mardi 29 août 2017

Vienne Le Belvédère, Klimt

 Un musée qui mérite une bonne demi-journée de visite (uniquement pour le belvédère supérieur!)
Construit au début du XVIIIème siècle, le palais du Belvédère est l'un des plus grands palais baroques de Vienne.
La partie surélevée au-dessus du jardin à la française est le Belvédère supérieur, destiné à l’époque aux réceptions.











Il abrite aujourd’hui une superbe collection d’art autrichien, avec les œuvres phares de Gustav Klimt parmi lesquelles "le Baiser" et "Judith".



Mais on découvre aussi d'autres tableaux moins connus du peintre, habile à saisir la psychologie de ses modèles, ainsi, le portrait de Sonja Knips, dont le frère est mort d'une chute causée par le cheval qu'elle lui avait offert, représenté par le peintre dans l'ombre de la peinture, à gauche. 


sa période de portraits quasi photographiques
Frauenbildnis, 1893
Ou beaucoup plus sombre:  Mutter mit zwei Kindern (Familie)

 les « têtes de caractère » de Franz Xaver Messerschmidt
 
La collection de peinture est également très riche, de quoi par exemple s'intéresser à l'industrie du châle viennois, présent dans de nombreux tableaux.

Ainsi: Rudolf von Arthaber, riche marchand qui lança la mode du châle de Vienne, dont on voit un exemple sur le sofa. Veuf, il est représenté avec ses enfants, regardant un médaillon de leur mère défunte, également représentée sur le portrait au mur.

Un châle que l'on retrouve dans la Familie Fries, vers 1805 par François Pascal Simon Gérard

 Le petit clin d'oeil "lectrices dans l'art"!

Châle présent également dans le tableau Le prince Esterházy avec sa femme et sa fille de Ferdinand Georg Waldmüller en 1835


1832 La baronne Marie Freifrau von Vesque-Püttlingen par Friedrich Amerling
 Josef Danhauser, La partie d'échecs, 1839,mérite une attention toute particulière, j'y reviendrai!

Le cuisinier, Monet, 1882
Anton Romako, L'impératrice Elisabeth (1883)


Rudolf von Arthaber et ses enfants Emilie et Gustav– Friedrich Von Amerling – 1837

le tout dans des salles superbes!


Vues sur Vienne depuis les étages





Le Belvédère inférieur est l’ancienne résidence du prince Eugène de Savoie

4 commentaires:

  1. Que de souvenirs. Eblouie au Belvédère! souvenir de frustrations aussi : Vienne offre tant à voir qu'on est sans arrêt en train de manquer quelque chose; Aussi très chère. On a renoncé aux cafés, restaurants, spectacles pour privilégier parcs (gratuits) et musées (quand même)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. finalement, on ne s'en est pas trop mal sortis côté budget, j'avais prévu un peu plus, quelques petits restaus un peu à l'écart des touristes à prix raisonnable, même chose pour les cafés, le métro,pas de spectacle à l'opéra non plus (pas de représentation en aout, tant mieux pour le porte-monnaie!)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Leur Joconde! une foule très dense dans cette salle!

      Supprimer

Comments system