lundi 12 décembre 2016

La rentrée n'aura pas lieu de Stéphane Benhamou. #68premièresfois

Editeur : DON QUICHOTTE (25 août 2016)

Cette année-là, sans se concerter, sans obéir au moindre mot d ordre, 11 millions d Aoûtiens ne reprirent pas le chemin du travail et de l école à la fin août. Pandémie de burn-out face à la crise qui n en finissait plus, au terrorisme qui, on ne cessait de le répéter, ne manquerait pas de frapper encore, abstention généralisée devant la menace de moins en moins fantôme d une élection présidentielle terrifiante ?
Tous ceux qui avaient l habitude de chroniquer et de disserter doctement, observateurs et acteurs de la vie politique, économique et sociale, se trouvèrent aussi désemparés pour comprendre le phénomène que le gouvernement pour trouver des solutions à cette rentrée buissonnière.
Les patrons menacèrent de licencier en masse, les banques de bloquer les comptes des « déserteurs » et, passé le mouvement de sympathie amusée des premiers jours, l agacement puis la colère s emparèrent de ceux qui avaient repris le travail.
Les Aoûtiens, eux, ne demandaient chaque jour qu un autre jour pour reprendre le souffle qui leur avait manqué quand il s était agi de prendre le chemin du retour.
Objets de toutes les préoccupations, sujets des études les plus alarmantes et cibles des haines les plus féroces, les Aoûtiens découvraient un nouveau monde et une vie dont ils étaient privés jusqu à cette rentrée. 


Mon petit mot

Voici un livre qui me laisse un avis mitigé!  
C'était plutôt bien partit, un thème original, le sourire vient vite, les pages se tournent, un début de lecture très agréable!

La satire sociale est efficace, c'est bien vu,du monde du travail au ministère, chacun en prend pour son grade!
 
Mais pourtant, une lassitude s'est vite installée... la magie n'a pas opéré... il m'a manqué quelque chose. 
Trop factuel pour moi je pense. J'aurais aimé qu'un personnage ou deux soient plus creusés, un peu plus d'émotions, de sentiments... 

Bref, un avis en demi-teinte pour cette nouvelle lecture de la rentrée littéraire 2016:





68 PREMIERES FOIS EDITION 2016


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system