mardi 16 mai 2017

Les Jours de mon abandon - Elena Ferrante

Olga, trente-huit ans, un mari, deux enfants. Un bel appartement à Turin, une vie faite de certitudes conjugales et de petits rituels domestiques. Quinze ans de mariage. Puis, un après-midi d'avril, une phrase de son mari met en pièces cette existence sereine et transforme Olga en femme abandonnée. Une femme rompue. Lâchée, brisée. Una poverella, comme cette voisine de son enfance napolitaine dont elle croit encore entendre les pleurs la nuit. Frappée de stupeur, Olga ne comprend rien au prétendu " vide de sens " de l'homme qu'elle a suivi à Turin, et pour qui elle a abandonné l'écriture. L'homme avec qui elle voulait vieillir est devenu l'homme qui ne veut plus d'elle.

Le livre d'Elena Ferrante nous projette littéralement dans l'intimité d'Olga et nous embarque pour un voyage aux frontières de la folie. Par la justesse de son ton et son rythme haletant, Les jours de mon abandon  constitue une variation parfaitement maîtrisée et originale sur le thème de la femme abandonnée.

Mon petit mot

En attendant la parution en français du dernier volume de la saga de l'amie prodigieuse, je me rabats sur les précédents livres d' Elena Ferrante.

Le ton du début m'a un peu déroutée, direct, voir trivial, jusqu'à ce que les chapitres consacrés à cette nuit où l'héroïne est au bord du gouffre me happent totalement.
Tout semble se liguer contre elle, les événements se bousculent, tandis qu'elle perd pied peu à peu.
L'état psychologique de cette femme, l'évolution de ses sentiments, les conséquences ppsyclogiques de cette séparation, l'angoisse, l'abîme qui s'ouvre, la déchéance, la place des enfants au milieu de tout ce chaos, l'espoir qui renait... forment un très beau portrait, saisissant!

On y retrouve aussi des thèmes chers à l'auteure, l'opposition Naples-Turin, l'éducation, l'écriture, et ces rapports hommes femmes si complexes.

Bref, un cran en dessous que l'amie prodigieuse, mais pas mal pour patienter!

Lu dans le cadre du Mois italien
C'est parti pour le mois italien!




14 commentaires:

  1. Cela a été quand même une déception pour moi j en attendais trop sans doute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce ne sera pas mon préféré de cette auteure non plus!

      Supprimer
  2. Je n'ai pas accroché à ce roman... je me suis demandé pourquoi le style était si différent de L'amie prodigieuse : parti-pris de l'auteure ou "problème" de traduction ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas fait attention si c'était la même traductrice? A vérifier!

      Supprimer
  3. J'ai cru voir pas mal de déceptions parmi les billets sur ce livre... je ne suis pas certaine de le lire, je vais déjà attendre tranquillement le tome 4 de la saga et nous verrons.

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai dans ma PAL. Il y a donc de grandes chances que je fasse comme toi pour patienter !

    RépondreSupprimer
  5. je serai curieuse d'avoir ton avis!

    RépondreSupprimer
  6. je suis en train de lire le tome 3 de la saga... et c'est vrai, elle a écrit autre chose avant... ;) Si je tombe dessus, pourquoi pas!?

    RépondreSupprimer
  7. Malgré les avis partagés lus en commentaires, je le note pour une prochaine session Elena Ferrante! Merci Eimelle

    RépondreSupprimer

Comments system