vendredi 18 janvier 2019

Fais de moi la colère - Vincent Villeminot #rl2018

Les Escales


Voilà un roman étrange... dont je ne puis pas vraiment dire si j'ai aimé ou pas... il va falloir laisser passer un peu de temps...

Deux personnages s'y croisent sur les bords du lac Léman, une jeune orpheline, fille d'un pêcheur, qui reprend l'activité de son père, et un jeune homme, fils d'un tyran africain.
Ismaëlle et Ézéchiel... les prénoms donnent le ton, entre religion et onirisme, on embarque pou un voyage assez particulier. 

Il y est question donc du poids de la filiation, de jeunes gens perdus, en butte aux regards des autres, pas toujours bienveillants, pris au milieu de la tourmente. 
Autour d'eux, des corps repêchés par dizaines dans le lac, une bête étrange...
Il y est question aussi de Mammon, la richesse matérielle, personnifiée en divinité , on oscille entre Moby Dick, qui revient en fil conducteur,  et dénonciation d'un génocide, problème des migrants et corruption...

Au final, je dirais, pas pour moi, ce qui fait que j'ai du mal à en parler, mais une vraie originalité d'écriture pour ce premier roman que l'on peut tout autant adorer que détester à mon avis ! 



Les dix-sept valises, Isabelle BARY

jeudi 17 janvier 2019

Oiseau de nuit - Robert Bryndza

Belfond noir, janvier 2019

traduction Chloé ROYER

 J'avais lu et apprécié l'année dernière
La fille sous la glace - Robert Bryndza
j'étais ravie de retrouver l'auteur dans ce nouveau polar!

Il s'agit donc du deuxième volume (mais il peut se lire de façon tout à fait indépendante) des enquêtes à Londres d' Erika Foster, inspectrice volontiers bordeline mais plus que tenace, que j'apprécie de voir évoluer.

Elle se retrouve ici en prise non seulement à une série de meurtres sordides ( quelques pages seraient bien du genre à faire des cauchemars! ) mais aussi à ses propres démons, alors qu'approche la date du deuxième anniversaire de la disparition tragique de son mari.

On suit en alternance l'enquêtrice et "l'oiseau de nuit", coupable des meurtres, dont on saisit peu à peu les motivations... et dont on attend le prochain passage à l'acte.
Un médecin d'abord, un journaliste ensuite (et ce n'est pas fini)  qui ne semblent avoir aucun lien entre eux...  et il faudra attendre la dernière partie du roman pour comprendre pourquoi l'Oiseau de nuit leur en voulait à ce point à l'un comme à l'autre.
Je n'en dirai pas plus, mais la personnalité de cet Oiseau de nuit est intéressante, j'ai vraiment apprécié cette lecture! 


J'attendrai maintenant le troisième volume avec impatience!


Challenge rentée d'hiver
 

mercredi 16 janvier 2019

blog'in Tours atelier d'écriture #théâtre #opéra

Blog'in Tours se prépare!

En plein découpage des brochures de saison du théâtre Olympia et de l'opéra de Tours pour préparer les pioches qui serviront de base à l'atelier d'écriture en version cadavres exquis... on devrait s'amuser!

Saurez-vous reconnaître de quelles pièces de théâtres ou opéras jouées cette saison dans ces deux salles sont extraites ces phrases ?
Dans les arguments ou résumés, on trouve de quoi libérer l'imaginaire!


 RDV samedi : blog'in Tours
A samedi!

Festival Ecoute-Voir à Tours #tours #festivalecoutevoir

Ecoute-Voir-2019Ce week-end, il y a Blog'in Tours samedi:


Et il y le festival Ecoute-Voir qui présente une belle programmation!

Deux spectacles de prévus pour moi, je vous en reparle très vite!





Au programme :
https://petitfaucheux.fr/evenements/festival-ecoute-voir-2019/

EXPOSITION
Du 12 janvier au 3 février Antoine d’Agata « White noise »
/ Chapelle Sainte-Anne / Gratuit

JEUDI 17 JANVIER
19h00 / Hall du Théâtre Olympia / Tarif unique 5 €
Michaël Allibert / Jérôme Grivel « Etude(s) de chute(s) »
Version muséale

20h30 / La Pléiade / Tarifs : 14 € / 11 € / 8 €
Malika Djardi « Horion »

VENDREDI 18 JANVIER
12h30 & 19h00 (2 séances) / Théâtre Olympia / Tarifs : 12 € / 8 €
Sarah Crépin / Etienne Cuppens « Monstres indiens pour adultes »

