Très chère Mathilde

TRÈS CHÈRE MATHILDE , février 2010 d'Israel Horovitz dans une mise en scène de Ladislas Chollat, en tournée après le théâtre Marigny l'année dernière.

 Avec Line Renaud , Samuel Labarthe (nommé aux Molières pour ce rôle) et Raphaëline Goupilleau
 Un Américain à Paris :  Mathilde Giffard est une femme de 88 ans, veuve d’un homme d’affaires parisien. Après avoir été la directrice d’une école de langues, elle coule des jours paisibles avec sa fille unique, Chloé, dans un immense appartement face au jardin du Luxembourg. Cet appartement a été vendu en viager, il y a plus de vingt ans, à un riche américain, Max Gold.
 A la mort de Max, son fils, Mathias, débarque dans la vie de Mathilde et de sa fille pour récupérer ce bien dont il vient d’hériter, sans savoir qu’elles l’occupent encore de leur bon droit. Commence alors une cohabitation forcée avec cet américain largué, qui n’est jamais arrivé à construire quelque chose dans sa vie.
C’est donc l’histoire d’un homme qui a tout raté, là où son père a tout réussi, et qui devra cohabiter avec des inconnues avant de découvrir le lien qui les unit tous. 


Que dire? Une très agréable soirée, illuminée par Samuel Labarthe... j'étais déjà fan depuis la boutique au coin de la rue, et voilà qui confirme! 
Et puis il y a Line Renaud, le partage, le bonheur d'être là, une salle très enthousiaste!
Et enfin le texte d'Israël Horovitz, que je découvrais à cette occasion, de rebondissements en révélations, d'émotions en rires, du rire aux larmes , toujours sur le fil, un beau moment de théâtre...

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...