samedi 22 avril 2017

Quand on n'a que l'humour... par Amélie Antoine

Michel Lafon

C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.


Mon petit mot 

Je crois bien que c'est un coup de coeur!
En tout cas un roman très vite addictif, qui a sérieusement raccourci une nuit pour arriver au bout sans pouvoir faire de pause.

 Ils sont nombreux ces artistes, musiciens, acteurs, humoristes, à chercher sous les projecteurs et dans les applaudissements de quoi contrebalancer les parts sombres de leur vie privée.
Le héros n'est pas en reste, les drames de l'enfance ont laissé des plaies béantes que le succès ne suffira pas à combler. De l'ombre à la lumière, derrière le masque du comique, les traumatismes du petit garçon demeurent.

La narration alterne les points de vue, pour mieux reconstruire le passé de cet homme blessé, retourner en arrière, dans cette enfance meurtrie, puis se centrer sur son propre fils, et cette relation qu'il n'a pas su construire à temps.
De très belles pages sur ce rapport parent-enfant, et quelle belle idée que cette chasse au trésor pour se découvrir enfin... 

Et en dépit d'un sujet finalement très sombre, il y a des touches d'espoir, d'émotions, de rire aussi avec quelques répliques des sketches du héros... mais surtout une envie de profiter de la vie, de ceux qui nous sont chers, ne pas perdre de vue l'essentiel... bref, une réussite, et un nom d'auteure de plus à noter!



4 commentaires:

  1. sur le thème de l'humoriste le livre de Grossman : un cheval entre dans un bar

    RépondreSupprimer
  2. Le thème du clown triste ! Tu crois que l'auteure pense à quelqu'un en particulier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un article, elle fait référence au suicide de Robin Williams (et au clown triste!) http://www.lavoixdunord.fr/133922/article/2017-03-17/amelie-antoine-j-ai-l-impression-d-un-saut-dans-le-vide

      Supprimer

Comments system