21h00 / Petit faucheux / Tarif : 23 € / 15 €
Maguy Marin « Ha ! Ha ! »

SAMEDI 19 JANVIER
14h00 & 19h00 (2 séances) / Théâtre Olympia / Tarifs : 12 € / 8 €
Sarah Crépin / Etienne Cuppens « Monstres indiens pour adultes »

15h00 & 17h00 (2 séances) / Musée des Beaux-Arts / Tarif unique : 5 €
Alvise Sinivia « Ersilia »

16h00 à 18h00 (2 séances) / Salle Capitulaire des Celliers Saint-Julien / Tarif unique : 5 €
Aline Landreau « Blur! »

20h30 / Petit faucheux / Tarifs : 12 € / 8 €
Michaël Allibert / Jérôme Grivel « Etude(s) de chute(s) »
Version scénique

22h00 / Hall du Théâtre Olympia / Tarif unique 7 €
Steven Cohen « Taste »
Spectacle réservé à un public adulte

lundi 14 janvier 2019

Bonne élève - Paula Porroni #argentine #roman

Éditions Noir sur Blanc, janvier 2019

Traduit par Marianne Millon

Argentine


La réussite scolaire fait-elle tout ? Pas vraiment !
L'héroïne (ou anti héroïne plutôt !)  de ce premier roman est une jeune étudiante originaire de Buenos Aires, venue en Angleterre pour des études d'histoire de l’art.
La réussite scolaire est là, mais le travail ensuite, non.

Un retour à Buenos Aires aux couleurs de l'échec, et puis un sursaut et repartir: sa mère peut lui financer une nouvelle année en Angleterre, aux allures de couperet.
Un an pour réussir à trouver du travail et à y construire sa vie...


C'est cette nouvelle année en Angleterre qui nous est dévoilée, d'échecs en désillusions, de "baissage de bras" en petits boulots, de logements de plus en plus minables en rencontres pas toujours positives, on suit le glissement de la jeune femme, au fur et à mesure que le pécule familial fond.

Elle sombre de plus en plus, s'auto-mutile, vit une sexualité tout sauf romantique, ne pense qu'à elle, profite à fond de l'argent de cette mère qu'elle ne semble guère apprécier... c'est l'anti-héroïne parfaite, pas très attachante, perturbée et perturbante. On aurait envie de la secouer plus que de lui tendre la main !

Au final, je ne sais pas trop quoi en penser... impression d'être passée à côté du message de ce roman? Je guetterai d'autres avis!


Challenge rentée d'hiver



dimanche 13 janvier 2019

blog' in Tours atelier d'écriture Une saison imaginaire à l'opéra ou au théâtre !

Je vous donne RDV samedi 19 janvier prochain au grand théâtre de Tours, à 11 heures pour un atelier d'écriture autour du thème " votre saison idéale à l'opéra"... 
Entre cadavre exquis et imaginaire, laissez parler votre créativité !
 La flûte du Rhin y côtoiera La truite sur le toit, Wolfgang Rossini croisera Kurt Debussy... venez jouer avec les mots et les oeuvres présentées cette année à l'opéra de Tours. 

Plusieurs pièces de théâtre jouées au Théâtre Olympia se glisseront également dans les propositions...

En préparation!



Ce sera aussi l'occasion d'échanger autour des blogs et de la culture!
RDV pris ? ! 
Blog in Tours #2 : atelier d'écriture une saison à l'Opéra


Et toute la journée de 10 à 18 heures, des ateliers, des tables rondes, des animations...autour de plusieurs pôles : culture, enfant, déco, mode, sciences, voyages, il y en a pour tous les goûts et c'est gratuit!

Un extrait du programme :

A samedi!



vendredi 11 janvier 2019

Helena - Jérémy Fel lecture #roman #rl2018

Editions Rivages



732 pages mais aucun répit pour le lecteur!

Les chapitres sont courts, alternent les focus sur l'un ou l'autre des protagonistes et maintiennent le suspens jusqu'au bout!

Qui donc est cette mystérieuse Héléna qui donne son nom au roman?
Quel est le lien entre les personnages que nous voyons d'abord évoluer séparément dans les premiers chapitres sans pouvoir imaginer quels sordides drames vont les lier?
Une jeune femme de la bonne société qui s'entraîne pour un tournoi de golf, une maman solo qui rêve d'un titre de mini miss pour sa fille, un jeune homme visiblement en proie à bien des troubles psychiques... bienvenue au Kansas, dans une Amérique qui fait tout, sauf rêver!

