vendredi 29 juillet 2016

Les gens dans l’enveloppe Roman et enquête écrits par Isabelle Monnin Chansons d'Alex Beaupain

septembre 2015
Présentation de l'éditeur
En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.

Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.


Mon petit mot

Voilà un livre "trois en un" que je suis ravie d'avoir enfin pris le temps de découvrir!
Un roman, un récit d'enquête et d'écriture et enfin un CD de chansons, le tout se complétant et se répondant parfaitement,  cet objet littéraire non identifié est une vraie réussite !

Une vraie différence de style d'une partie à l'autre,  de la poésie, de la délicatesse, dans cette façon de s’immiscer dans la vie de ces gens, qui pourraient être nous, nos voisins...  La curiosité est un joli défaut, le résultat forme un ensemble très intéressant à découvrir.
J'y ai retrouvé des détails du quotidien que j'ai connu, des photos qui ressemblent parfois à certaines de mon propre album familial
Et de l'émotion tout à coup, au détour d'une des chansons du CD...

Bref, merci Isabelle Monnin eut cette belle idée!






challenge femmes de lettres logo bannière





lundi 25 juillet 2016

Notre château Emmanuel Régniez #68premieresfois

Le tripode






Un frère et une soeur vivent reclus depuis des années dans leur maison familiale, qu’ils ont baptisée « Notre château ». Seule la visite hebdomadaire du frère à la librairie du centre ville fait exception à leur isolement volontaire. Et c’est au cours de l’une ces sorties rituelles qu’il aperçoit un jour, stupéfait, sa soeur dans un bus de la ligne 39. C’est inexplicable, il ne peut se l’expliquer. Le cocon protecteur dans lequel ils se sont enfermés depuis vingt ans commence à se fissurer.


On pourrait penser aux films Les Autres de Alejandro Amenábar, Shining de Kubrick, ou àLa Maison des feuilles de Danielewski. En reprenant à son compte l’héritage de la littérature gothique et l’épure de certains auteurs du nouveau roman, Emmanuel Régniez réussit un roman ciselé et singulier, qui comblera les amateurs d’étrange.



Mon petit mot


Voilà un roman étrange ! Gothique ? Surnaturel ? Poétique ? Psychanalytique ? Assez envoûtant en tout cas ; il est court, lu d'une traite en une soirée !

Une écriture répétitive, lancinante, musicale... addictive!
N'hésitez pas à pousser (à vos risques et périls! ) la porte de ce château , inquiétant et intrigant. L'enfance, le deuil, les secrets de famille, les pires drames s'y nichent... je ne peux pas dire avoir "aimé" ce livre, mais il m'a happée malgré moi!

Un plus, de nombreux titres de livres sont cités, il donne envie d'en lire tout comme d'écouter les morceaux évoqués et de découvrir plus avant le photographe qui ouvre et clos l'ensemble.


Merci les 68 premières fois !



68 PREMIERES FOIS EDITION 2016

samedi 23 juillet 2016

Meurtre trois étoiles - Michèle Barrière

Qui en veut à Eugénie Brazier, la célèbre cuisinière lyonnaise qui, en cette année 1933, vient d’obtenir deux fois trois étoiles pour chacun de ses restaurants ? Malheureux hasards, plaisanteries de mauvais goût ? On peut le penser jusqu'à la mort d'un cuisinier et la tentative d'empoisonnement d'Édouard Herriot, le maire de Lyon. Bien malgré lui, Adrien Savoisy va mener l'enquête. Rongé par l'inquiétude pour sa compagne Rebecca, retenue dans une prison du nouveau chancelier d'Allemagne, Adolf Hitler, il n'a guère la tête à la bonne chère.

Entraîné par une jeune cuisinière issue de la communauté arménienne de Lyon et un célèbre criminologue, gastronome averti, il va, malgré tout, se lancer aux trousses du coupable.

