mercredi 31 juillet 2013

Callas Noémie Bianco

Texte Jean-Yves Picq
Mise en scène Jean-Marc Avocat
Chapelle Sainte Claire 21h30 théâtre des halles
Présentation du spectacle ;
On a dit d’elle qu’elle chantait « comme si sa vie en dépendait ». Jean-Yves Picq a constitué, à partir d’authentiques interviews de la chanteuse, un texte captivant, qui donne vie à un authentique personnage de théâtre nommé Maria Callas. Elle est en conférence de presse. Elle parle de sa vie et de son art, et de leur étroite imbrication. Le spectacle montre l’ascension angoissée vers la gloire, et la douloureuse descente
de la star et de la femme dans l’enfer de la solitude et de l’oubli.
« Etabli et tissé à partir des propos tenus par la Callas elle-même, propos recueillis dans la masse considérable d’articles, d’interviews, et de reportages parus dans le monde entier entre 1957 et 1974, ce texte a pour seule ambition de faire entendre à nouveau, dans nos temps chaotiques et confus, la voix unique d’une femme et d’une immense artiste s’exprimant sur son art avec une intégrité, un absolu et une sincérité forçant plus que le respect ou la seule admiration ». Jean-Yves Picq
Avec Noémie Bianco

Lumière : Justine Nahon

Mon petit mot: 
Callas... l'artiste, la femme, et la difficile adéquation entre les deux. Les rêves de vie familiale, de tranquillité, d'une artiste perfectionniste, plongée si jeune dans le tourbillon de la scène, du succès et du monde cruel des journalistes, critiques, voir du public traquant le moindre faux pas. C'est aussi une réflexion sur l'évolution du monde de l'opéra, les mises en scène, l'incarnation du rôle et ses répercussions sur la voix (chanter une agonie à pleine voix, ou non...)et voilà qui donne envie de replonger dans les enregistrements de Maria Callas!

Pour retrouver l'ensemble de mes articles sur ce festival d'Avignon off 2013:
Kiss Richard Marc Citti William Shakespeare
 
 
 
 
 
Les mangeurs de Lapin remettent le couvert
  
La pitié dangereuse
 
 
 
 
 




Lyric Hispanic
Qui es-tu Fritz Haber ?  Claude Cohen  Isabelle Andréani, Xavier Lemaire
 
 
crue et nue Eva Darlan
Sindbâd, Céline Sorin, festival Avignon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system