mercredi 13 juin 2018

A voir #off18 Faust #Collectif8 @11avignon #off2018

Dans un mois, le blog et moi bouclerons nos valises pour notre cure annuelle de théâtre au festival d'Avignon!


Comme je le disais ici, pas facile de faire un choix dans les quelques 1538 spectacles annoncés dans le off, et après un premier tri par salles, compagnies, auteurs... il est temps de lancer le bal des articles "repérages"!


 Le premier est une évidence:
  Faust, par le Collectif 8 au 11 Avignon. 
D'après Johann Wolfgang von Goethe
Metteure en scène et adapatatrice Gaële Boghossian
Avec Clément Althaus, Paulo Correia, Fabien Grenon, Mélissa Prat
Musique Clément Althaus
Lumière Samuèle Dumas
Création vidéo Paulo Correia
Costumes Gaële Boghossian, Romain Fazi
Scénographie Collectif 8, Divine Quincaillerie
Diffusion Vanessa Anheim-Cristofari



Heinrich Faust, éminent scientifique et professeur, dresse un bilan amer de sa vie : comme scientifique, il n’a pas réussi à accéder au savoir absolu et comme individu, vieillissant, il n’a pas jouit de la vie et de ses plaisirs. Désespéré, il promet de donner son âme au diable si celui-ci parvient à le délivrer de son insatisfaction et de son ennui. Méphisto l’entraine dans un extraordinaire voyage dans lequel il découvrira le désir et le pouvoir.
Le Faust de Goethe est une œuvre foisonnante, conçue en deux tomes, deux tentations auxquelles Faust sera soumis : celle intime du désir et l’amour et celle sociale du pouvoir et de la politique.
Goethe s’interroge sur le Bien et le Mal à travers un double pari : celui de Méphisto et Faust mais aussi celui contracté par Dieu et Méphisto au sujet de l’âme de Faust et, à travers elle, l’ensemble de l’humanité.
Chaque spectacle du Collectif 8 recherche et explore les schémas qui tissent l’histoire de l’Humanité. Ces schémas se reproduisent éternellement à travers de nouvelles formes, de nouveaux symptômes.
Après les événements violents qui nous ont bouleversés depuis plus d’un an, nous avions besoin de rechercher les origines même du mal, nous questionner sur l’âme humaine et sa troublante dualité. Faust porte l’extraordinaire capacité à raconter notre monde dans son obscurité la plus effrayante à travers une lumineuse écriture, un sens aigu de l’immersion dans ses profondeurs, une finesse d’analyse de ses rouages obstinément humains.
Dieu, le Diable, l’Homme en somme. L’Homme qui cherche des excuses à ses forfaits, des explications à sa complexité et des regrets à son bonheur.

Pourquoi ce spectacle?

Parce que depuis que j'ai découvert le travail de cette compagnie en faisant des recherches sur Médée, j'ai été totalement séduite par leur univers, leur utilisation de la vidéo , de la musique, cette immersion totale dans l'oeuvre.
Je garde des visuels très forts en mémoire des 3 spectacles vus les étés précédents à Avignon :

La Religieuse Diderot Gaële Boghossian Paulo Correia 

 La Religieuse Diderot  Gaële Boghossian Paulo Correia #off16


Alice  Lewis Caroll  collectif 8 #off15

 L'Homme qui rit

L'Homme qui rit #off14  Festival d'Avignon 2014






 Je suis donc ravie de retrouver le Collectif 8 dans cette nouvelle création, et vous invite vivement à venir les découvrir si vous ne les connaissez pas encore!

Pour se faire une idée:

Infos pratiques
Faust, c'est du
6 - 27 JUILLET 2018 À 10H15
Relâches les 11 et 18 juillet
Durée • 1h40 
Et au fur et à mesure que mes repérages s'affinent, c'est bien le théâtre le 11 • Gilgamesh Belleville,qui se détache cette année, je vais y passer du temps cet été, une bien belle programmation!

A suivre d'ici juillet, d'autres spectacles à ne pas manquer!

2 commentaires:

  1. Je ne connais pas cette compagnie mais rien que les images de mises en scènes, ça a l'air beau. Déjà, je dois lire cette pièce depuis un moment, toujours pas...

    RépondreSupprimer

Comments system