Loches côté remparts et cité royale boulevard Philippe Auguste fête d'automne

suite de la balade!
Loches côté remparts et cité royale boulevard Philippe Auguste fête d'automne visite itineraire circuit

Rappel de la première étape:
Aujourd'hui, direction le boulevard Philippe Auguste (si le mot boulevard vos évoque large avenue entourée d'immeubles, voitures, feux rouges... rien de tel ici!), qui sera ma deuxième participation au #EnFranceAussi pour le thème était "Racontez moi l'histoire d'une rue ou d'un quartier", lancé par Cécile du blog Famille France Trotteuse  dans le cadre du rendez-vous mensuel de Sylvie Le coin des Voyageurs



Depuis le parking du stade où nous nous étions arrêtés après les photos sur les Bords de l'Indre, on peut partir directement à l'assaut de la cité médiévale par une montée en lacets... :

qui vous fera, par des ruelles toutes droit sorties du passé, contourner la collégiale et le logis royal pour arriver sous la maison musée du peintre Emmanuel Lansyer dont je parlais au sujet des bords de l'Indre.

De là, en passant sous la porte royale, la cité s'offre à vous!
recto
 verso!
Les remparts sont en ce moment dans une phase de restauration, mais cela n'enlève rien au charme de la balade. 


Mais il existe un autre itinéraire, moins fréquenté, par le "Boulevard Philippe Auguste", promenade assez récemment aménagée, qui contourne la cité de l'autre côté, vous fait passer sous le donjon, et offre un superbe panorama d'une portion du rempart de la cité et de tout le système de fortification.

En gros, l'itinéraire suivi depuis la gare en faisant les deux balades à la suite (jardin public - remparts)
(photo wikipédia)


En effet, à Loches, c'est plus de 4 km d'enceinte que l'on peut découvrir : 1,2 km autour du château, 400 m autour du fort Saint-Ours et 3 km d'enceinte urbaine (les secrets des remparts)
C'est donc de ce côté là que je vous emmène aujourd'hui!
 Un boulevard piétonnier entre remparts et troglodytes, la pierre de tuffeau n'a pas eu à beaucoup voyager pour la construction du château.





pour l'entrée de ce côté, on repassera! Mais les vestiges sont très impressionnants!


Situées au niveau du front d’attaque sud de la forteresse, les trois tours en amande ont été construites entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle, période de conflit entre le roi de France (Philippe Auguste) et le roi d’Angleterre qui avait alors la main mise sur Loches (Richard Coeur de Lion puis
Jean sans Terre). Leur forme les dotait d’une meilleure assise, déviait les pierres lancées et limitait les angles morts
Laissez vous conter Loches







 Vue aérienne de ce côté là prise sur wikipédia, les remparts dominés par le donjon
Le chemin nous conduit lui aussi à la porte royale et la cité du même nom à ne pas manquer!
 A l'intérieur, de quoi occuper une bonne journée de visites entre le musée consacré au peintre Emmanuel Lansyer


Le logis royal, où vous croiserez Charles VIII, Louis XII , Jeanne d’Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne...

Loches côté remparts et cité royale visite
 Une halte gourmande au passage?
Ce week-end, c'est la fête d'automne à Loches, avec des tas de bonnes choses à déguster! 

Fête d'automne à Loches

Organisée par l'association Bien à Loches (BAL), les vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre dans la cité royale : jeux en bois, produits locaux de saison : marrons chauds, jus de pommes frais, fouées, vin chaud, crêpes, brioches, confitures... expositions sculptures, bronzes , "Outils d’autrefois : les grands moments de l’automne" (uniquement le dimanche, en partenariat avec la Ville de Loches) :une sélection d’objets de l’ancien Musée du Terroir, liés aux grands moments de l’automne : fabrication du pain, les vendanges, les repas gargantuesques autour du cochon, la cueillette puis la transformation des pommes et des marrons…
Place Charles VII, 10h-18h

Cette balade est aussi l'occasion de (re)découvrir l'église Saint-Ours, son portail polychrome sculpté de personnages et d’animaux tirés du bestiaire du Moyen Âge
loches Saint-Ours
et le tombeau de marbre d'Agnès Sorel. Ne pas manquer le petit jardin attenant.


  Et bien sûr, le donjon de 36 m de haut, construit vers l'an  mil par le comte d’Anjou, Foulques Nerra



 Une visite à ne pas manquer, les prisons, les souterrains, l'histoire militaire, et ne pas oublier non plus le parc et son panorama
 Pour en savoir plus : https://citeroyaleloches.fr/decouvrez/histoire

 Autour de la tour maîtresse, de nombreuses constructions sont venues renforcer le site défensif entre le XIe et le XVe siècle.
 Le parc du donjon, qui surplombe le boulevard Philippe Auguste où nous étions tout à l'heure.





Côté ville, l'enceinte basse ne manque pas de charme non plus
Et l'on revient au centre ville avec la porte des Cordeliers
loches chateau porte cordeliers

et la Porte Picois, construite au XVe siècle
loches porte picois visite balade


Une balade à prolonger par la visite des Carrière de Vignemont  :
750 mètres de galeries aménagées au cœur du labyrinthe d'une ancienne carrière souterraine, pour découvrir l'histoire du tuffeau, sa formation géologique, son extraction, la construction (Châteaux du Val de Loire), et les différents usages des cavités souterraines tourangelles: habitats troglodytiques, souterrains-refuges, chais, champignonnières…



 

Mes autres balades photos dans Loches
La cité royale sous la neige

la cité royale depuis la terrasse de la tour Louis XI

le donjon à l'occasion de l'expo costumer l'histoire


Commentaires

  1. Une bien belle balade que je note pour la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou
    Quelle belle initiale ce rendez-vous.
    C'est le style de visite que j'aime faire car c'est à la fois ludique et plaisant.
    J'aurai peut être la chance de m'y rendre un jour.
    Merci pour ce joli voyage virtuel.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! En effet, c'est une ville qui vaut le déplacement! Bonne journée!

      Supprimer
  3. Vraiment ça donne envie, et en distance je viens de regarder c'est abordable pour un week-end à partir de chez moi (2h30). Alors merci beaucoup pour cette idée de découverte, je note ça dans ma To Do List !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas la plus connue des cités du Val de Loire mais elle mérite vraiment le détour!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...