vendredi 5 octobre 2018

Concours pour le Paradis Clélia Renucci #MRL18 #Rakuten #rentreelitteraire #RL2018

Albin Michel


Venise, 1577, un incendie ravage le palais des Doges, et réduit en particulier en cendres une fresque qui représentait le Paradis.
Un concours est alors organisé pour déterminer quel peintre va être chargé de le remplacer, et selon quelles indications.

Ce n'est qu'en 1592 que le Nouveau Paradis sera dévoilé au public, tel qu'on peut toujours l'admirer à Venise :


Clélia Renucci nous plonge dans les coulisses de ce concours fleuve, aux rebondissements et drames multiples!
Car l'auteur final de la toile n'est pas celui qui l'avait emporté d'abord... et derrière l'Art, on découvre bien d'autres enjeux, tant politiques que religieux.

Le roman est très documenté, on se croirait vraiment dans les ateliers des différents peintres, Véronèse et Tintoret en tête et dans la Venise de l'époque.
On croise plusieurs Doges dans cette période, mais aussi des courtisanes, des religieux, des mécènes, des artisans, des envoyés du Pape, entre carnaval et inquisition, les contrastes de la ville se dévoilent... et l'on est bien loin du Paradis!
Au sein des familles des peintres, entre rivalités, difficultés à exister pour les fils et amours contrariées, là non plus, tout n'est pas rose...

A conseiller à tous les amateurs d'art et d'Italie!

Un seul regret, qu'il n'y ait pas une annexe iconographique avec les nombreux tableaux évoqués au fil des pages!

L'esquisse qu'avait réalisée Véronèse, conservée à Lille


Et d'avoir lu ces temps ci plusieurs livres qui se passaient à Venise me confortent d'en mon envie d'y retourner!

Les derniers lus :
Corto Maltese
Venise.net Thierry Maugenest
Carnaval noir Metin Arditi
Les plus anciens :  lectures Venise

Un livre lu dans le cadre des Matchs de la Rentrée littéraire Rakuten, merci!
challenge Italie


La giostra degli scambi

Je remonte mes articles consacrés à ce voyage pour l'occasion : 

Se déplacer à Venise

La cuisine vénitienne


Torcello
Torcello
Murano et Burano
Murano et Burano
Venise la nuit
Venise la nuit

Venise d'un quartier à l'autre Giudecca Ghetto Lido
Venise au fil du grand canal et depuis San Giorgio Maggiore (voyage à venise suite)
Venise au fil du grand canal et depuis San Giorgio Maggiore (voyage à venise suite)



voyage à Venise Musées, église, Fenice...

16 commentaires:

  1. Ca donne envie. Tu as l'air de trouver cette rentrée littéraire passionnante. Pour l'instant, je n'ai toujours rien lu...

    RépondreSupprimer
  2. Celui-ci je veux le lire aussi en raison du sujet.

    RépondreSupprimer
  3. L'Italie, c'est la terre de mes racines, alors ces livres sont un pur bonheur.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime l'art, j'aime l'Italie.. il est fait pour moi cet ouvrage :-) !

    RépondreSupprimer
  5. il me fait envie ce livre!!! merci

    RépondreSupprimer
  6. Je pense qu'il pourrait me plaire. J'aime l'histoire de l'art et je garde un souvenir merveilleux de Venise.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette jolie chronique ! Oui, cela aurait été top d'avoir aussi les tableaux dont le roman parle ! :)

    RépondreSupprimer

Comments system