mercredi 13 janvier 2016

Nous étions faits pour être heureux Véronique Olmi

Présentation de l'éditeur
Albin Michel 2012

« C'est étrange comme il suffit d'un rien pour qu'une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. »

Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n'est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d'enfance dont il n'a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?
Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l'auteur de Bord de mer, Le Premier amour et Cet été-là, décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.



Mon petit mot

encore un livre qui m'attendait depuis longtemps!

Une rencontre, un homme et une femme, on pourrait convoquer les Chabadabada, ou un vaudeville autour de l'adultère, rien de tout cela ici.

L'écriture délicate de Véronique Olmi révèle des personnages complexes,  tourmentés, des blessures mal enfouies qui ne demandent qu'à réapparaitre. 

On y est plutôt dans le gris, que dans le noir ou le blanc, chacun a ses failles, ses erreurs... des héros touchants.
J'ai apprécié ces instants de lecture en compagnie de Suzanne et Serge, cet univers autour d'eux.

Et puis il y a la musique, le piano, Liszt (en particulier, Liebesträume  Rêves d'amour, recueil de trois œuvres pour piano ) ... une lecture à accompagner d'une écoute musicale!  

Une auteure dont j'avais appréciée:




Dans le cadre du challenge

et Les anciens sont de sortie

10 commentaires:

  1. L'idée de départ est bien tentante :-) et ce que tu en dis encore plus :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai encore rien lu de cette auteure, mais je vais m'y mettre !

    RépondreSupprimer
  3. alors bizarrement c'est la couverture qui m'attirait depuis quelques années. Et je me dis qu'un petit tour à la bibliothèque serait pas mal ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que la couverture est bien trouvée!

      Supprimer
  4. Une auteure qu'il me faudra bien découvrir un jour.

    RépondreSupprimer
  5. Le thème ne m'attire pas! J'avais peur du chabadabada! mais je vois qu'il n'en est rien. Je n'ai jamais rien lu de cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'histoire en tant que telle n'est pas inoubliable, mais j'ai aimé l’atmosphère autour!

      Supprimer

Comments system