samedi 3 février 2018

Le Souffle de l'avalanche, Santo Piazzese

C'est avec cette enquête que je découvre le commissaire Spotorno, je n'ai pas lu les premiers de la série, mais cela ne m'a pas dérangée.

D'avalanche et de neige, point, mais une belle métaphore!


L'enquête nous entraîne à Palerme, celle de l'enfance du commissaire et celle d'aujourd'hui.
Et si l'enquête est prenante, entre mafia et sombres histoires familiales, racket et vengeance, problèmes économiques et de couple, le "personnage" qu'est la ville l'est tout autant!

Du jardin botanique au quartier de la Zisa, une vraie visite guidée! Ne reste plus qu'à sortir le plan de Palerme pour suivre les pas du héros...
On évoque aussi les traditions de la ville, telle la Saint Rosalie, fêtée en grande pompe le 15 juillet.
festino santa rosalia




Et la gastronomie n'est jamais loin, à travers par exemple les Buccellati (à base de pâte sablée au Marsala et de figues séchées, et autres fruits secs ou confits)
 ou encore la Cassata (génoise garnie de ricotta aux fruits confits. et recouverte de pâte d'amande)
 
et les beignets iris al forno garnis de ricotta ou de tout autre délice!



Pour en savoir plus

Il soffio della valanga (2002) Publié en français sous le titre Le Souffle de l'avalanche, Seuil, 2005
Pour le commissaire Spotorno, le double meurtre de la Zisa est une affaire particulièrement délicate : Rosario, un de ses amis d'enfance, y a perdu la vie. À première vue, tous les indices font penser à un crime mafieux, un de plus dans la guerre entre bandes qui déchire Palerme. Mais, dans les souvenirs du commissaire, le caractère de l'ami, sa famille, ses fréquentations ne cadrent pas avec une activité mafieuse. Il semble plutôt que Rosario, de même que les autres personnages qui le suivront au cimetière des Rotoli aient été emportés par le souffle d'une avalanche dont ils s'imaginaient être à l'abri.
Une jeune femme très pâle, qui apparaît et disparaît tel un fantôme dans les rues de Palerme, aidera le commissaire à assembler les fragments de l'enquête pour débrouiller l'écheveau.
Derrière eux, le lecteur se laissera guider dans les rues tourmentées de Palerme, découvrant ses quartiers, les bruits et la chaleur de ses ruelles, mais aussi les parfums de ses jardins et les odeurs de sa cuisine.



8 commentaires:

  1. J'ai découvert Santo Piazzese dans un recueil de nouvelles collectif et j'ai bien aimé. Je suis curieuse de le lire en roman après t'avoir lue! Merci Eimelle pour cette sympathique invitation à Palerme!

    RépondreSupprimer
  2. je le note, Palerme est une ville chère à mon coeur!

    RépondreSupprimer
  3. Génial, je cherchais justement quelques lectures pour fin avril. Nous avons prévu un petit voyage à Palerme et dans l'ouest de la Sicile !

    RépondreSupprimer
  4. Oh dis donc ça a l'air passionnant !! Mince alors, pas d'avalanche ? Je te croyais dans le thème de l'hiver ;)

    RépondreSupprimer

Comments system