Né d'aucune femme - Franck Bouysse

édition la manufacture de livres
janvier 2019

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

Né d'aucune femme - Franck Bouysse avis roman blog litteraire
C'est avec ce roman que je découvre l'auteur, et je pense que je ne suis pas prête de l'oublier !

Dans ce roman choral, si les personnages alternent leurs voix, c'est au destin de Rose, que nous nous attachons... destin qui fut tout sauf... rose.
Commençons d'ailleurs tout de suite par le bémol au sujet de cette lecture, certains passages sont vraiment très durs, des scènes de violences un peu trop détaillées à mon goût, un peu moins de détails n'aurait rien enlevé à la force du récit, et peut-être même suscité plus d'empathie pour les victimes qu'un certain malaise - dégoût à la lecture.  

Car la pauvre Rose va voir s'accumuler autour d'elle toutes les noirceurs possibles.
Née dans une famille de paysans pauvres du XIXème, elle est vendue par son père au "maître des forges", chez qui elle va connaître les pires des horreurs, devenir femme, devenir mère dans de terribles conditions, victime d'une odieuse machination.

Pour s'échapper psychologiquement, il y aura les rêves d'abord, une jument qui l'emporterait dans un ailleurs meilleur, et puis l'écriture.
Rose découvrira la force des mots, et au final, une petite lumière finira par percer...

Un personnage et un destin très marquant et une plume qui bouscule!

Challenge littéraire rentrée d'hiver 2019




Commentaires

  1. Franck Bouysse a une écriture ! C'est indéniable. Par conséquent, quand il décrit des scènes violentes, et bien on les ressent fortement. Mais dans l'insoutenable, Anima est bien plus... difficile à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai lu aussi, c'est très différent du coup... celui là m'a peut-être plus dérangée, ou je m'y attendais moins

      Supprimer
    2. Très fort.....plus dérangeant, c'est vrai; l'auteur se renouvelle !

      Supprimer
  2. "Né d'aucune femme " et malheureusement pour Rose, née d'aucun père car celui-ci n'a pas tenu tenu son rôle. J'ai un copain qui dit qu'il n'est pas né d'une femme car sa mère l'a abandonné tout petit à ses grands parents maternels, il dit qu'il est né d'un homme, son père, qui était dans un autre pays mais l'a tout de même toujours suivi.

    RépondreSupprimer
  3. Mon roman préféré de cette rentrée.

    RépondreSupprimer
  4. je pense que je n'ai pas du tout envie de ce genre d'écriture !

    RépondreSupprimer
  5. Ce sera une de mes prochaines lectures !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...