mercredi 18 juillet 2018

Un coeur simple Gustave Flaubert #off18

La Luna, 10h45
Adaptation : Isabelle Andréani
Mise en scène : Xavier Lemaire
Avec : Isabelle Andréani Scénographie : Caroline Mexme
Régie : Rodrigue Louisar

Et si nous nous plongions dans les premières décennies du 19ème et qu’une servante venait à nous raconter sa vie modeste, son demi-siècle de servitude.
Et si le quotidien de cette femme nous apparaissait tout bonnement comme la vie de nos arrière-arrière-arrières grands-parents, si loin et si proche, avec les choses simples de la vie : l’amour de l’autre, l’envie de bien faire, le sens des responsabilités…Félicité est une bonne âme…
C’est cette histoire que Flaubert nous décrit, c’est cette servante qu’Isabelle Andréani incarne, c’est cette rencontre que Xavier Lemaire met en scène avec une pudique force attractive.
photos



Pourquoi ce spectacle?
Parce que c'est le duo Andréani-Lemaire! Et que depuis
Qui es-tu Fritz Haber ? Claude Cohen Isabelle Andréani, Xavier Lemaire 

IL FAUT QU'UNE PORTE SOIT OUVERTE OU FERMEE #off14
ZIGZAG Xavier Lemaire #off15
  
pas de festival d'Avignon ou presque sans aller voir une de leur création!!
Mon petit mot

Le plaisir des mots de Flaubert... l'émotion communicative d'Isabelle Andréani... ou comment débuter une journée de festival  tout en délicatesse.

Quel bel hommage que Flaubert rend à toutes ces servantes, en pensant à sa nourrice, toutes ses travailleuses de l'ombre, aussi indispensables que négligeables aux yeux de beaucoup.

Félicité ouvre son coeur, raconte ce qu'a été sa vie, dans une scénographie aussi simple qu'efficace, accompagnée judicieusement par Schubert et sa "jeune fille et la mort".

L'interprète est une conteuse idéale, nous sommes avec elle dans les champs, les chambres, l'église, en bord de mer... à trembler pour les vivants, à pleurer les morts... à pleurer Loulou, ce perroquet si cher à ce cœur, pas si "simple" que cela.

J'avais lu ce texte il y a fort longtemps, au lycée peut-être, je n'en gardais qu'un souvenir très vague et je suis ravie de l'avoir redécouvert !  Quel beau personnage, sa naïveté fait autant rire qu'elle émeut, sa bienveillance, sa tendresse, son rapport à la religion, au travail... je ne l'oublierai plus!

C'est le premier "seule en scène" d'Isabelle Andréani. C'est une réussite!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system