mercredi 30 août 2017

La fille du van de Ludovic Ninet #RL2017

http://www.sergesafranediteur.fr/
Sonja, jeune femme à la chevelure rousse, fuit son passé militaire en Afghanistan et lutte contre ses cauchemars. Elle se déplace et dort dans un van. Tout en enchaînant des petits boulots, elle erre dans le sud de la France.
Échouée à Mèze, dans l’Hérault, elle rencontre Pierre, ancien champion olympique de saut à la perche, homme aux rêves brisés. Puis se lie d’amitié avec Sabine qui la fait embaucher dans un supermarché, et Abbes, fils de harki au casier judiciaire bien rempli.
Entre Mèze, Sète et Balaruc-les-Bains, sur les bords de l’étang de Thau, tous les quatre vont tenter, chacun et ensemble, de s’inventer de nouveaux horizons, un nouvel avenir.


La Fille du van est le  premier roman de Ludovic Ninet.




Mon petit mot


Un nouvel auteur à suivre!

Cela commence à un rythme d'enfer, à vous  couper la respiration tant vous voulez en savoir plus sur ces personnages plus que cabossés et surtout sur cette "fille du van" qui porte tant de douleur en elle.

De l'infirmière de retour d'Afghanistan à l'ancien médaillé olympique, les points communs ne semblent pas évident, et pourtant, ils sont aussi fragiles l'un que l'autre.

J'ai beaucoup pensé au spectacle  CLOUÉE AU SOL 
vu à Avignon cet été, qui explorait d'une autre manière les répercussions d'une guerre sur une militaire.
Ludovic Ninet sait faire ressentir les angoisses, les cauchemars, le gouffre qui s'est ouvert d'une façon marquante. Point de pathos, mais une grande force d'écriture qui ne s’embarrasse pas de fioritures et va droit au but.

Et puis ces personnages se croisent, s'apprivoisent, prennent des décisions qui ne seraient pas forcément celles que l'on aurait souhaité pour eux et l'on referme le livre en sachant qu'ils ne vont pas s'évanouir si tôt de notre mémoire.    



8 commentaires:

  1. je note, au hasard de mes visites à la médiathèque.....

    RépondreSupprimer
  2. Toujours de belles choses chez cet éditeur !

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un éditeur que je ne connais pas, j'aime beaucoup ça aussi, qu'on me pointe du doigt une maison d'édition. Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais déjà eu l'occasion de lire quelques titres de chez eux, et la plupart ont été appréciés!

      Supprimer
  4. Un roman qui reste en mémoire, j'apprécie.

    RépondreSupprimer

Comments system