lundi 14 mai 2012

Macbeth opéra de Tours Bouillon, Ossonce

Macbeth, opéra de Tours

Article mis à jour après la journée portes ouvertes à l'opéra de Tours puis après la dernière représentation

mai 2012 : Vendredi 11 20h, Dimanche 13 15h, Mardi 15 20h
Nouvelle co-production décors, costumes et accessoires Opéra de Tours et Conseil Général d'Indre et Loire
Macbeth opéra de Tours

Direction musicale Jean-Yves Ossonce
Mise en scène Gilles Bouillon
Dramaturgie Bernard Pico
Décors Nathalie Holt
Costumes Marc Anselmi
Lumières Michel Theuil

Enrico Marrucci : Macbeth
Jana Dolezilková : Lady Macbeth
Jean Teitgen : Banco
Luca Lombardo : Macduff
Julie Pastoureau : Dama di Lady Macbeth
Christophe Berry : Malcolm

Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, Choeurs de l'Opéra de Tours et Choeurs Supplémentaires
Lady Macbeth

Les coulisses du Macbeth de l'opéra de Tours

Une production découverte par étapes, à travers d'abord la journée portes ouvertes de l'opéra de Tours, avec une rencontre avec Nathalie Holt, la décoratrice, pour une présentation de la conception du décor de ce Macbeth, de la maquette au décor sur la scène ( Journée portes ouvertes opéra de Tours) et aux différents éclairages l'habillant:
Présentation de la conception du décor de Macbeth opéra de Tours
A quelques jours d'aller voir l'exposition Artemisia Gentileschi au Musée Maillol (pour info artemisia)  , la Judith et Holopherne de Lucas CRANACH sur le décor, surprise!
 Avant d'assister à la représentation, cela fait monter l'impatience!
Répétition Macbeth opéra de Tours Jean-Yves Ossonce
Macbeth opéra de Tours
Article conseil général : 
Le public pourra également profiter de la journée « Tous à l’opéra » (12 mai) pour découvrir gratuitement les coulisses de ce lieu magique qu'est le grand théâtre opéra de Tours.
Les visites guidées permettront, par exemple, de découvrir l’atelier où sont créés les costumes de Macbeth. Pour chacun des six solistes, des quatre choristes, des huit figurants et des sept enfants présents sur scène, deux à quatre costumes sont intégralement créés sur-mesure au Grand théâtre de Tours.

C’est ici-même que la vingtaine de robes de sorcières ont été patinées à la main pour les vieillir. Ici aussi qu’une trentaine de fraises en organza de soie ont pris forme. Heureusement, il n’est plus nécessaire de les amidonner comme autrefois…

À l’issue de l’ultime retouche, les six couturières passent le relais à l’habilleuse. C’est elle qui est responsable des costumes pendant les représentations. Et quand le rideau sera définitivement tombé, ceux-ci seront nettoyés une ultime fois, inventoriés, puis stockés. Peut-être auront-ils une deuxième vie si le spectacle « tourne » dans un autre théâtre. Ils repasseront alors entre les mains expertes des couturières chargées de les ajuster aux mesures des artistes intervenant dans cette nouvelle distribution…

Le programme de cette journée Tous à l'opéra est ici:
opera de tours

Mon petit mot d'après représentation de ce Macbeth à Tours

Une belle fin de saison!
Un premier mot qui vient à l'esprit : efficace!
Mise en scène , décor, rien en trop, beaucoup de symbolique, le monde en décomposition, la rouille du décor, différents éléments renversés au fur et à mesure de l'avancée de l’œuvre, la noirceur, d'un bout à l'autre, des images fortes, et un plateau de chanteurs-acteurs eux aussi très efficaces avec une mention spéciale à Enrico Marrucci (Macbeth), Jean Teitgen ( Banco) et Luca Lombardo (Macduff), des moments forts (la fin du premier acte, le début du dernier... )....

Bref, une saison lyrique qui se termine... vivement octobre pour le début de la prochaine!


Macbeth opéra de Tours dans la presse

Un reportage à voir ici sur ce Macbeth, dirigé par Jean-Yves Ossonce et mis en scène par Gilles Bouillon.
Reportage vidéo Macbeth opéra de Tours, Bouillon, Ossonce

Extrait de l'article classiquenews:

Pour Gilles Bouillon, Verdi comprend au plus juste le nerf dramatique du drame de Shakespeare: les Macbeth sont possédés par la conquête du pouvoir; et Macbeth en particulier, obsédé par l'absence de fils donc de descendance. Tout est écrit dès lors et déclamé de façon halluciné, en épisodes de pure magie fantastique, par les sorcières qui à plusieurs reprises confirme le destin et la malédiction de celui qui n'aura pas d'héritier...  La force de la production tient à la révélation de cet élément moteur.


3 raisons pour aller applaudir à Tours, la production événement de Macbeth:
Pour la mise en scène âpre, esthétique, violente (et si finalement shakespearienne) de Gilles Bouillon, 

Pour la direction de Jean-Yves Ossonce, fidèle ambassadeur de cette fièvre verdienne, sublime et tragique, fantastique et épique qui font les délices de la partition,
Pour une distribution vocale quasi idéale, si difficile à réunir: Macbeth solide et vaillant (Enrico Marruci), Lady Macbeth à la voix de miel (Jana Dolezilkova) sans omettre les seconds rôles tout autant finement distribués (Jean Teitgen en Banco et Luca Lombardo en Macduff: quel luxe!) ... Tout cela compose un spectacle haut en couleurs, rythmiquement prenant, théâtralement cohérent... à voir absolument car voici peut-être l'une des meilleures productions lyriques de Macbeth proposées depuis des années...



Article Nouvelle république
L'Opéra de Tours clôturera sa saison avec « Macbeth » de Verdi. « Appuyé sur la pièce de Shakespeare, Macbeth reste un sujet d'actualité, qui pose avec acuité le problème de la lutte pour le pouvoir et des moyens pour y parvenir. » Pour cette nouvelle production, la mise en scène sera signée Gilles Bouillon et son équipe (dramaturgie, décors, costumes, lumières !) dont on a pu apprécier récemment la vision si pleine d'émotion de « La Bohème ». Dans « Macbeth », Verdi, comme à chaque fois qu'il se mesure à Shakespeare et à un grand sujet, se hisse au plus haut : l'orchestre et les voix y sont d'une rare puissance expressive. Jean-Yves Ossonce dirigera l'Orchestre symphonique, les chœurs de l'Opéra et Jana Dolezilkova (Lady Macbeth), Julie Pastoureau, Marc Barrard (Macbeth), Luca Lombardo (Macduff)…

Pour prolonger ou compléter
Les disques de l'Orchestre symphonique Région Centre, direction Jean-Yves Ossonce :
 

autour de Macbeth

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system