samedi 6 avril 2013

Valérie Karsenti Marjorie

J’avais dit que je compléterai la rubrique consacrée à Valérie Karsenti
,au fur et à mesure de son actualité, alors, une petite info en passant Valérie Karsenti retrouve Anne Charrier (le duo Hortense et Véra de la série Maison Close sur Canal), sur le tournage de "Marjorie", pour France 2:
Valérie Karsenti Anne Charrier série Maison close saison 1

Blogtvnews
En tournage jusqu'au 29 avril 2013 à Toulouse, le pilote de la fiction Marjorie : « Le droit au bonheur ». 
Jolie quadragénaire divorcée, complètement débordée par sa fille en pleine crise d’adolescence, Marjorie vit et travaille à Toulouse en tant que psychologue en entreprise.
Son quotidien est bouleversé quand l’un des employés, Jean Penchenat, tente de se suicider le lendemain d’une entrevue avec elle, sans qu’elle ait pu l’anticiper. En conflit avec sa direction qui la limite dans son action, elle décide de démissionner et d’aider Jean. Veuf, quinquagénaire, l’homme refuse toute thérapie, mais souffre cruellement de la solitude… Sous la pression de sa fille de 20 ans, Jean consent à ce qu’on l’aide à rencontrer quelqu’un. Véritable catastrophe sentimentale dans sa vie privée, Marjorie va ainsi, un peu à son insu, devenir conseillère en séduction, en accompagnant cet homme dans la quête de l’âme soeur… 
Anne Charrier (Marjorie) et Valérie Karsenti (Claire)


 
Avec :
Anne Charrier (Marjorie),
Patrick Chesnais (Jean),
Valérie Karsenti (Claire),
François Vincentelli (Thibault),
Fannie Lineros (Juliette)
 
Anne Charrier  et Valérie Karsenti
Réalisé par Ivan Calbérac.
Scénario original d’Ivan Calbérac.
Une production K’ien Productions – David Kodsi.

Marjorie Karsenti
Marjorie est d’une envie du scénariste et réalisateur d’imposer le genre de la comédie romantique à la télévision à travers « un personnage haut en couleur, qui serait bien plus d’un coach : une femme pleine d’empathie pour ses contemporains, de maladresse aussi. Une mère divorcée, un peu débordée, qui secourt les autres, sans jamais parvenir à s’aider elle-même. »
Autour du personnage d’Anne Charrier gravite un petit monde composé d’une ado difficile (Fannie Lineros), une soeur directive (Valérie Karsenti) et un séduisant ex-beau-frère (François Vincentelli).
Cette héroïne a pour vocation de devenir récurrente. Deux autres épisodes de 90 minutes sont actuellement en développement.

Valérie Karsenti dans la peau d'une peste


Valérie Karsenti dans la peau d'une peste
Valérie Karsenti Marjorie Rémy Grandroques/FTV

Après la légère Liliane de Scènes de ménages et la stricte Hortense de Maison close, Valérie Karsenti incarne ce soir Claire, peste de son état et soeur de l'héroïne dans Marjorie, sur France 2. Cette comédie, qui parle de psychologie et de sentiments, l'a séduite.
Valérie Karsenti, ce téléfilm met en avant le fait que l'on peut s'en sortir malgré les coups durs de la vie, qu'en pensez-vous?
Je trouve intéressant de dire que tout n'est pas fatalité dans la vie. Nous traversons tous des périodes difficiles, et le travail sur soi est quelque chose qui peut nous sauver, j'y crois. C'est important de parler de travail de psychothérapie ou de psychanalyse à travers la comédie, mais de façon non caricaturale. C'est une chose merveilleuse que d'accepter de l'aide.
C'est ce qui vous a donné envie de participer à ce projet?
C'est vrai que le fait de pouvoir sortir de périodes difficiles en faisant un travail sur soi est quelque chose qui me touche. J'adore aussi jouer avec Anne Charrier (qui incarne le rôle-titre), qui est une amie très chère, et je voulais travailler avec Ivan Calbérac (scénariste et réalisateur). J'avais aussi très envie du rôle qu'on me proposait.
Comment décririez-vous Claire?
C'est une peste et je n'en avais jamais incarné à l'écran! Claire n'a pas de doutes. Cela m'amusait de jouer un personnage rentre-dedans, qui évite de se poser des questions. Je me suis beaucoup amusée à le faire, car c'est une comédie fine.
Vous serez sur scène en septembre avec Anne Charrier, que représente le théâtre pour vous?
J'ai l'impression de rentrer à la maison. Pendant des années, j'ai beaucoup joué au théâtre et j'ai peu tourné. Quand je n'en fais pas pendant longtemps, cela me manque. C'est un autre type de travail, où nous avons le temps de créer, d'inventer, de se tromper...
Vous continuez aussi Scènes de ménages...
Je viens tout juste de commencer les tournages de la cinquième saison. Je suis heureuse de retrouver ce personnage, que j'adore. Elle me fait rire. Je joue avec un partenaire qui est aussi un ami et je m'amuse toujours autant.
Regardez-vous la série?
Non, je ne connais pas la moitié de Scènes de ménages! D'abord parce que je n'ai pas le temps et aussi parce que, quand je regarde, je ne vois que le travail et je suis très critique. Cela ne m'empêche pas parfois d'éclater de rire!
Propos recueillis par Emmanuelle Litaud
À savoir
La cinquième saison de Scènes de ménages, dont le tournage vient de commencer, comptera 32 jours de tournage, qui s'étaleront jusqu'au 18 juillet. Pour jongler au mieux avec les agendas surchargés des comédiens, ces derniers ne tournent jamais plus de deux jours par semaine.

3 commentaires:

  1. "Marjorie" un pilote intéressant où l'on retrouve, dans un tout autre registre, Anne CHARRIER et Valérie KARSENTI, que j'avais découvert dans "Maison Close" (dommage qu'il n'y ait pas de 3ème saison d'ailleurs !!!).
    Moi, je suis un inconditionnel de Valérie KARSENTI !!! J'espère que ce pilote sera décliné en série car elle apporte fraîcheur et nouveauté avec de très talentueuses comédiennes, sur des sujets difficiles , la souffrance psychologique, la solitude, la maladie, etc ...
    Mderci pour votre blog que j'ai toujours plaisir à lire.

    Pascal GOUTTENOIRE (Lyon)

    RépondreSupprimer
  2. deux comédiennes que l'on a plaisir à retrouver!
    Et d'ailleurs, en projet au Théâtre
    Valérie Karsenti dans Une odeur de sang, avec Pascale Arbillot et Anne Charrier, théâtre de la pépinière en septembre 2014
    A suivre!

    RépondreSupprimer
  3. En effet, une très bonne info, j'irai les voir au théâtre pour cette pièce, merveilleux;

    Merci encore Eimelle, amitiés.

    Toujours le même !!! Pascal GOUTTENOIRE (Lyon).

    RépondreSupprimer

Comments system