mercredi 5 octobre 2016

A l'insu de la nuit de Rosetta Loy

All'insaputa della notte
Traduit par Françoise Brun
Rivages , 2003
1939. L'arrière -saison est belle. De grands bourgeois italiens profitent des dernières heures ensoleillées avant le déclin du jour. Ils ont de l'argent, une automobile avec chauffeur, des domestiques. Ils partent à Paris, à Vienne. Ils boivent du thé, jouent au tennis, écoutent Wagner sur un gramophone. Les journées sont paresseuses. L'humeur est langoureuse, vaguement inquiète.
Dans ses nouvelles Rosetta Loy livre des instantanés presque photographiques d'une société sur le point de disparaître. Nous sommes à ce moment qu'elle appelle « l'instant d'avant la grande nuit ».
Celle qui s'abattra sur l'Europe au cours de l'automne 1939.


Mon petit mot

Ma première rencontre avec cette auteure avait été en demi-teinte... la seconde aussi!

Neuf nouvelles ...  l'insouciance, le temps du tout va bien, avant le tout va mal, les derniers instants autour de la déclaration de guerre... le thème avait de quoi être intéressant, l'Italie en prime... mais je n'ai pas vraiment accroché.
Est-ce le format de la nouvelle?
Est-ce un peu trop de légèreté?
Difficile à dire... en tout cas , je suis restée plutôt extérieure face à ces micro-signes d'un monde qui change.

J'ai trouvé ceci dit très intéressante la description de la grande bourgeoisie de ces années là, leurs préoccupations parfois à mille lieues de la réalité...
Les peurs des uns, l'aveuglement d'autres... et la vie quotidienne qui continue à se dérouler, comme si de rien n'était ou presque...

Bref, une lecture en demi-teinte! 


Dans le cadre des challenges

Challenge Femmes de Lettres
challenge femmes de lettres logo bannière
 

2 commentaires:

  1. Bon, tu seras suffisamment enthousiaste sur d'autres lectures, je passe cette demi-teinte ;-)

    RépondreSupprimer

Comments system