mardi 30 juillet 2013

La pitié dangereuse

 "Le petit Louvre, chapelle des templiers" à 16h20


Présentation du spectacle

"1913, dans une ville de garnison autrichienne, le riche Monsieur Kekesfalva organise un bal costumé en l’honneur de sa fille, Edith, paralysée. Lors de cette soirée, la demoiselle au surnom d’hirondelle, rencontre Anton Hofmiller, jeune lieutenant de cavalerie qui y commet un terrible impair : il invite la jeune fille à danser ignorant son état d’infirmité. Pour réparer l’offense involontaire, il prend l’habitude par pitié de la visiter et de la distraire.Pris de compassion pour elle, l’officier lui tient compagnie et les visites se succèdent. Edith en tombe follement amoureuse. Comment réagir face à cet amour? Quels sont les limites et les dangers de la pitié? Non-dits, réparties cinglantes, pointes d’humour, le génie de Stefan Zweig se retrouve une nouvelle fois dans cette sublime histoire d’amour touchante et captivante."

Mise en scène : Stéphane Olivié Bisson assisté de Fanny Zeller
Adaptation: Elodie Menant
Comédiens:
Lieutenant Hoffmiller: Maxime Bailleul en alternance avec Arnaud Denissel
Edith: Elodie Menant
Docteur Condor: Philippe Risler
M. Kekesfalva : Jean-Charles Rieznikoff
Ilona: Alice Pehlivanyan en alternance avec Salima Glamine
Costumes: Cécile Choumiloff,Charlotte Winter
Décors: Linda Pérez
Régisseurs: Serge Vaiti, Christophe.
Photos: Olivier Brajon
Co-producteurs : La compagnie Carinae et Atelier théâtre actuel


Mon petit mot: 
Pas toujours simple de passer du livre à la scène, ces coupures nécessaires, une multitude de scènes qui s'enchaînent ici,et nous plongent dans cette Autriche des années 1910-1920, nous posent des questions sur le handicap, le regard des autres, l'amour non partagé, les classes sociales...
Comme pour Inconnu à cette adresse, j'en sors avec comme impression première l'envie de me replonger dans le texte intégral.
Pour retrouver l'ensemble de mes articles sur ce festival d'Avignon off 2013:
Kiss Richard Marc Citti William Shakespeare
 
 
 
 
 
Les mangeurs de Lapin remettent le couvert
  
La pitié dangereuse
 
 
 
 
 




Lyric Hispanic
Qui es-tu Fritz Haber ?  Claude Cohen  Isabelle Andréani, Xavier Lemaire
 
 
crue et nue Eva Darlan
Sindbâd, Céline Sorin, festival Avignon

4 commentaires:

  1. Lu le livre mais jamais vu la pièce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sweig était bien représenté à Avignon, il y avait aussi « Le joueur d’échecs » et « 24 heures de la vie d’une femme », mais là encore, impossible de tout voir!

      Supprimer
  2. OUi, c'est tout à fait cela... un texte que, personnellement je ne connaissais pas.
    Quant au Sweig, c'est vrai qu'il y en a toujours plusieurs mais rarement celui-là, les autres que tu cites oui, tous les ans. DOnc tu auras l'occasion de les voir l'an prochain :

    RépondreSupprimer

Comments system