Colombe, espace Malraux, novembre 2011

Jeudi 17 novembre, espace Malraux, Joué les Tours
 
Auteur : Jean ANOUILH
Mise en Scène : Michel FAGADAU
Avec : Anny DUPEREY, Sara GIRAUDEAU, Grégori BAQUET, Benjamin BELLECOUR, RUFUS, Fabienne CHAUDAT, Jean-Paul BORDES, Jean-Pierre MOULIN, Jean-François PARGOUD et Etienne DRABER

 Photo : Colombe
  Présentation du théâtre
Colombe est une comédie romantique et dramatique touchante, pleine de sentiments.
On passe de la joie à l’amertume, de la rancoeur à la frustration toujours accompagné d’une pointe d’humour grâce à l’excellent jeu des comédiens.
En une soirée, le spectateur se retrouve plongé au milieu du XIXème siècle : un véritable contraste avec le prénom et titre de la pièce « Colombe » qui fait tout l’attrait de la comédie.
C’est effectivement l’histoire de la jeune Colombe qui nous transporte. Le récit pourrait sembler simpliste : celui d’une jeune fille, Colombe, délaissée par son mari qui part au service militaire et confiée à sa belle-mère Alexandra, une célèbre tragédienne. Mais c’est précisément là que tout va changer.
Alexandra va révolutionner le quotidien de la jeune et innocente Colombe.
Celle-ci lui fait alors découvrir le théâtre mais aussi et surtout, le théâtre de la vie.
Courtisée et séduite par « les loups » comme les appelle Michel Fagadau, et guidée par sa belle-mère quelque peu libertine, elle prendra son envol, rencontrant des émotions et sentiments encore jamais vécus pour cette ingénue.
C’est un réel succès pour cette deuxième création de Colombe. L’excellent casting a d’ailleurs eu droit à trois Molières dont Molière de la comédienne pour Anny Duperey, Molière du second rôle pour Fabienne Chaudat, et Molière du créateur de costumes Pascale Bordet.
Un spectacle plein de légèreté et de divertissement.

Mon avis : une pièce qui vaut surtout par la belle distribution !
Le principal atout de la soirée : une affiche prestigieuse pour un très beau résultat sur la scène, l'ensemble des acteurs est des plus convainquant, avec en prime la fantaisie des costumes et l'ingéniosité du décor, une belle soirée!
Des rires en décalés entre homme et femme dans le public, il faut dire que certaines répliques font mouche, et la partie théâtre dans le théâtre, avec des acteurs jouant plus faux que faux vaut l'éclat de rire.

Commentaires

  1. Alors là, on n'est pas d'accord, et c'est plus marrant comme ça n'est-ce pas, on ne peut pas toujours avoir le même avis !!
    Je n'avais guère aimé et mon article avait un titre désolé :
    Pauvre Colombe
    Du coup, on n'est pas trop retourné au Festival d'Anjou !! J'avoue avoir une passion pour Anouilh et trouvé la mise en scène très "pauvre"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que j'étais entourée d'une bande d'amis particulièrement en forme ce soir là, et que j'ai autant ri à leurs propres rires qu'à ce qui pouvait provenir de la scène! Je vois que Rufus t'avait aussi laissé un bon souvenir, au moins un point d'accord!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je modère uniquement pour vous éviter de cliquer sur les bus, vélos et autres voitures... Merci pour votre passage, et à bientôt!

S'abonner aux carnets d'Eimelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...