lundi 21 mai 2018

La Vie silencieuse de Marianna Ucria, de Dacia MARAINI

C'’est en Sicile, cette île où tout est extrême, la splendeur et la misère, la beauté et la laideur, la tendresse et la violence, au début du xviiie siècle, ce moment qui hésite entre la barbarie et la liberté, où à Palerme on torture et on lit Voltaire, que Dacia Maraini a choisi de faire vivre son héroïne, Marianna Ucrìa. Le destin de cette jeune aristocrate semble tout tracé…
Mais Marianna est différente. Elle vit le silence, puisqu'’elle est sourde-muette. Il lui faut donc lire, écrire, pour communiquer avec le monde. Et subir, puisqu’'on la marie à treize ans à un vieil oncle fortuné. Murée dans son silence, elle se réfugie dans la bibliothèque où, entourée du savoir d'’une époque cultivée et influencée par les idées nouvelles, elle se libère peu à peu et découvre le secret de son infirmité.
Dacia Maraini retrace, en romancière d'’une rare sensibilité, la vie silencieuse de Marianna Ucrìa, héroïne volontaire qui cherche à comprendre son destin et découvre l'’amour après des années de solitude affective. Comme les images de vieux tableaux oubliés, elle fait surgir la vie d'’une femme en quête de sa liberté dans un univers qui glisse, splendidement, irrévocablement, vers son déclin…


Mon petit mot

Un livre à lire en prenant des notes d'idées de sites à visiter en Sicile, entre Palerme et Bagheria en particulier où l'on trouve les villas de "campagne" (avant que le bord de mer ne soit à la mode )de la bonne société. 

J'ai beaucoup aimé ce portrait de femme, un peu à la marge, de par son handicap. 
Tantôt spectatrice, tantôt vraiment actrice de sa propre vie, et d'autant plus qu'elle vieillit et se détache peu à peu des différents jougs qui ont pesé sur la petite fille, l'épouse, la mère... et qu'elle va découvrir la cause du traumatisme à la base de tout. 

De quoi en apprendre d'avantage sur la place des femmes dans cette société, mariées et mères si jeunes, mais aussi le rapport à la religion et au monde qui évolue, à la circulation des idées. 
La lecture a une place très importante dans sa vie et lui permet de voir les choses de façon différente de son entourage.

Un film a été adapté de cette histoire, avec Emmanuelle Laborit , Bernard Giraudeau et Philippe Noiret .


Je ne sais plus qui l'avait lu il y a longtemps et m'avait donné envie à l'époque de l'acheter, mais c'était un bon conseil! 



La giostra degli scambi

Une journée particulière

4 commentaires:

  1. Lu il y a quelques années, heureuse de voir que tu partages mon intérêt pour cette écrivain remarquable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est peut-être chez toi que je l'avais repéré!

      Supprimer
  2. je ne connais pas mais je note cela m'intéresse bien, nous sommes passées deux fois à Bagheria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que ça pourrais te plaire!

      Supprimer

Comments system