Volaille demi-deuil, poulet à la crème aux morilles, filet de charolais Rossini, langouste belle aurore et autres quenelles au gratin vont être au coeur de leurs investigations dans la "capitale de la gastronomie".

Mon petit mot

Pas toujours facile de prendre une série en route!
C'est avec ce livre que je découvre l'enquêteur  Adrien Savoisy, mais il n'en est pas à son coup d'essais, et pour mieux comprendre les personnages et certaines allusions, mieux vaut sans doute lire ses aventures dans l'ordre!

Voilà un roman curieux!
Presque plutôt une histoire culinaire des "Mères" lyonaises et un recueil de recette qu'un vrai roman policier (le coupable est vite éventé, l'enquête apparait très secondaire). Des critiques gastronomiques à l'ambiance des cuisines, de la préparation des produits à la mysoginie de certains, le monde de la restauration est très bien décrit, et les petits plats préparés nous font plus d'une fois saliver!
D'ailleurs, un recueil de recettes clôt l'ouvrage de belle manière!
Eugénie Brazier a bel et bien existé, ce roman est un bel hommage et une page très agréable à lire de l'histoire de la gastronomie lyonnaise.


En bref, pour Lyon, ses "Mères" et pour la cuisine, c'est une belle réussite.
Pour l'aspect roman policier, je suis moins convaincue!


dames de lettres

Mon festival d'Avignon 2016, et la parité?

C'était une de mes volontés et un de mes critères de choix cette année, essayer de découvrir davantage d'auteures et metteures en scène femmes que l'année dernière où mon bilan n'était pas terrible (et assez révélateur de l'état actuel des choses : festival Avignon 2015 )






Quel est le constat cette année? Meilleur!

Sur 35 spectacles vus et par ordre chronologique d'articles

Auteure : 

Certaines écrivent pour le théâtre, pour d'autres, il s'agit d'adaptation de leur roman. Marguerite Duras était la mieux représentée dans le programme cette année avec 4 spectacles.
J'ai vu :
Un jour ou l'autre Linda McLean Blandine Pélissier  #off16

Le bal Irène Némirovsky Virginie Lemoine  #off16

Professeur Littletop ! Françoise Cadol  Ned Grujic  #off16

L'amante anglaise Marguerite Duras  #off16

 Vita # bis oul'hypothèse aveyronnaise Louise Doutreligne  Jean-Luc Paliès #off16


Luz Elsa Osorio Violette Campo  #off16

Les Galets de la mer - Louise Ackermann femme révoltée Caroline Rainette #off16




 La fossette bleue Raphaële Moussafir Catherine Schaub #off16


Ceux qui avaient choisi Charlotte DELBO  Alain BESSET #off16


 Rosa de la peur à l'Amérique Nora Picetti  #off16


la dernière idole Hélène François / Emilie Vandenameele  #off16


 Un homme à distance Katherine PANCOL  #off16


Dracula le Pacte Jeanne Béziers   #off16





 Derniers fragments d'un long voyage  Christiane Singer  Céline Marrou #off16

 Quand je serai grande...tu seras une femme, ma fille  Catherine Hauseux  Stéphane Daurat #off16

La main de Leïla de Aïda Asgharzadeh et Kamel Isker / Régis Vallée #off16

Corps de bataille de Valérie Lang #FDA16






Soit 17 spectacles sur 35 , et je suis ravie de mes choix!
L'occasion de (re)découvrir des auteures d'autrefois ou des plumes contemporaines, et de noter des noms à suivre! 

