samedi 13 février 2016

La boucherie des amants Gaetano Bolan

Dans une ville du Chili oppressée par le régime de Pinochet, une boucherie de quartier est le théâtre de curieuses rencontres: des réunions obscures s’y tiennent, des passions s’y nouent…
 Un enfant aveugle, une institutrice et un boucher fort en gueule composent ainsi le trio majeur de cette fable teintée d’humour et de poésie.
Mais derrière l’apparente naïveté s’esquisse une condamnation amère des régimes totalitaires…
 Mon petit mot

Un livre court, mais marquant!

Cela commence comme une jolie histoire, poétique, amoureuse... mais la légèreté hélas est vite rattrapée par l'histoire terrible du Chili (des années Pinochet) .

Régime totalitaire, milice, disparitions, tout bascule dans le drame le plus terrible.

 Mais l'écriture reste, elle, sur le même registre, pour encore mieux dénoncer l'atrocité des faits. Tout en suggestion, en libellules et avions de papier, les images naissent dans l'esprit du lecteur, et s'imprègnent fortement.

Les personnages évoluent en douceur, de belles scènes de vie toutes simples, à hauteur des yeux d'un enfant... aveugle... jusqu'à ce qu'un petit rien détruise tout. 

L'histoire est terrible, mais l'ensemble est lumineux, une très belle réussite!

Tocopilla, entre océan et montagne


Une participation au challenge

et

12 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce court roman.

    RépondreSupprimer
  2. comment fais-tu avec tous tes challenges?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela me permet de varier un peu les lectures!

      Supprimer
  3. Autant je n'avais pas du tout aimé "Treize alligators", autant celui-là m'a plu !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais eu un coup de coeur pour ce roman.

    RépondreSupprimer
  5. Très bon petit roman, j'en avais beaucoup apprécié la lecture. A lire et relire.

    RépondreSupprimer

Comments system