Festival Ecoute-Voir Sarah Crépin / Etienne Cuppens « Monstres indiens pour adultes » #tours #festivalecoutevoir


Cie La Bazooka
Co-accueil avec le Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia

Mise en scène : Etienne Cuppens
Chorégraphie : Sarah Crépin et Claire Laureau
Interprétation : Sarah Crépin et Marie Rual
Réalisation décors : Vincent Le Bodo assisté de Joël Cornet
https://petitfaucheux.fr/evenements/festival-ecoute-voir-sarah-crepin-etienne-cuppens-monstres-indiens-pour-adultes/
Festival Ecoute-Voir Sarah Crépin Etienne Cuppens



https://www.labazooka.com/monstres-indiens : Solo fortement chorégraphique pour deux danseuses et un lapin dans un dispositif à miroirs
"A six ans, je me suis inventée une autre identité.
J'étais une indienne qui arrivait d'un ailleurs très lointain,
J'avais mes rites, mes ornements, mon histoire....
De ce monde, j'ai gardé le souvenir de comment prendre mon souffle
pour me remplir de noblesse. 

Je sais aussi déplier mes bras, furieusement,
ainsi qu'une flèche transperce l'air.
Mon appui est impérial.
Mes pieds reposent sur des coussins d’air avant de presser le sol. 
Ma danse est moelleuse. Mon bassin devient l'axe mouvant.

Je sais alors que je peux tendre l'élastique.

Les MonStreS Indiens sont cachés et me mordent
pendant mon sommeil.
Dès que j'ai les yeux ouverts personne ne vient,
uniquement mon autre moi,
un autre moi qui, comme dans n'importe quel rêve,
ne me ressemble pas du tout."

 
photo : https://www.labazooka.com/monstres-indiens

A l'occasion du festival Ecoute-Voir, j'ai pu découvrir deux spectacles assez éloignés de ce que j'ai l'habitude d'aller voir et tout d'abord, ces monstres indiens pour adultes...

J'en ai trouvé le dispositif scénique très intéressant : nous sommes tous sur le plateau, au centre une plate-forme, autour, des transats dans lesquels nous prenons place.
Au dessus de nos têtes, des feuilles, des branchages, bruissements forestiers... le noir se fait, et c'est dans un jeu de miroirs que nous découvrons la performance scénique.

Un spectacle qui convoque les sensations, qui invite à la rêverie...
Celle de cette petite fille était de s'imaginer indienne, sioux découvrant le monde... et si je ne suis pas forcément entrée dans son rêve à elle, n'ayant pas cherché à y mettre plus de sens que cela, j'ai apprécié ce moment que j'ai vécu comme un moment de "recentrage", d'écoute des sensations, des sonorités...  un instant à part!




Commentaires

  1. Un fan et connaisseur de théâtre de ma petite ville y est allé et il m'en parlait avec enthousiasme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien d'avoir un avis plus "spécialisé" que le mien:!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...