Jusqu'où une mère peut-elle aller pour son enfant? Jusqu'au plus terrible...
Dans le genre machiavélique, voir assez sordide, on n'est pas mal...
Des scènes marquantes, et des situations que je ne suis pas prête d'oublier!

Un roman qui fait frissonner, une construction bien  menée, j'ai apprécié!




Les dix-sept valises, Isabelle BARY

jeudi 10 janvier 2019

Orphée aphone / Invocation à la muse Vanasay KHAMPHOMMALA

un projet de Vanasay Khamphommala , dramaturgie, texte et interprétation Vanasay Khamphommala
Compagnie Lapsus chevelü
avec la participation de Caritia Abell et Théophile Dubus
collaboration artistique Théophile Dubus
son Gérald Kurdian , scénographie Caroline Oriot , costume de la muse Juliette Seigneur , lumière Pauline Guyonnet , création régie Juliette Besançon , collaboration à l’écriture Aurélie Ledoux conception de L’Invocation à la muse Caritia Abell et Vanasay Khamphommala
https://cdntours.fr/spectacle/orphee-aphone
Crédit photo : Marie Pétry


 A Tours jusqu'au 15 janvier puis à retrouver du 11 au 15 mars 2019 aux Plateaux Sauvages à Paris
L'invocation à la muse sera également au Théâtre des Quatre Saisons à Gradignan jeudi 31 janvier à 20h15

Un spectacle en deux parties : d'abord une nouvelle version de l'invocation à la muse, présentée cet été au festival d'Avignon, dans le cadre des Sujets à vif, puis Orphée aphone.

Les deux parties s’enchaînent naturellement, après ce rituel étrange, entre sado-masochisme et musique, le poète au chant si renommé aura-t-il retrouvé sa voix ? Et sa voie ?

Orphée pleure son grand amour, Euridice, tuée par une morsure de serpent le jour même de leurs noces. Il la suit jusqu'aux enfers, et demande aux Dieux de la lui rendre .
Mais depuis la mort d'Euridice, son chant n'est plus le même, il n'est pas suffisant pour charmer les Dieux et il lui faudra subir d'autres épreuves avant que grâce lui soit accordée... à la condition qu'il ne la regarde pas avant d'être sorti.
On connait hélas la suite de l'histoire...

Vanasay Khamphommala joue sur les genres pour incarner d'abord Orphée puis Euridice, avec sa troublante silhouette androgyne.
Et le mélange des genres est partout : il y a la boule à facettes et les alexandrins, il y a les paillettes et le chant baroque, de l'humour et du questionnement : jusqu'où doit-on aller pour satisfaire les Dieux ? Après un deuil, faut-il se retourner sur le passé ou chercher une nouvelle voie ?
C'est le moment des métamorphoses, le poète doit se mettre à nu pour devenir un(e) autre.
Cela forme un spectacle parfois déroutant, assez étrange, qui laisse perplexe par moments.
Une chose est sûre, les mythes antiques n'en ont pas fini d'inspirer les créateurs d'aujourd'hui, et c'est tant mieux!

Il y a un très beau travail de lumière, avec des images fortes, des passages musicaux touchants ... qui donnent envie de prolonger cette soirée en écoutant Marc-Antoine Charpentier, Louis-Nicolas Clérambault ou encore Henry Purcell !

Dans le cadre du festival Désirs Désirs
 https://www.festival-desirdesirs.com/


Jeu de massacres - James Patterson

l'Archipel, janvier 2019
Traduction : Philippe Voltarino


C'est  avec ce roman que je découvre James Patterson, auteur pourtant déjà d'environ 150 livres, bref, mieux vaut tard que jamais!

Et si jamais comme je l'espère celui ci devenait le premier volume d'une série des enquêtes du professeur de psychologie (et pas que) Dylan Reinhart, auteur d'un ouvrage de référence sur les « comportements déviants » que le tueur se plait à citer, et d' Elizabeth Needham de la police de New York, je les suivrai avec plaisir!

Nous sommes donc à New-York où sévit un mystérieux tueur en série qui laisse sur ses victimes une carte à jouer qui désigne la prochaine victime... les enquêteurs arriveront-ils à l'identifier et à la prévenir avant que le tueur ne sévisse à nouveau ? 
Quel peut bien être le lien entre les différentes victimes ? 

