vendredi 12 octobre 2018

L'Origine du monde de Claude Schopp #livre #rentréelittéraire #rl2018

Editions  PHEBUS 4 octobre 2018
Essai. 

La curiosité a été la plus forte!
Le mystère a son charme, mais j'ai voulu en savoir plus sur cette " Mlle Quéniaux" de l'opéra, qui serait le modèle du célèbre tableau de Courbet.

L'auteur relate comment il a fait cette découverte, au détour de l'analyse de la correspondance entre George Sand et Alexandre Dumas fils dont il est spécialiste.

Il a ensuite cherché à en savoir plus sur Constance Quéniaux, danseuse à l'opéra, et maîtresse entre autres du diplomate turco-égyptien Khalil-Bey, qui commanda plusieurs toiles à Courbet.
Plusieurs photos de la jeune femme existent, de quoi rendre un visage au modèle de ce tableau sulfureux qui a fait couler beaucoup d'encre !

BNF - GALLICA 




Le livre comporte de multiples citations, ce qui rend la lecture parfois un peu chaotique, entre le récit de l'enquête menée par l'auteur, les textes anciens, et le récit historique.   C'est un essai, ce n'est pas un roman, mais elle aurait pu être l'héroïne de dizaines d'histoires!

L'auteur a retrouvé de nombreuses archives concernant la jeune femme, de sa carrière à l'opéra à l'inventaire de ses biens après son décès dans lequel figure un tableau peint par Courbet : Fleurs dans un vase, aux fleurs symboles des courtisanes.

Cadeau du peintre à son modèle?

Toujours est-il que l'ancienne danseuse devenue demi-mondaine saura gérer son patrimoine.
 Elle terminera sa vie à Cabourg, où elle possédait une villa, et s'adonnait aux oeuvres de bienfaisance.

Un destin plus heureux que bon nombre de ses "collègues" danseuses et courtisanes, que l'on découvre au fil de chapitres très documentées autour des différentes facettes de sa vie.

Une belle mise en lumière de la femme à l'origine du monde!



Les dix-sept valises, Isabelle BARY



12 commentaires:

  1. Maintenant c'est officiel, c'est bien elle. Un correspondance de g Sand l'a prouvé (enfin, si j'ai bien compris)keisha

    RépondreSupprimer
  2. Je suppose que c'est un portrait intéressant sur le plan historique mais savoir qu'un sexe s'appelle Constance ou Yvette ne bouleversera sans doute pas l'histoire de l'art !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai écouté l'interview de l'auteur, qui m'a beaucoup intéressée. Quelle révolution ce tableau !

    RépondreSupprimer
  4. Le sujet me paraît un peu mince non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela ressemble plus à un mémoire historique, autour de la vie de cette femme

      Supprimer
  5. Une demi-mondaine qui a plutôt réussi.

    RépondreSupprimer
  6. ça risque de m'intéresser très moyennement cette affaire... ;)

    RépondreSupprimer

Comments system