mercredi 3 mai 2017

Le Roi sur sa couleur - Hugues Duchêne WET JTRC

Ecriture et mise en scène : Hugues Duchêne
Avec Pénélope Avril, Vanessa Bile-Audouard, Théo Comby-Lemaître, Hugues Duchêne, Marianna Granci et Laurent Robert
Œil extérieur : Gabriel Tur

Echec au roi
C’est quoi ? Une comédie sur les rapports entre art et pouvoir. Ça tombe bien : ça se joue entre les deux tours de la présidentielle. Entre la petite et la grande histoire, c’est inquiétant, dérisoire et hilarant. La pièce met en scène des personnages nommés Carla, Nicolas, Olivier, Luc, Valéria ou Frédéric. Toute ressemblance avec des faits réels n’est pas totalement fortuite.

C’est qui ? À sa sortie de l’École du Nord (Lille), Hugues Duchêne devient élève-comédien à la Comédie Française. Dans ce lieu symbolique du rapport entre théâtre et pouvoir, l’auteur, passionné de politique, rassemble ses camarades de promotion pour créer sa troisième pièce, Le Roi sur sa couleur.



Mon petit mot

Après Une maison de poupée, pas le temps de souffler, ou de laisser décanter un peu, juste celui de grimper quatre à quatre les marches vers la salle de répétition du théâtre olympia pour assister à ce deuxième spectacle !
Du coup, il m'a fallu un peu plus de temps pour entrer dans l'histoire, j'étais encore avec Nora...

On retrouve d'ailleurs quelques éléments de réflexion communs, autour de l'estime de soi, ou encore dans la connivence avec le public, avec des adresses directes à son intention.


Ici, c'est le petit monde du théâtre parisien, de la politique et de la presse qui en prend pour son grade.
D'un Nicolas Sarkozy plus vrai que nature à Laure Adler en passant par Luc Bondy, Oliver Py ou Claire Chazal, on ne sait plus où est la fiction et ce qui relève du "théâtre documentaire", et l'on ne peut s'empêcher en sortant de "googeliser" la fameuse Catherine...

Dans les coulisses du pouvoir, l'art n'a que peu d'importance ... copinage,  magouilles, ambition dévorante... la réalité n'a rien à envier à la fiction !

 On rit souvent, les comédiens sont convaincants,  bref, même si je n'ai pu y voir que 2 spectacles cette année, le festival WET aura tenu ses promesses!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system