mardi 10 janvier 2017

Carnet de tournage Melvil Poupaud Janvier 2017

Une partie de pierre-feuille-ciseaux avec un gangster ivre mort dans un jazz club mal famé de Pékin ; des dialogues en mandarin appris phonétiquement pour donner la réplique à Melle Fan, la vedette la plus populaire de Chine ; la rencontre de pandas dépressifs ; la dégustation de testicules de cerf ; un pèlerinage sur les traces des jésuites de Chine… Ce qu’a vécu Melvil Poupaud dans l’Empire du Milieu était bien plus qu’un simple tournage : une aventure épique, un voyage initiatique, un télescopage de planètes.
Mais s’il relate les mille et un événements qui ponctuent la fabrication d’un long métrage – angoisses et secrets de comédien, incidents techniques, relations avec l’équipe, bref tout ce qui fait ce fameux « envers du décor » auquel le spectateur n’a jamais accès –, ce livre, ouvertement atypique, réinvente en même temps le journal de voyage et constitue un témoignage unique et intime sur ce qu’est véritablement le métier d’acteur.
À l’autre bout du monde, mais au cœur du cinéma.

Melvil Poupaud est comédien, musicien et réalisateur.




Mon petit mot

Voilà un livre original qui ravira les admirateurs de l'auteur... et les autres!

Mi carnet de voyage, mi carnet de tournage, il alterne récit, photos, notes manuscrites pour mieux nous faire vivre de l'intérieur le tournage du film de Charles de Meaux, “The Lady in the Portrait” en Chine.
Il fait suite aux articles que le comédien avait publié sur les lesinrocks au fil des étapes de ce voyage.


Du départ X fois reporté aux péripéties autour des passeports, sans parler de la leçon de mandarin, l'acteur devant tourner dans la langue du lieu (un grand moment!) ou de rencontres assez loufoques, on rit beaucoup tout en découvrant les coulisses du tournage et de la vie en Chine... et c'est parfois beaucoup moins drôle. 

Un bon équilibre qui donne très envie de voir ce fameux film 


et d'en savoir plus sur ce fameux peintre jésuite , Jean Denis Attiret , devenu peintre à la cour impériale de Chine : Attiret


logo-challenge-rentree-litteraire-janvier-2017-micmelo-litteraire

4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Melvil Poupaud, c'est un acteur atypique et je pense que ça se ressent dans son livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est très sympa de le suivre en coulisses!

      Supprimer

Comments system