vendredi 25 mai 2012

La répudiée, Eliette Abecassis

Eliette Abécassis La répudiée


Rachel a vingt-six ans. Elle a épousé Nathan il y a dix ans. Ils n'ont pas d'enfants. Malgré son amour, les sommations du Rav forceront Nathan à divorcer. Naomi, la sœur de Rachel, aime Yakov depuis l'adolescence. Mais il lui est interdit d'épouser un homme qui a quitté le quartier hassid pour servir dans l'armée. Elle devra devenir la femme de Yossef, l'assistant du Rav. Rachel apprendra qu'elle n'est pas stérile, et pourtant son destin s'accomplira inexorablement. Naomi fera-t-elle le choix de la tradition ou de la rupture ? Par la voix de Rachel, cette femme aimante et sacrifiée, Éliette Abécassis raconte le sort de deux femmes du quartier orthodoxe de Jérusalem, reprenant la trame du film "Kadosh" d'Amos Gitaï. Un journal bouleversant qui dénonce une certaine condition féminine 


Le clin d'oeil artistique en référence à la couverture : Eve ou l'amour en blanc, Sandorfi  


Istvan Sandorfi
Eve ou L'Amour en blanc, 1992
Mon avis : un livre dont on ne sort pas indemne... l'amour, la religion..., une plongée dans une culture qui ne m'était pas vraiment connue jusqu'alors, une écriture en phase avec le personnage... touchant. Beaucoup de silence, de non-dits, qui en disent beaucoup. Court, mais intense. 
Eliette Abecassis est l’auteur du scenario du film d’Amos Gitaï "Kadosh", dont ce roman fut le point de départ:


Pour retrouver l'ensemble des articles du blog : Sommaire
Merci pour votre visite, à bientôt!

4 commentaires:

  1. J'ai vu le film il y a quelques années et il m'a marqué. Il ne me reste plus qu'à découvrir le roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est l'inverse, je ne connais pas le film!
      J'hésite un peu, je me suis fait de telles images à la lecture que j'ai peur d'être déçue par le film...
      Bonne journée!

      Supprimer
  2. Bonsoir Eimelle, merci de ta visite. Je découvre ton blog avec d'autant plus de plaisir que Tours est une destination familière !
    J'ai aussi lu ce livre que j'ai aimé. Pudeur et violence s'y cotoient. Aborder ce sujet est salutaire. L'intégrisme des uns n'a rien à envier à celui des autres. Un autre versant d'Eliette Abecassis (Un heureux évenement, Une affaire conjugale), peut-être victimise-t-elle un peu trop son héroïne, on aimerait trouver le ton mordant, l'humour des autres livres pour sortir de l'oppression ressentie.
    Je n'ai pas vu le film.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu d'autre livre de cet auteur, il faudrait que j'en lise un autre pour pouvoir comparer.
      Bonne journée, à bientôt!

      Supprimer

Comments system