Pas facile de parler d'un polar sans trop en dévoiler la lecture, mais en tout cas, celui ci m' a plu !

Une enquête plutôt complexe, avec pas mal de rebondissements sur la fin, et un duo d'enquêteurs attachant, ainsi qu' une réflexion sur les liens entre journalisme - politique et justice, autour en particulier du Maire de New-York en pleine campagne électorale, en ont fait une lecture agréable ! 




Challenge rentée d'hiver

mercredi 9 janvier 2019

Antigone, de JOP

chez Goater Comix

Antigone, intemporelle...
Quelle force a ce personnage et son message pour traverser ainsi les époques et pouvoir être transférés à bien des situations!


Dans cette BD, si les noms des personnages sont conservés, nous sommes en 2018, et Antigone est une jeune Zadiste, Ismène une soeur de lutte...  bref, une rebelle d'aujourd'hui, avec un petit côté punk qui lui va bien !


On y retrouve l'essentiel du message , l'affrontement avec le pouvoir, la contestation, les luttes de toutes sortes, l’intransigeance de la jeunesse jusqu'aux extrême...
C'est très court (trop ? ) mais si ça peut donner envie à des lecteurs adolescents de se pencher de façon plus approfondie sur d'autres versions d'Antigone, pourquoi pas!




 Le graphisme est très sombre, nous sommes dans une tragédie, pas de miracle à attendre !
L'histoire est condensée sur une longue nuit, la palette graphique décline donc surtout les bleus-gris, avec quelques touches de orange.
La couverture est attrayante, elle donne vraiment envie d'ouvrir la BD. 

L'album s'achève par quelques pages consacrées à Antigone, entre Sophocle et Anouilh ainsi qu'aux techniques utilisées pour réaliser la BD .


Une chose est sûre Antigone n'en a pas fini d'inspirer les artistes!


Première participation de l'année à la BD du mercredi!
Cette semaine, c'est chez Noukette!


Challenge rentée d'hiver
Et pour poursuivre sur Antigone :

théâtre et costumes : Antigone

Antigone théâtre et peinture 1
Antigone et Ismene art 2
Antigone Jean Anouilh
Antigone De Sophocle Mise en scène Adel Hakim

Antigone de Jean Cocteau - 1962  Collection Jacques Noël

mardi 8 janvier 2019

Anatomie d'un scandale - Sarah Vaughan

Editions Préludes
traduit de l'anglais par Alice Delarbre



Londres. Au coeur de l'Inner Temple (j'ai retrouvé avec plaisir ce quartier londonien visité en 2017!) une avocate, spécialisée dans les crimes à caractère sexuel découvre un nouveau dossier... et pas des moindres. Un des hommes politiques les plus en vus du pays est accusé de viol. En effet, le scandale n'est pas loin... mais le roman est bien complexe que cela.

Chapitre suivant, c'est un autre personnage que nous suivons, et ainsi de suite. L'avocate, la femme de l'accusée entre autres personnages qu'au début nous avons un peu de mal à cerner : quel est le lien entre eux? Que se passe-t-il réellement au sein du couple de l'accusé ? Et pourquoi l'avocate semble -t-elle tellement impliquée dans ce dossier ?

Et c'est dans leurs années d'études à Oxford que bien des réponses vont se trouver ...
On découvre l'envers du décor des groupes d'étudiants, et derrière les compétitions d'avirons et diplômes, la haute société cache bien des noirceurs... Les classes dirigeantes ne sont pas ménagées dans ce roman qui fait hélas totalement écho à l'actualité.

L'intrigue est bien menée, quelques longueurs peut-être auraient pu être gommées, mais c'est vraiment un bon moment de lecture, intéressant sur le monde judiciaire anglais, les coulisses du procès, et l'on se dit qu'il vaut vraiment une sacré force de caractère aux victimes d'abus sexuels pour porter plainte... et comment la reconstruction peut être douloureuse.

Intéressant aussi pour les coulisses du monde étudiant, et très prenant de part la psychologie des différents personnages, bref, une belle découverte!

Challenge rentée d'hiver


souvenirs de visites de l'Inner Temple:





d'autres photos :
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2017/05/tourisme-londres-3-holborn-st-giles.html

Une auteure dont j'avais lu:

dimanche 6 janvier 2019

Indira Gandhi Guillemette de la Borie #inde #pal

Dans le fin fond de la PAL, une biographie d'une femme au destin étonnant!


