mardi 18 décembre 2012

La mouette Tchekhov Garcia cdrt

La Mouette Anton Tchekhov

  • Avec : Arkadina : Nicole Garcia
    Nina : Ophelia Kolb
    Macha : Agnès Pontier
    Paulina : Brigitte Rouän
    Medvedenko : Eric Berger
    Trigorine : Magne-Håvard Brekke
    Chamraiev : Jan Hammenecker
    Sorine : Michel Hermon
    Treplev:  Manuel Le Lièvre
    Dorn : Stéphane Roger
     
  • Scénographie : Sophie Perez
  • Costumes : Catherine Leterrier et Sarah Leterrier
  • Lumières : Roberto Venturi
  • Collaboratrice artistique du metteur en scène : Valérie Nègre
  • Son : André Serré
  • Production : Nouveau Théâtre d’Angers - Centre Dramatique National Pays de la Loire
  • Traduction : Antoine Vitez


LA MOUETTE Frédéric Bélier-Garcia, Nicole Garcia,
LA MOUETTE
 « une comédie avec quatre rôles de femmes et six rôles d’hommes, quatre actes, un paysage (un lac) ; beaucoup de discours sur la littérature et l’art, peu d’action, cinq tonnes d’amour. » C’est ainsi que Tchekhov résumait La Mouette.  
La pièce se déroule dans la propriété de Sorine, ancien conseiller d’état. Sa soeur Arkadina, une actrice connue et imbue d’elle-même, y séjourne avec son amant, Trigorine, un écrivain à la mode. Arkadina méprise le travail de son fils, Constantin Treplev, écrivain d’avant-garde, qui vit auprès de son oncle. Chamraiev, l’intendant du domaine, réside là avec sa femme, Paulina, et sa fille Macha. il y a là aussi Dorn, un médecin en retraite, qui veille sur la santé du groupe. De l’amour, il y en a beaucoup, mais il n’est jamais réciproque : Medvedenko, l’instituteur, est amoureux de Macha qui aime Treplev, qui n’a d’yeux que pour Nina, fille de riches propriétaires, qui rêve de devenir actrice.

 Présentation du metteur en scène

 « Dans La Mouette, le rêve est toujours au plus proche, prêt à emporter chaque être vers le meilleur, note Frédéric Bélier-Garcia, mais les personnages, comme de grands oiseaux incapables de voler, demeurent dans ce décor, dans ce théâtre, qui flétrit sur eux, en eux, au fil des actes et des années. Tchekhov compose avec La Mouette un grand cabaret de l’existence, chaque personnage y va de son numéro. Chacun essaie d’être aimable, de faire l’aimable, tandis qu’au plus profond de lui ahane la panique d’exister qu’on essaie de faire taire en babillant, braillant, chantant. Comme cet enfant qui, obligé d’aller chercher quelque chose à la cave, chante pour disperser les fantômes et les peurs. Raconter La Mouette, c’est mettre en acte cette grande bataille immobile qu’est la vie où tout est toujours « déjà plus » ou déjà « trop tard ». Chacun poursuit un amour, une ambition, un rêve qui se dérobe quand nous croyons le tenir. Joueurs maladroits, aussi riants que dramatiques, cherchant à capturer le charme évanouissant de l’existence. » 

photos la mouette Bélier-Garcia
Mon petit mot d'après représentation:
Une belle distribution, un décor ingénieux qui évolue à vue au fil de la pièce,  des tableaux composés et recomposés sans cesse, habités par les personnages qui ne sont pas à ce moment là à l'avant scène, soutenus par de nombreux objets, une belle bande son... et les mots... Tchekhov particulièrement bien mis en avant dans cette adaptation. 
Le drame de chaque personnage, qui se sont brûlés ou se brûlent tous les ailes, passions, ambitions déçues, amour impossible, relations familiales torturées, temps qui passe, ils sont nombreux, mais aucun n'est laissé de côté, beaux portraits bien servis par les comédiens...
A l'heure du bilan, se mêlent passion, vocation, le théâtre dans le théâtre, les réflexions sur l'art, la comédie comme l'écriture... 
Tragédie, mais des rires aussi au détour de quelques répliques vraiment drôles, rires jaunes aussi à l'évocation des difficultés financières de certains personnages, crise, encore et toujours...
  •  Les dates et lieux où vous pouvez retrouver cette production 
  • ANGERS –du mercredi 14 au samedi 24 novembre 2012

    NANTES –du mardi 27 novembre au mercredi 5 décembre 2012
    LA ROCHE-SUR-YON –lundi 10 et mardi 11 décembre 2012
    SAINT-NAZAIRE –jeudi 13 et vendredi 14 décembre 2012
    TOURS – Le Nouvel Olympia – Centre dramatique régional lundi 17 au vendredi 21 décembre 2012
    LA ROCHELLE –mardi 15 et mercredi 16 janvier 2013
    MARSEILLE –mardi 22 au samedi 26 janvier 2013
    LYON –  mercredi 30 janvier au dimanche 10 février 2013                                          ANGERS – Grand Théâtre,du jeudi 14 au lundi 18 février 2013
     
  • Dans le cadre du challenge théâtre

2 commentaires:

  1. je suis ravie qu'on monte la Mouette avec un décor ingénieux. J'ai vu récemment la Mouette à Créteil http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/134/la-mouette
    avec des collègues. Nous sommes sortis à l'entr'acte. quel ennui.!Déjà la pièce est longue, ils ont ajouté des intermèdes dansés. Je suis plutôt bon public et l'amie qui était avec moi était venue de loin pour le spectacle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours décevant les soirées ratées de ce genre , j'ai eu de la chance cette saison, pas trop de mauvaises surprises, et cette mouette fait partie des belles soirées de cette saison pour moi!

      Supprimer

Comments system