dimanche 10 juin 2018

Voyage en Sicile 6 Mazara del Vallo

Une des très bonnes surprises du séjour! Ce qui ne devait qu'être une halte rapide restera un des très bons souvenirs du voyage!



vue


La ville est située en bordure de la mer Méditerranée, à moins de 200 km des côtes tunisiennes.
En raison de sa position stratégique, Mazara del Vallo a connu au cours des siècles toute une série de dominations : Phéniciens, Grecs, Carthaginois, Romains, Byzantins, Arabes, Berbères, Normands, Souabes, Angevins, Aragons, Bourbons et italiens.

Les Phéniciens, peuple de commerçants et de marins, la baptisent Mazar “citadelle”.
En 827 la conquête arabe de la Sicile commence par Capo Granitola sur le territoire de Mazara del Vallo.  Grâce à l'introduction de nouvelles cultures apportées par les musulmans, comme les citronniers, les orangers et de nouvelles techniques d'irrigation, l'agriculture recommence à se développer. L'activité portuaire redevient importante pour les échanges commerciaux avec les pays africains et espagnols et Mazara devient un important centre d'études. Le vieux centre historique, enceint à l'origine par les murailles normandes, est composé de nombreuses églises, ainsi qu'un quartier de plan arabe : la « casbah », aux rues étroites et sinueuses, dont quelques unes sont décorées de fresques et mosaïques.




Après le port, on découvre un joli front de mer


avant de pénétrer dans la ville à la recherche des mosaïques!








La couleur de la pierre est superbe, une matinée que nous avons beaucoup appréciée!
La façade moderne de l'hôtel de ville s'intègre au baroque voisin.









Beaucoup de symboles aussi dans ces oeuvres, comme une installation qui fait référence aux migrants



Les vestiges d'une église...





Il est temps de nous diriger enfin vers le musée, but premier de notre escale!
En 1997, un pêcheur a fait remonter depuis 480 mètres de profondeur dans les eaux du détroit de Sicile une sculpture de bronze de deux mètres connue sous le nom de Satyre dansant . Après avoir été restauré, il est exposé à Mazara au musée régional de Sant'Egidio situé place du Plebiscito.
La statue, plus grande que nature, représente un satyre — reconnaissable à ses oreilles pointues — ivre, dansant, la tête renversée, les cheveux flottants, la bouche entrouverte et la jambe gauche violemment relevée en arrière.
La statue est en bronze et composée de six éléments fondus séparément , les yeux sont en albâtre et comportent un creusement où étaient fixés l'iris et la pupille, aujourd'hui perdus. Seules ont survécu la tête, le torse et la jambe gauche.



Autres objets découverts en mer, amphores, codex...





au bord de l'eau, l' église de San Vito , patron de la ville.


mazara-del-vallo

2 commentaires:

  1. On n'a pas vu ce coin là, mais c'est très beau en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai été très agréablement surprise!

      Supprimer

Comments system