Accéder au contenu principal

Les années d'Annie Ernaux

"La photo en noir et blanc d'une petite fille en maillot de bain foncé, sur une plage de galets. En fond, des falaises. Elle est assise sur un rocher plat, ses jambes robustes étendues bien droites devant elle, les bras en appui sur le rocher, les yeux fermés, la tête légèrement penchée, souriant. Une épaisse natte brune ramenée par-devant, l'autre laissée dans le dos. Tout révèle le désir de poser comme les stars dans Cinémonde ou la publicité d'Ambre Solaire, d'échapper à son corps humiliant et sans importance de petite fille. Au dos : août 1949, Sotteville-sur-Mer." 
Au travers de photos et de souvenirs laissés par les événements, les mots et les choses, Annie Ernaux nous fait ressentir le passage des années, de l'après-guerre à aujourd'hui. En même temps, elle inscrit l'existence dans une forme nouvelle d'autobiographie, impersonnelle et collective.


Mon petit mot

Enfin lu! Incapable de dire depuis combien de temps il dormait dans ma PAL, mais trop, c'est sûr!

Les souvenirs s'enchaînent, les premiers chapitres m'ont rappelé les anecdotes évoquées par mes parents, les derniers correspondent aux miens... les années passent, en effet...
Un panorama du temps qui passe... féminisme, société, mais aussi vêtements, expressions ou publicités, on revit des périodes par plume interposée.

Si j'ai beaucoup aimé le début, je me suis un peu lassée du principe, un peu trop catalogue par moment, presque trop distancié. J'aurais aimé plus de souvenirs vraiment personnels, un peu plus d'autobiographie finalement. 

objectif pal

photo libre plan orsec (2)

challenge femmes de lettres logo bannière

Commentaires

  1. Rien lu de cette auteure, je ne sais pas pourquoi, encore une fois je passe

    RépondreSupprimer
  2. Toujours pas lue mais cette auteure est sur ma liste d'attente.

    RépondreSupprimer
  3. je ne suis pas fan de cet auteur à qui je reproche de vraiment trop se mettre à nu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien bizarrement, j'ai trouvé que dans celui là, pas beaucoup!

      Supprimer
  4. Il faudrait que je découvre cette auteure :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais adoré !! ;) J'ai aimé son regard et son recul sur toutes ces années dont nous conservons nous aussi une mémoire sélective.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!