Festival Ecoute-Voir Michaël Allibert / Jérôme Grivel " Etude(s) de chute(s)" #tours #festivalecoutevoir





















monstres indiens pour adultes
Après « Monstres indiens pour adultes »
deuxième spectacle vu au Festival Ecoute-Voir :



Cette proposition, menée conjointement par Michaël Allibert et Jérôme Grivel, explore la notion de “chute”, de la gamelle en skate-board à l’effondrement du monde.

La chute renvoie au caractère non définitif des choses. Elle relativise les tentations modernes d’immortalité de nos corps, la permanence de nos structures, la soi-disant évidence de notre environnement connu. La chute nous rappelle, parfois douloureusement, que rien n’est vraiment prédestiné et que les accidents sont des constantes fondamentales de notre parcours.
Depuis, 2014, Michaël Allibert collabore étroitement avec le plasticien Jérôme Grivel.

https://www.trucmuche.org


Co-accueil avec le Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia
Chorégraphe : Michaël Allibert
Plasticien : Jérôme Grivel
Interprétation : Michaël Allibert, Jérôme Grivel, Sandra Rivière
Assistante chorégraphique : Sandra Rivière
Son : Jacques Schaeller

Je connaissais Michaël Allibert par le théâtre
La Religieuse Diderot Gaële Boghossian Paulo Correia 

 La Religieuse Diderot  Gaële Boghossian Paulo Correia #off16






j'ai découvert avec ce spectacle un univers qui m'est assez étranger mais intéressant !

Dans une structure élaborée avec un plasticien, trois interprètes vont réaliser des tableaux acrobatiques statiques autour de la chute, comme autant d’instantanés à composer et recomposer à l'envie, chacun reprenant plusieurs fois la même position, un vêtement en moins ou quelques secondes de tenue de plus.

Le spectacle invite à la contemplation des corps, très différents, de leur équilibre, ou du déséquilibre, du plus infime de leur mouvement, du plus léger de leur point d'appui, de la contraction du moindre muscle sur les corps dénudés.

On est dans la lenteur, l'immobilité, à contre-courant de nos vies trépidantes...

Et l'on peut alors réfléchir aux concepts induits : tenir debout , tenir une position à tout prix ou se laisser aller à l'effondrement ?
Prendre en tout cas le temps de ralentir...
A méditer ! 


Commentaires

  1. le genre de curiosité artistique qui aurait pû me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela aura fait une super journée avec blog'in Tours! A bientôt!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!