Mise en scène 

Iliade Pauline Bayle Homère  #off16

 Un jour ou l'autre Blandine Pélissier
Un jour ou l'autre Linda McLean Blandine Pélissier  #off16

 Derniers fragments d'un long voyage  Christiane Singer  Céline Marrou #off16






On arrive cette fois à 16, en comptant le spectacle de cirque, bref, c'est mieux que l'année dernière, et cette petite goutte d'eau personnelle fait partie de mes satisfactions de ce festival!

vendredi 22 juillet 2016

Les coups de coeur et le bilan de ce festival d'avignon 2016

Une semaine au festival, 35 spectacles vus, dont une bonne moitié de très bons, et les 3/4 de vraiment biens, je suis contente de ma sélection de départ!
De textes classiques à des auteurs contemporains, de lieux "valeurs sûres du off" tels la Manufacture, la Luna, les Béliers, les Doms,  le Chêne noir ou le Girasole et le Roi René , de salles combles en liste d'attente, en passant par quelques salles plus confidentielles où nous n'étions qu'une poignée de spectateurs dans la salle, d'auteurs et de comédiens découverts en retrouvailles appréciées avec d'autres, une année plutôt riche!

 Pas un coup de coeur éclipsant tous les autres, mais de nombreux spectacles que je conseillerai volontiers!



 Mon top ten :

 Les filles aux mains jaunes Michel Bellier Joëlle Cattino
 Les filles aux mains jaunes Michel Bellier  Joëlle Cattino #off16

La Religieuse Diderot Gaële Boghossian Paulo Correia 
 La Religieuse Diderot  Gaële Boghossian Paulo Correia #off16

Vita # bis ou l'hypothèse aveyronnaise Louise Doutreligne Jean-Luc Paliès
 Vita # bis oul'hypothèse aveyronnaise Louise Doutreligne  Jean-Luc Paliès #off16
Professeur Littletop ! Françoise Cadol  Ned Grujic  #off16

 La fossette bleue Raphaële Moussafir Catherine Schaub #off16






Iliade Pauline Bayle Homère  #off16

 Quand je serai grande...tu seras une femme, ma fille  Catherine Hauseux  Stéphane Daurat #off16





D'autres très bons moments, pour les comédiens ou les mises en scène en particulier:

Les damnés de Luchino Visconti  IVO VAN HOVE  #FDA16


 La Reine de Beauté de Leenane Martin McDonagh  Sophie Parel  #off16


Amok STEFAN ZWEIG  Caroline Darnay #off16

 Venise n'est pas en Italie Ivan Calberac  #off16







Corps de bataille de Valérie Lang #FDA16
La main de Leïla de Aïda Asgharzadeh et Kamel Isker / Régis Vallée

La main de Leïla de Aïda Asgharzadeh et Kamel Isker / Régis Vallée #off16
Tony et Marilyn Jean-Philippe Bêche Olivier Macé

Tony et Marilyn Jean-Philippe Bêche   Olivier Macé #off16
 Un homme à distance Katherine PANCOL

 Un homme à distance Katherine PANCOL  #off16
Rosa de la peur à l'Amérique Nora Picetti

 Rosa de la peur à l'Amérique Nora Picetti  #off16
Luz Elsa Osorio Violette Campo
Luz Elsa Osorio Violette Campo  #off16






On purge bébé Georges Feydeau Anthony Magnier

On purge bébé Georges Feydeau  Anthony Magnier #off16
Going home Vincent Hennebicq  #off16
Petite Seconde d'Eternité Jacques Prévert Nathalie Matti
 La Petite Seconde d'Eternité Jacques Prévert Nathalie Matti  #off16
Le bal Irène Némirovsky Virginie Lemoine  #off16





Et quelques spectacles avec lesquels j'ai plus ou moins accrochés mais qui avaient du bon aussi! :

 Derniers fragments d'un long voyage  Christiane Singer  Céline Marrou #off16
Un jour ou l'autre Linda McLean Blandine Pélissier  #off16
Dracula le Pacte Jeanne Béziers   #off16




Les Galets de la mer - Louise Ackermann femme révoltée
 Les Galets de la mer - Louise Ackermann femme révoltée Caroline Rainette #off16
 


Szafa Valentina Santori #off16




du cirque

Comments system