Le journal d'une femme de chambre Barbe bleue Amélie Nothomb Opus coeur Horovitz CÉLIMÈNE ET LE CARDINAL L’affamée d’après Violette Leduc

Le journal d'une femme de chambre  D'après le roman d'Octave Mirbeau, paru en juillet 1900

Librement adapté par Philippe Honoré
Mise en scène : Philippe Person
Avec : Florence Le Corre - Philippe Person
Scénographie : Vincent Blot   Création Lumières : Alexandre Dujardin
Une pièce érotico-politico-policière.
Le journal d'une femme de chambre #off15
 Mon petit mot

Dans la série, profitons du festival pour découvrir des textes que je n'ai pas encore lu!

Une Célestine transposée dans les années 70, auteure à succès qui, a l'occasion d'une interview, revient sur son parcours, l'entrée dans le texte est bien trouvée !

Philippe Person incarne avec brio les différents hommes qu'elle raconte.
Et entre cynisme, humour et ambition, je suis ravie d'avoir découvert ce texte !

Barbe Bleue D’après le roman d'Amélie Nothomb  Adaptation Théâtrale de Gérald Aubert

Avec : Pierre Santini, Charlotte Adrien, Xavier De Guillebon
Mise en scène : Pierre Santini
Décors : Claude Plet   Costumes : Catherine Gorne
Assistante mise en scène : Gaëlle Billaut-Danno
Lumières : Stéphane Baquet   Création Musicale : Thierry Boulanger
théâtre des Carmes
 Saturnine a trouvé une location confortable et peu coûteuse. Son nouveau propriétaire, Elemirio, l’a choisie parmi de nombreuses autres candidates qui se pressaient pour être l’heureuse élue, en dépit de la réputation sulfureuse du noble hidalgo parisien....

Moi qui n'ai lu que Nothomb et l'ai apprécié), j'étais très curieuse de découvrir cette adaptation, et de retrouver Pierre Santini vu l'année dernière dans 
 Dans la serie mise en scène classique, après Celimene et le Cardinal, voici ce Barbe-Bleue !
 Un Nothomb au goût et à la couleur du champagne,  aux noms de personnages improbables, et qui offre quelques belles piques entre les deux protagonistes. Un soupçon de suspens, bref, une deuxième rencontre réussie avec cette auteure!

L’affamée d’après Violette Leduc 

Mise en scène et interprétation : Catherine Decastel.
Assistanat à la mise en scène et à la dramaturgie Armelle Bossière
Chorégraphie Fabrice Taraud
Création lumières et régie Christine Mame
Espace Roseau

Je l'avoue, jusqu'à ce que je commence à explorer le programme de ce festival d'Avignon, le nom de Violette Leduc m'était totalement inconnu.
L'association danse - théâtre proposée a fini de me convaincre de noter ce spectacle dans mes envies et de partir à la découverte de cette femme.

Une naissance illégitime, des passions contrariées, l'écriture, les rencontres, et Simone de Beauvoir... une romancière à redécouvrir! Mais ici aucun nom, et l'on peut avoir un peu de mal à entrer dans la " folie " de l'auteure... Mais l'amour contrarié est universel...

Amours impossibles, solitude, le corps prend le pas sur les mots. De jolis moments.

Un spectacle qui donne envie de se plonger dans les textes de cette auteure méconnue:

 CÉLIMÈNE ET LE CARDINAL

La Luna
de Jacques RAMPAL
mise en scène : Pascal FABER assisté de Benedicte BAILBY
avec  Gaëlle BILLAUT-DANNO et Pierre AZEMA
Voici Alceste dans la situation très confortable d’un homme coupé d’un monde qu’il réprime de sa main de fer : au XVIIème siècle, le pouvoir d’un prélat est considérable. Vingt ans après, il s’invite donc chez son ancienne amante pour trouver une jolie quadragénaire, qui, loin de la Cour qu’elle a « trahie » en épousant un bourgeois, semble parfaitement comblée avec ses quatre enfants. Mais qu’est donc venu faire l’égal de Mazarin chez cette mère de famille sans histoire ?

Après un excellentl'été dernier, imaginons les 20 ans après... des alexandrins,une scénographie cette fois extrêmement classique, mais suffisamment de bonnes réparties pour faire mouche!
Une petite page d'histoire au passage ,une fin de siècle où les valeurs évoluent...
Mais la chaleur ambiante est peut-être coupable, je suis restée un peu en dehors de tout cela

Opus coeur Horovitz

Le pandora
Dans la ville portuaire de Gloucester, Massachusetts, Jacob Brackish, professeur de musicologie à la retraite, est contraint d’engager Kathleen Hogan comme employée de maison. La rencontre de ces deux solitudes va provoquer un affrontement drôle et acerbe qui fera tomber les masques et mettra chacun face à sa vérité.


Compagnie Calliopée Comédie 
Auteur Israël Horovitz
Mise en scène Caroline Darnay
Avec Marcel Maréchal et Nathalie Newman
Voix off Alain Lawrence Alexis Moncorgé
Scénographie Caroline Mexme Son Michel Winogradoff  Lumières Michel Cabrera  Costumes Monika Mucha

Ou quand le festival d'Avignon offre des séances de rattrapages!
Un spectacle apprécié par plusieurs participants au challenge théâtre du blog , mais que je n'avais pas encore eu l'occasion de voir, c'est chose faite!

D'Horovitz, je ne connaissais jusqu'à présent que que j'avais beaucoup appréciée

Deux personnages que tout oppose, qqs réparties cinglantes, de l'humour, et une petite leçon de musicologie en prime , de quoi passer un agréable moment de théâtre, même si je n'ai pas été plus touchée que cela par les personnages. À laisser décanter!



Commentaires

  1. J'adore le roman ! J'aurai bien aimé le voir mise en scène même si je me demande ce qu'ils auront gardé du roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. maintenant il faudrait que je le lise encore une envie de lecture !

      Supprimer
  2. L'affiche est subtile... les comédiens je les aime beaucoup pour les avoir vus souvent au Lucernaire à Paris, en effet ce devait être original !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...