vendredi 11 mai 2012

Salerne

En remontant de Paestum à Sorrente, petit arrêt à Salerne, au terme de la côte amalfitaine,  pour une promenade en bord de mer et la visite de la cathédrale, sous la protection d'une lionne allaitant son petit :
Salerne


La richesse du décor du duomo, et de ses ambons en particulier
cathédrale Salerne

Ville moderne de prime abord (suite aux bombardements de 1943) , cachant les ruelles tortueuses et les escaliers de la vieille ville où siégeait la première faculté de médecine occidentale.
L'école a atteint son plus grand rayonnement entre le Xe et le XIIIe siècle, grâce à l'impulsion donnée par Alfan, l’archevêque de Salerne et Constantin l'Africain (à partir de 1077) dont les traductions de l'arabe ont valu à Salerne le titre de « ville d’Hippocrate ». Des voyageurs venus du monde entier affluent à la « Schola Salerni », à la fois des malades dans l'espoir d’une guérison et des étudiants pour apprendre l'art de la médecine.

La rencontre des différentes cultures a conduit à un apprentissage de la médecine découlant de la synthèse et de la comparaison des différentes expériences, comme en témoigne une légende qui attribue la fondation de l'école à quatre maîtres : le juif Helinus, le grec Pontus, l’arabe Adela et le latin Salernus.

Salerne
Flâner un peu dans les rues et en bord de mer (le lungomare Trieste) , une glace à la main, la tête encore dans les images du site et du musée de Paestum...
Salerne
Pour en savoir plus sur la ville et découvrir d'autres photos de Salerne : salerno

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system