dimanche 11 septembre 2016

Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau #68premièresfois

Les escales 25 août 2016

Marié à une jolie rousse, père d'une petite fille, Albert vit paisiblement au bout du RER parisien. Un jour qu'il traîne au lit avec sa femme, il laisse le téléphone sonner. Le répondeur se déclenche : sa mère est morte.
Albert décide de faire le point et s'enferme seul avec l'urne maternelle dans la propriété familiale de Mayenne, une grande maison cerclée de plusieurs hectares de bois. Une idée l'obsède : trouver une chanson pour la cérémonie funèbre – une chanson qui dira à tous, et mieux que n'importe quel discours, qui était cette femme sensible et indépendante.
Mais une nuit, il est réveillé par des bruits étranges. Dans l'aile ancienne du bâtiment, les murs chantent... Les échos font revenir le passé. Et puis, il y a cette légende familiale qui dit qu'un ermite erre dans la forêt. Commence alors la lente remontée des souvenirs, et avec elle, celle des secrets d'une mère que seul un fils pouvait entendre.


Mon petit mot

Voici un premier roman étrange!
Le début m'a laissée plutôt de marbre, l'évocation de la nature, de la forêt, le chant des oiseaux... pourquoi pas, mais sans plus!

Et puis, tout bascule peu à peu, et le travail de deuil du narrateur après la mort de sa mère prend une drôle de tournure.
Les racines. Au propre comme au figuré.
Les souvenirs. Des éléments refoulés du passé qui refont surface.
La folie? Ou la raison?

La musique a beaucoup de place dans ce roman, de nombreux airs restent d'ailleurs en tête après sa lecture!

Et bien sûr, un bel hymne à la nature, qui reste bien la plus puissante... retour à la nature, dépouillement total de tout ce qui fait notre société de consommation, libération... de quoi faire réfléchir! 

En tout cas, ma prochaine balade en forêt sera différente, et bien plus attentive à toute la vie qui y grouille!


6 commentaires:

  1. je l'ai repéré aussi ce roman ! Il me tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est plutôt original, c'est un bon point!

      Supprimer
  2. Puisque c'est un 68, il arrivera aussi entre mes mains!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y a plus qu'à guetter le facteur!

      Supprimer
  3. Comment fait-on pour s'inscrire au 68? Je serais vraiment intéressée par cette aventure! Je vous laisse l'adresse de mon blog! Tenez-moi au courant! Mille mercis! Marie-Laure
    http://lireaulit.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'ai répondu sur ton blog! Bonne soirée!

      Supprimer

Comments system