vendredi 15 décembre 2017

Dark Circus Théâtre olympia

STEREOPTIK
création et interprétation Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet
d’après une histoire originale de Pef
 regard extérieur Frédéric Maurin
régie générale Arnaud Viala en alternance avec Frank Jamond


Dans la grande ville en noir et blanc, un drôle de cirque a planté son chapiteau… Mais regardez ! Les acrobates disparaissent dans l’espace ! Les dompteurs sont dévorés par leur lion ! Les trapézistes se balancent, s’envolent – et chutent ! Catastrophe ? Non : la joie et le rire reviennent pointer le bout de leur nez, la ville et ses habitants reprennent des couleurs… Haut les cœurs !
Musiciens et plasticiens, Romain Bermond et Jean- Baptiste Maillet créent des films d’animation sans pellicule. En direct, en musique, en dessin, en vidéo, en lumière, ils nous embarquent dans un univers où la surprise et la poésie règnent en maître. Préférant le bricolage à la technologie de pointe, ils travaillent à partir d’outils et de matériaux simples : fusains, crayons, feutres, papier, carton… La magie (et beau­coup de virtuosité) fait le reste.




Renouant avec le monde de l’enfance sans jamais être infantiles, les créations de la Compagnie STEREOPTIK offrent à tous, petits et grands, des histoires à partager, drôles et touchantes. Défricheurs de terres nouvelles et d’horizons imaginaires, les deux artistes proposent d’échapper au quotidien par une poésie rythmée et colorée. Par l’émotion, par l’étonnement, Dark Circus invite à l’évasion et initie de façon sensible et délicate aux joies de l’optimisme.

Mon petit mot

Une heure d'enchantement!
D'abord, il y a une histoire, qui fait rire les petits et touche les grands, dans ce cirque aux numéros uniques... et pour cause... jusqu'à l'arrivée d'un jongleur qui va tout changer. Et l'on saura le pourquoi du nez rouge du clown...

Ensuite il y a la musique "live", en parfaite adéquation avec l'image. Du rythme, de l'humour ou de l'émotion, et une synchronisation remarquable entre les deux artistes.

Et surtout, il y a les visuels. J'avais déjà vu des spectacles avec des animations sur sable, des rétroprojecteurs détournés et autres effets spéciaux, ici, une multitude de techniques est utilisée, fusain, encre, sable, une sorte "d'orgue de Barbarie", vidéo, à tel point qu'il y a des moments totalement magiques et des apparitions totalement inattendues tel ce jongleur (la capture vidéo ne lui rend pas hommage, en vrai c'est juste : waouh!)

De la poésie, de l'émerveillement, un coup de coeur pour ce jongleur et toute la première partie des lanceurs de couteau, mais je pense que d'autres images resteront longtemps en mémoire, tel ce cheval échappé ou la création de son enclos sur le sable...


 
Bref, un spectacle très créatif, j'ai passé un excellent moment!




Des spectacles avec des animations sur sable, des rétroprojecteurs et autres procédés magiques : 

"Casse Noisette" Duo Jatekok et Marina Sosnina animations sur sable

Vous êtes ici COMPAGNIE L’OUVRIER DU DRAME


Ada / Ava #OFF17 Théâtre du Chêne Noir



2 commentaires:

Comments system