mercredi 7 septembre 2016

Le Pacte du silence Martine Delomme

Calmann-Lévy (24 août 2016)
La fête bat son plein chez les Astier quand l'indiscrétion d'une aïeule révèle le secret qu' Élisabeth gardait jalousement depuis vingt-quatre ans : son ex-mari François n’a pas simplement disparu comme elle l’a toujours prétendu, il a été jeté en prison… Le monde de cette quinquagénaire dynamique à l’autorité incontestée, vacille. Elle a su reprendre en quelques années les rênes de la manufacture de porcelaine familiale en élevant seule son fils Louis. Mais aujourd'hui, elle doit affronter un nouveau défi : elle permet à Louis de retrouver la trace de son père. Quel crime François a-t-il commis ? Pourquoi n’a-t-il jamais cherché à revoir les siens ?
Alors qu’Élisabeth tente d’apporter des réponses à son fils, elle va découvrir les manipulations et les mensonges dont elle n’a jamais cessé d’être la proie pendant toutes ces années.


Mon petit mot

Où le petit monde de la porcelaine de Limoges cache bien des secrets!

Voici un roman léger, qui remplit parfaitement sa mission :  faire passer au lecteur quelques heures agréables!

Un soupçon d'intrigue policière dans un roman qui m'évoque les grandes sagas d'été télévisées : une dose de mystère et de suspens, un zest de romance, un cadre un peu dépaysant (ici l'entreprise familiale, avec des pages très intéressantes d'ailleurs sur la fabrication de la porcelaine et l'évolution du marché ) et suffisamment de rebondissements pour conserver l'attention jusqu'au bout!

Quelques invraisemblances dans l'intrigue à mes yeux ne m'ont pas empêchée de m'attacher à l'héroïne et de la suivre avec intérêt (et espoir! ) jusqu'au bout!
 Mais je crois qu'au final, ce sont surtout Limoges et la porcelaine qui me resteront en mémoire quand je repenserai à ce roman.

C'était le premier livre que je lisais de cette auteure, j'en re-tenterai un autre à l'occasion!

Rentrée littéraire 2016


Challenge Femmes de Lettres
challenge femmes de lettres logo bannière



4 commentaires:

  1. C'est bien joli la porcelaine, mais la PAL déborde encore, je passe!

    RépondreSupprimer
  2. Malgré ton avis plutôt positif je crois que ce roman n'a rien pour me séduire ;)

    RépondreSupprimer

Comments system