jeudi 30 novembre 2017

Le bilan de novembre

de Vienne au Québec!

Et voilà, le mois de novembre s'achève avec quelques derniers articles autour du voyage à Vienne au mois d'août, de belles participations au mois québécois qui m'a permis de sortir quelques livres de la PAL, la suite de l'exploration de la rentrée littéraire, et une très belle soirée au théâtre avec "Edmond"!

Côté lectures
Au Québec

Florent Marie Laberge

La curieuse histoire d' un chat moribond, de Marie-Renée Lavoie

Kamouraska d'Anne Hébert

top 10 à la québécoise #QuébecEnNovembre

Magasin général Tome 1 Marie



Et côté nouveautés, un projet original :


"Avec elle", de Solène BAKOWSKI et "Sans elle", d'Amélie ANTOINE

un Amélie Nothomb, cela faisait longtemps!
Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb #RL2017

une belle découverte :

Les vacances Julie Wolkenstein

et pas loin du coup de coeur!
Niels d'Alexis Ragougneau


Côté tourisme

Vienne : tous les articles y sont enfin!

Angelica Kauffmann


une certaine ressemblance

Josef Danhauser, La partie d'échecs, 1839 / Hercule et Omphale


Côté spectacles
Enfin vu!

Edmond Alexis Michalik Espace Malraux Joué les Tours


Côté sorties en poche!

Et je profite du bilan pour signaler la sortie en poche de romans que j'avais appréciés quand je les ai lu en grand format:

https://www.pocket.fr/tous-nos-livres/romans/romans-francais/police-9782266273008/
Police Hugo Boris
Un roman qui fait réfléchir et qui reste hélas d'actualité! 


Concerto pour la main morte





La fille dans le brouillard Donato Carrisi (mon préféré de l'auteur!) 


mardi 28 novembre 2017

Edmond Alexis Michalik Espace Malraux Joué les Tours

Edmond Rostand n'a pas encore trente ans, mais déjà deux enfants, et beaucoup d'angoisses. Il n'a rien écrit depuis deux ans.
En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes.
Seul souci : elle n'est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d'enthousiasme de l'ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l'instant, il n'a que le titre : Cyrano de Bergerac.
Une comédie joyeuse qui imagine les folles journées durant lesquelles le jeune Rostand a composé Cyrano de Bergerac en un temps record.

Mise en Scène : Alexis Michalik – Décors : Juliette Azzopardi – Costumes : Marion Rebmann – Lumières : Arnaud Jung – Combats : François Rostain – Musique : RomainTrouillet
Assistante à la mise en scène : Aida Asgharzaden
Avec :
Guillaume SENTOU ( Edmond Rostand), Pierre FOREST(Constant Coquelin, Stanislavski), Adrien MELIN (Léonidas Volny, un spectateur, un cadet), Régis VALLEE (Courteline, Jean Coquelin, l’employé de la gare, l’huissier), Nicolas LUMBRERAS (Georges Feydeau, Méliès, Lucien Guitry, Maurice Ravel, Tchekhov, le contrôleur), Jean-Michel MARTIAL ou Eriq EBOUANEY (Mr Honoré, le vieux cabot, un journaliste), Christian MULOT (Ange Flourie, Claretie, Antoine Lumière, le vieux critique, le client raciste, Carbon, un journaliste, Lignière, le Chauffeur), Pierre BENEZIT (Marcel Floury, le Costumier, le Directeur, le réceptionniste), Stéphanie CAILLOL (Jeanne d’Alcy), Anna MIHALCEA (Rosemonde), Christine BONNARD (Maria Legault, Jacqueline), Valérie VOGT (Sarah Bernhardt, La vieille actrice, la serveuse, Suzon)



Mon petit mot


On ne présente plus Alexis Michalik!
J'ai beaucoup apprécié ces précédents spectacles:


LE PORTEUR D'HISTOIRE


Le cercle des illusionnistes, Alexis Michalik espace Malraux



Intramuros #OFF17 Béliers

Edmond n'est pas en reste!

