La folle parenthèse

La folle parenthèse, Liane Foly
 Le Vinci Tours
mise en scène signée Marc Jolivet.

Une belle réussite que ce spectacle qui donne la pêche. Deux heures non stop , une trentaine de voix qui s'enchaînent en alternant skectch parlés et imitations en chansons avec la complicité de deux musiciens Jean-Yves et Pierre D’Angelo. très impliqués eux aussi dans le spectacle. Un geste, une attitude, et elle EST le personnage, impressionnant pour moi qui ne la connaissait qu'en chanteuse de jazz. On la (re)découvre imitatrice donc, mais aussi danseuse, et surtout extrêmement drôle ! Une sacré palette vocale, une justesse dans le chant avec d'autres voix et des registres à l'opposé, de Christophe Willem à Véronique Sanson, Shirley, Mireille Mathieu....J'en passe et des meilleurs!
Comme dans tout spectacle, quelques sketches peut-être un peu en dessous, mais le début et la fin du spectacle (Barbara – Dalida) sont remarquables. Le contenu de certaines imitations est modifié pour coller à l'actu (et avec Ségolène y a de quoi faire) mais aussi à la spécificité de la ville où a lieu le spectacle. Et ça pour se mettre la salle dans la poche, y a rien de mieux.
Un vrai contact avec la salle (comble) qu'elle fait chanter et qui démarre au quart de Tours (!) , des rires qui se propagent de la salle à la scène, la signature d'autographe directement sur scène à la fin du spectacle, et quelques mots émus à la fin, pour rappeler que c'était dans cette salle que Barbara avait donné son dernier concert, et que Liane était alors là en spectatrice..

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...