La Bohème opéra de Tours Ossonce / Bouillon / Haroutounian / Caimi

La bohème, grand théâtre opéra de Tours 2012
Direction : Jean Yves Ossonce
Mise en scène : Gilles Bouillon
Dramaturgie : Bernard Pico
Décors : Nathalie Holt
Costumes: Marc Anselmi
Lumières : Michel Theuil

Mimi : Lianna Haroutounian 

le site de la soprano Lianna Haroutounian

Musetta : Caroline Bleau
Rodolfo : Leonardo Caimi 

le site du ténor Leonardo Caimi

Marcello : Jean-Sébastien Bou
Schaunard : Ronan Nédélec
Colline : Christian Helmer
Alcindoro : Jean-Marie Frémeau
Benoît : Antoine Normand

Orchestre symphonique région Centre Tours
Choeurs de l'Opéra de Tours et choeurs supplémentaires

Production Opéra de Tours (2005)


Présentation de l'opéra  Reprise d’une magnifique production créée en 2005, avec une distribution renouvelée, cette "Bohème" vous transportera dans le Paris cinématographique des années soixante, réaliste et poétique, sentimental et cruel. Opéra populaire dans ce qu’il a de meilleur, raffiné et sincère, "La Bohème" est toujours un grand moment de plaisir et d’émotion, accessible et chaleureux. Orchestre et voix s’y répondent avec une unique sensualité... À savourer, que ce soit la première ou la quarantième fois !!!
La bohème opéra de Tours

extrait article nouvelle république NR
Sous les feux de projecteurs de cinéma, sensible, sobre et poétique, sa mise en scène, en plan large sur un monde plein de vie et de rires, ou resserré sur l'amour et la mort, révèle en chaque recoin, l'intensité émotionnelle de l'œuvre. Cette émotion qui, aussi dans la fosse, jaillit sous la baguette inspirée de Jean-Yves Ossonce, en vague de passion et de larmes, en écume de joie et de tendresse. Entre les bouffées de vie d'un chœur croquant des badauds malicieux et celle d'une maîtrise de gamins « craquants », joyeux comme le printemps, les solistes portent, troublants de beauté et vérité, ardents et passionnés, tendres et plein d'humour, ce petit monde qui vit, sous les toits, de l'air du temps, entre la vie et la mort, la tête remplie de rêves et le ventre creux.
Et la salle comble exulte à chaque instant sous le charme de cette « Bohème »
La bohème : article ici

 Le petit mot d’après représentation:
Après le décor minimaliste d'  Idomeneo-mozart-opera-de-tours  l'on retrouve ici cette belle production, mise en scène par Gilles Bouillon, et son décor bien pensé, de l'atelier typique de cette Bohème à la jolie scène avec le chœur de la maîtrise d'enfants (coup de chapeau particulier à ces petiots et à leur encadrement, de jolis souvenirs en perspective pour eux, et un joli moment pour le public!). 
Une distribution renouvelée par rapport à la création de cette production en 2005 ,ce mélange de scènes franchement drôles et d'émotion, dans les deux cas cela fonctionne, belle soirée et accueil chaleureux du public qui semble dans le même état d'esprit!

Commentaires

  1. Une éternité que je n'ai vu La Bohême ... et souvent dans des mises en scène gnian gnian !!Celle de Tours semble sobre et cela permet de mieux profiter de la musique

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez pu découvrir cette canadienne qui "monte"
    Quelle chance
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. entourée par une belle distribution, des chanteurs "à suivre", c'était vraiment une belle soirée!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...