On a déjà beaucoup parlé de cette pièce, je ne m'étendrai pas, si ce n'est pour dire que le succès est mérité!

A un rythme ultra rapide, les acteurs changent de rôle et de scènes pour nous conter habillement l'histoire de la pièce Cyrano de Bergerac dont une part importante du texte (plus que ce que je ne le croyais) est intégrée à Edmond : comment l'inspiration lui est-elle venue, mais aussi tous les affres de la création!

On croise Feydeau, Ravel, mais aussi Tchekhov, une vraie immersion dans l'époque!
Costumes, chaussures, tout y est!

La distribution est idéale, les premiers rôles ont bien mérités leurs Molière, les autres ne sont pas en reste, tel Coquelin fils qui est aussi hilarant quand il joue faux que touchant quand il est enfin juste.

Des rires, de l'émotion, et un bel hommage à Cyrano, que demander de plus?

Bref, si vous ne l'avez pas encore vu, foncez!

dimanche 26 novembre 2017

Les vacances Julie Wolkenstein

P.O.L.
Automne 1952 : dans un château délabré de l'Eure, Éric Rohmer tourne Les Petites Filles modèles. C'est son premier long métrage. Presque achevé, jamais sorti au cinéma, il a disparu.
Printemps 2016 : Sophie, une prof d'université à la retraite spécialiste de la comtesse de Ségur, et Paul, un jeune homme qui consacre sa thèse à des films introuvables, traversent ensemble la Normandie à la recherche de traces, de témoins, d'explications : Joseph Kéké, l'étudiant béninois qui a produit le film, a-t-il vraiment cassé une dent à une strip-teaseuse poétesse ? À quoi servent les châteaux en ruine ? Quel rapport entre la comtesse de Ségur, Éric Rohmer et le cinéma érotique des années 1970 ? Chemin faisant, c'est avant tout sur eux-mêmes que Paul et Sophie enquêtent.



Mon petit mot

Une plongée passionnante dans le cinéma de Rohmer, et dans le monde des archives!

Maitre de conférence en littérature à l'université de Caen, Julie Wolkenstein sait de quoi elle parle quand au "décor" de son roman. Le monde des universitaires, de la recherche, les archives... on y est! Tout comme pour la région où se déroule l'intrigue, un peu des vacances aussi pour le lecteur.

Je me suis très vite prise au jeu de savoir ce qu'il en était de ces "Petites filles modèles" disparues, version Rohmer, et les péripéties de l'enquête ont de quoi tenir en haleine.
Les coulisses du tournage (compliqué!), les rapports entre les protagonistes, tout un monde qui se recrée sous nos yeux...

Mais surtout, j'ai souvent souri et même ri à la lecture, il y a une vraie légèreté, qui fait du bien! Et si l'alternance de la narration entre les deux protagonistes est parfois un peu artificiel, l'ensemble est vraiment positif!
on quitte le livre le sourire aux lèvres, avec l'envie de se plonger sans attendre dans un DVD de Rohmer, ou un roman de la Comtesse de Ségur où encore de visiter le Château des Nouettes où elle résida!
Image illustrative de l'article Château des Nouettes

challenge117


mercredi 22 novembre 2017

Magasin général Tome 1 Marie

BD de et Jean-Louis Tripp
Casterman - 2006
L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural à partir du début des années 40. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Marie, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…



Mon petit mot


Enfin je découvre cette BD! 
Et j'ai beaucoup apprécié cet univers. On plonge totalement au cœur de ce village québécois, on s'attache aux personnages, à Marie bien sûr tout particulièrement, mais à toute la communauté également.

Le poids de la religion catholique, la place des femmes, la rudesse de la vie quotidienne... mais aussi la tendresse, l'entraide...

Le choix du narrateur (l'époux défunt ) est original, et donne une touche d'émotion supplémentaire au récit.
J'ai beaucoup apprécié les expressions québécoises qui émaillent le texte et les visuels sont de vraies invitations à la rêverie et au voyage!




Bref, je me plongerai à l'occasion avec plaisir dans les autres volumes!



quebecennovembre_600

https://chezmo.wordpress.com/


Comments system