dimanche 26 février 2017

La Masnà Raffaella Romagnolo


Les Escales
Traduit par Anaïs Bouteille-Bokobza
Qu’est ce que la liberté ? Difficile à dire pour Emma Bonelli, une masnà, une « petite », née en 1915 dans une famille paysanne du Piémont et mariée très jeune au fils d’une famille de propriétaires terriens, les Francesi. Dans leur grande demeure, la masnà se sent seule : elle ne peut compter sur son mari pour l’aider à résister à sa féroce belle-mère et aux assauts de son beau-père. Malgré ces conditions de vie très difficiles, sa ténacité et sa rage de vivre font d’elle, sans qu’elle s’en rende compte, la véritable maîtresse de la maison.
Pour Luciana, sa fille, la liberté, c’est ce qu’elle entrevoit en devenant couturière. Mais, en se mariant, elle laisse de côté ses rêves et aspirations personnelles au profit de ceux de son mari. Peut-être que seule Anna, la petite-fille d’Emma née dans les années 1970, connaîtra vraiment l'indépendance.
À travers les portraits bouleversants de ces trois héroïnes inoubliables, se dessine en filigrane toute l’histoire de l’Italie de la deuxième moitié du XXe siècle.

Mon petit mot
 
Trois destins de femmes italiennes, trois générations...
Le roman alterne les chapitres consacrés à chacune (on s'y perd parfois un peu dans les personnages et la temporalité, pas toujours facile à suivre ! ), pour mieux faire entendre similitudes et différences.

Chacune connait son lot de drames, la guerre, les années de plomb ou les affres de la famille.
De la soumission aux traditions et aux hommes à l'émancipation, les études, le travail, les premiers choix, des années de combat...

Une maison fil conducteur des générations...
On se pose les mêmes questions que les héroïnes, quelle décision prendre, quelle réaction,  quel choix... où est vraiment l'essentiel?

A travers elles, c'est aussi l'histoire de cette région d'Italie qui défile. Une période de conflits, mais aussi de changements, d'opposition ville-campagne... bref, tant pour le contexte que pour les personnages, une belle lecture !





dans le cadre
dames de lettreslogo-challenge-rentree-litteraire-janvier-2017-micmelo-litteraire

 



11 commentaires:

  1. Je me demandais justement ce qu'il valait ce livre. Je le note donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un petit bémol sur la structure narrative, mais un gros plus pour l'histoire et le contexte!

      Supprimer
  2. je note, je note, vous me tentez!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi très envie de le lire.
    Ces trois générations de femmes me font penser à " Giboulées de soleil" de Lenka Hornàkovà ,(Tchèque)

    RépondreSupprimer
  4. Dont je garde un excellent souvenir !

    RépondreSupprimer
  5. Qu’est ce que la liberté ? Où est vraiment l'essentiel ? Bonnes questions ! :) Je lirai très certainement ce livre pour trouver des pistes de réponses qui sans doute apporteront d'autres questions à leur tour... et d'autres livres donc ! :-) Merci Eimelle pour ce partage (la traductrice s'appelle-t-elle vraiment Bouteille ?!?!?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien la première partie de son nom, bonne lecture peut-être alors !

      Supprimer
    2. Monique le 7/7/2017
      J'ai adoré ce livre. Il nous habite et nous emporte au plus profond de nous même/ Je le recommande

      Supprimer
    3. il m'a laissé un bon souvenir!

      Supprimer

Comments system