En une centaine de pages seulement, l'auteure brosse le portrait d'Indira Gandhi mais aussi de la situation de l'Inde en parallèle, depuis la difficile lutte pour l'indépendance à nos jours.
Indira est née en 1917, et a baigné toute petite dans la politique puisque son père, Jawaharlal Nehru fut premier Premier Ministre de l'Inde indépendante en août 1947.

File:Indian Prime Minister Indira Gandhi with U.S President Ronald Reagan in 1982.jpg
Avec Reagan

On suit son cheminement vers la politique, on croise aussi le  Mahatma Gandhi (sans lien de parenté direct) 
Nommée à la tête du parti du Congrès en 1966, Premier ministre de l'Inde de 1966 à 1977, puis de 1980 à 1984, Indira fut une des premières femmes politiques de la planète.

File:Indira Ghandi & Jacqueline Kennedy (14976499310).jpg
 avec Jacqueline Kennedy

Je connaissais mal le personnage, on découvre d'abord la jeune fille tiraillée entre occident et traditions, puis on redécouvre la femme derrière la politicienne, les difficultés à gérer famille - politique et pouvoir, dans un pays bien complexe.
Entre corruption, modernisation, religions, dynastie au pouvoir ... beaucoup d'enjeux!

Sans parler des terribles drames familiaux qui ont meurtris sa famille...  

Cette courte biographie m'a paru une bonne introduction au personnage et à la compréhension du pays.



samedi 5 janvier 2019

Grotesques et sculptures loufoques au château de Blois

Le thème du mois de janvier du rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par "Le coin des voyageurs" est "loufoque" proposé par Olivia  qui précise "dont l'invraisemblance ou le côté grotesque, saugrenu est d'un gros comique."


J'ai mis du temps à trouver une idée pour ce thème, j'ai retenu le mot "grotesque", dans le sens histoire de l'art, et la visite du château de Blois a fait le reste!

A Blois, il faut prendre son temps,  et si l'on a des jumelles ou un bon zoom c'est encore mieux!

Car focalisé sur la statue équestre de Louis XII sculptée par Charles Seurre...
 
il serait dommage de manquer, une fenêtre plus loin...

si, si à droite, vous avez bien vu ce moine en train de... nous accueillir ?!
Et côté fesses, une autre scène à chercher...

Après tout ces sculptures s'appellent des "culs-de-lampe", c'est donc logique! (pour la minute culturelle : console d'encorbellement constituée d'une pierre saillante dont la forme rappelle le dessous d'une lampe d'église, servant à supporter une base de colonne, la retombée d'un arc, des nervures de voûte ou encore une statue

Pour les zooms, j'ai pioché ici  pour compléter mes vues plus générales!

Au fil des façades de l'aile Louis XII , on trouve tout un bestiaire fantastiques, des scènes franchement cocasses , entre grimaces ou scènes dénudées... cela fait rire le fou du roi, et nous avec!


Il faut faire tout le tour du château, il y en a partout ou presque!
côté petits degrés:

façade côté place


cour intérieure
On trouve aussi des anges plus sages...


 les façades ont été restaurées dans les années 1990, de quoi rendre ces détails à nouveau très visibles, et passer un bon moment le nez en l'air!


de nombreux musiciens de toute sorte

d'autres vues prises ici
regardez bien celle du bas à droite...
il semblerait que les restaurateurs des années 1990 se soient amusés à transformer le personnage en lui donnant le visage de.. Jack Lang, ancien maire de Blois!
Vue ici 
Je ne l'ai pas trouvée "en vrai" celle là, si quelqu'un peut m'indiquer son emplacement pour une prochaine visite, je serai curieuse de la découvrir! 



dans le musée lapidaire du château, certains originaux sont conservés, il y a aussi des gargouilles qui valent le coup d'oeil!





un griffon, une marchande de fruits...
Pour une visite plus classique du château, c'est par là:



Le château de Blois
Noël au château de Blois Playmobil

et une balade dans la ville de Blois qui mérite aussi une visite :


une journée à Blois

Et si ce genre de détails architecturaux vous inspirent, allez au château d'Amboise, où la tour cavalière Heurtault, construite sous le règne de Charles VIII, abrite 120 culs-de-lampe, « œuvre unique en Occident », que Sylvain Chaumet, a recensé dans un livre « Décors à drôleries du château d'Amboise »

Pour retrouver comment les autres participants ont interprété ce thème
https://www.facebook.com/groups/EnFranceAussi/


Comments system