mardi 19 juin 2018

A voir à Avignon suite! #off18 Vania, Le Maître et Marguerite La Musica deuxième Trahisons Bérénice 34-44 La Putain respectueuse Fantasio


Suite de mes repérages... et le planning commence déjà à déborder!
Des textes, des auteurs, des envies de découvertes (et il y aura encore un autre article à suivre autour de thèmes qui m'intéressent!)

Après Faust, je resterais bien au 11 pour

Vania, une même nuit nous attend tous

D'après Anton Tchekhov / Julien Sabatié-Ancora
13h40 - https://www.11avignon.com/programmation/vania



Le temps d’un été dans la maison familiale, une famille se retrouve. Mais comme bien souvent l’harmonie est rompue par les rancœurs et les frustrations de tout un chacun. L’annonce de la vente de la maison viendra cristalliser la crise familiale.


Le Maître et Marguerite

D'après Mikhaîl Boulgakov / Igor Mendjisky
19h40 - https://www.11avignon.com/programmation/le-maitre-et-marguerite

Conte fantastique, satire politique, histoire d’amour et chef-d’oeuvre de la littérature russe du XXe siècle, l’adaptation du Maître et Marguerite par Igor Mendjisky prend des allures de grande veillée. En images et en musique, il nous invite chaque soir à une traversée de ce magistral manifeste pour la liberté de penser.


La Musica deuxième

Marguerite Duras / Philippe Baronnet
18h50 - https://www.11avignon.com/programmation/la-musica-deuxieme



Dans ce texte mythique joué en très grande proximité avec le public, Duras nous plonge dans un huis clos conjugal où comédie et dispute s’entremêlent. Au plus profond de la nuit, ce qui semblait fini reprend vie : le désir, le trouble et la mélancolie.


Trahisons  : Harold Pinter

Théâtre Buffon




Jerry et Emma se retrouvent deux ans après leur rupture. Elle est la femme de Robert, éditeur, vieil ami et plus que tout, partenaire de squash de Jerry. À partir de là, on remonte le cours de cette intrigue amoureuse entre trois amis.
Dans cette histoire à rebours, Pinter tisse les énigmatiques liens amoureux et amicaux du trio où chacun a construit sa propre vérité : des séparations aux rencontres, des aveux aux mensonges, des secrets aux trahisons.

Mise en scène : Christophe Gand
Comédien(ne)(s) : Gaëlle Billaut-Danno François Feroleto Yannick Laurent Vincent Arfa

Bérénice 34-44


du 6 au 29 juillet - relâche les 10, 17, 24 juillet
à 20h45 CARRETERIE

Parce que j'ai apprécié le roman et que je suis curieuse de découvrir son adaptation théâtrale!
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2013/02/berenice-34-44-isabelle-stibbe.html

La Putain respectueuse






CHÊNE NOIR Inspirée d’un fait divers qui avait défrayé la chronique, une histoire où se mêlent sexe, racisme, pouvoir politique, manipulations, violences faites aux femmes, dans l’Amérique des années 50, où l’on appelle les noirs : « les nègres »…



Fantasio


Théâtre du train bleu




À 20h40
Durée : 1h15
Mise en scène : Arthur Weil
Auteur : Alfred De Musset
Adaptation : Arthur Weil
Scénographie : Arthur Weil & Adrien Dewitte
Production : Le Banquet
Avec : Estelle Brémont, Stefan Crepon, Théo Delezenne, Adrien Dewitte, Sasha Hékimian, Luigi Tangredi, Padrig Vion, Clyde Yegete 

Fantasio est un jeune homme fantaisiste, victime d’un mal du siècle qu’il tente par tous les moyens de dépasser, mais qui le suit partout dans les entrailles de la ville de Munich. Il semble avoir tout essayé : voyages, poèmes, passions, métiers. Mais ce n’est pas tout : il est pourchassé par des créanciers à qui il doit une belle somme d’argent et qu’il préfère, par simple jeu, ne pas rembourser. Il ne lui reste plus rien d’autre que le vin et sa fantaisie pour échapper au mal qui ronge son époque. Alors, sur un coup de tête, un soir de beuverie, il décide de se faire bouffon du roi, et tente ainsi une nouvelle aventure. Il passe du quotidien au monde onirique du conte : celui de la cour de Bavière, avec ses rois, ses princes fantoches, sa princesse courageuse et désespérée, une gouvernante amoureuse des romans et des histoires à l’eau de rose. C’est un lieu parfait pour Fantasio qui peut se laisser aller à une vie de plaisir, en contemplant depuis les premières loges le spectacle du monde. Mais est-il vraiment un simple spectateur ? Certainement pas. Car en tant que bouffon, il deviendra vite le chef d’orchestre secret de la comédie de la cour, et changera en toute inconscience le destin d’une princesse qui devait se marier à un prince qu’elle n’aime pas.
Avec cette pièce, le public part du monde quotidien que nous connaissons tous, et à la faveur de Fantasio, décolle vers le monde du conte. Il y a un passage qui s’opère. Le théâtre se transforme à mesure que la pièce avance. Petit à petit, les lumières s’allument, les guirlandes se dressent, les étoiles se mettent à scintiller et la musique s’élève dans un instant partagé entre la scène et la salle.

2 commentaires:

  1. J'ai bien envie aussi de voir Faust et Vania à Gilgamesh + la pièce pour enfants quand j'aurai mille et un ans où je veux amener ma petite fille.

    RépondreSupprimer

Comments system