu. Je lis surtout Poulin pour la plume, est-ce ton cas?

    RépondreSupprimer

Comments system