Quatuor Vikram Seth

Seth Vikram  Quatuor


Peut-on manquer sa vie en un instant d'aveuglement, faute d'avoir su saisir l'amour quand il s'offrait ? Violoniste londonien, Michael ne peut oublier Julia, la pianiste connue à Vienne, où ils se produisaient ensemble. Et voilà que, des années plus tard, il aperçoit dans un autobus celle dont il avait perdu toute trace. La retrouver, la reconquérir : tel va être désormais son but. Un désir ardent qui les ramènera à Vienne, puis à Venise... Mais n'est-il pas trop tard, et le drame intime que vit Julia peut-il être dépassé ? En même temps qu'un déchirant roman d'amour, l'auteur d'Un garçon très convenable nous donne une évocation poétique, inspirée, de l'univers de la musique. C'est le requiem d'un amour perdu qu'orchestre ce Quatuor. Sous l'archet d'un très subtil musicien des âmes.

Incipit:
Les branches sont nues, le ciel, ce soir, d'un violet laiteux. Cet endroit n'est pas calme mais paisible. Le vent soulève et pousse vers moi les eaux noires.
Il n'y a personne. Les oiseaux se taisent. Les voitures tailladent Hyde Park. Mes oreilles ne perçoivent qu'un bruit mat.
Je tâte le banc mais ne m'assieds pas. Comme hier, comme avant-hier, j'attends que mes pensées aient disparu. Je regarde l'eau de la Serpentine.
A noter qu'un CD reprend la plupart des œuvres musicales évoquées dans le livre:



Mon avis :
 Vienne, Venise... la musique, les salles de concert, les répétions, les sentiments, des interrogations, le pourquoi du comportement de Julia, l'importance de l'instrument de musique, des sons de notre environnement, l'envie de se promener à Londres aussi, de nager dans la Serpentine et de faire tour chez un disquaire...bref, une lecture très agréable... A lire en écoutant Bach, Schubert..



 
Dans le cadre du :

Commentaires

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...