jeudi 26 juillet 2018

Bord de mer Véronique Olmi #off18

Episcène
Conception et mise en scène : Michel Kacenelenbogen
Avec : Magali Pinglaut
Assistante à la mise en scène : Hélène Catsaras
Scénographie et costumes : Renata Gorka
Lumière : Laurent Kaye
Création musicale : Pascal Charpentier

Elle a décidé d’emmener les enfants à la mer. Ils se demandent pourquoi, il y a école demain ! Elle veut leur faire découvrir la mer, jouer dans les vagues, courir sur la plage avec les mouettes, ramasser les coquillages… une escapade buissonnière ! On pourra se balader, les mômes seront bien. Dans une langue âpre empreinte de poésie, de tendresse mais aussi de révolte, Véronique Olmi compose une histoire simple et troublante, un hurlement, comme une lame de fond contre l’adversité. Le cri d’une femme pour lézarder les murs de l’indifférence. 
photo



Pourquoi ce spectacle?
Parce qu'après avoir lu (et été très touchée) par les mots de Véronique Olmi, j'avais très envie d'entendre ce texte sur scène!


Mon petit mot



Contrairement à la spectatrice voisine, très émue à la fin, je connaissais l'histoire, et savait donc hélas comment tout cela allait se terminer.

Cela ne m'a pas empêchée d'apprécier à nouveau le récit de cette femme dont le désespoir ne peut pas laisser insensible. Pas de jugement, des descriptions, des faits, le texte ne tombe pas dans le pathos ou le glauque.

Tout repose sur l'interprétation de Magali Pinglaut, qui, immobile, courbée par le poids de toute son histoire, nous tient en haleine pendant toute la représentation. A son ton, on sait tout de suite qu'il est vain d'espérer un happy-end. Pas de main tendue, pas de soutien, une solitude assourdissante.

C'est un texte qui touche, et qui fait réfléchir. Parce que des mères qui lui ressemblent, on en a croisées, et qu'il ne faudrait pas grand chose sans doute pour qu'elles aussi puissent basculer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system