vendredi 5 août 2016

Un week-end à Albi...

Après Avignon, quelques jours dans le sud toujours, mais à l'ouest avec une petite escapade touristique dans la jolie ville d'Albi.

Au fil du week-end, visite de l'incontournable et impressionnante cathédrale Sainte-Cécile :
La cathédrale d'Albi, édifiée à partir de 1282, est la plus grande cathédrale de briques au monde : 113 m de long, 35m de large. 

Monument sans égal, elle affirme sa puissance à travers un style typique du Sud-Ouest de la France,
le gothique méridional.
Elle est la seule cathédrale d’Europe dont les murs et les voûtes sont entièrement peints sur une surface couvrant environ 18 500 m2, la scène peinte du Jugement Dernier couvre plus de 200 m2 de surface.
Le jubé, est orné de plus de 270 statues ciselées par des Maîtres bourguignons.


La voûte de style Renaissance italienne, fut réalisée en 3 années seulement de 1509 à 1512.
Le buffet d’orgue date du XVIIIe siècle.
Dans la salle du trésor, exposition autour de la « Mappa Mundi » une des plus anciennes cartes du monde







Visite du Musée Toulouse-Lautrec installé dans le palais de la Berbie , forteresse du XIIIe siècle, résidence des évêques d'Albi jusqu'en 1905.


Avec plus de mille œuvres, tableaux, lithographies, dessins et affiches (réalisées notamment pour des cabarets), il retrace l'ensemble de l'œuvre de l'artiste de sa première composition sur les chevaux, à ses portraits ou dessins pour des publicités ou des couvertures de romans. 



Le musée présente également des collections d'art ancien ( Guardi, Georges de La Tour …) et d'art moderne (Édouard Vuillard, Pierre Bonnard...).
On peut admirer également les voûtes du palais ou les dallages de terre cuite qui ornaient le sol avant de se promener dans les jardins du musée, avec vue sur le Tarn et les moulins. 













Henri de Toulouse-Lautrec, est le fils du comte Alphonse de Toulouse-Lautrec-Monfa et d'Adèle Tapié de Celeyran, cousins au premier degré. Ils ont eu deux garçons Henri, l'aîné et, quatre ans plus tard, son frère Richard-Constantin, qui meurt un an après. Henri grandit entre Albi, le château du Bosc (demeure de ses grands-parents) et le château de Celeyran.
Henri de Toulouse-Lautrec souffre d'une maladie qui affecte le développement des os, la pycnodysostose, maladie génétique, due à la consanguinité de ses parents. Des fractures aggravent son retard de croissance : il ne dépassera pas la taille de 1,52 m.
Il étudie la peinture auprès de René Princeteau. Peintre du postimpressionnisme, illustrateur de l’Art nouveau et remarquable lithographe, il a croqué le mode de vie de la Bohème parisienne à la fin du XIXe siècle. Ses peintures décrivent la vie au Moulin Rouge et dans d’autres cabarets et théâtres, mais aussi dans les maisons closes. Il représente à de nombreuses reprises Jane Avril, la chanteuse Yvette Guilbert et La Goulue.
Après la mort de Toulouse-Lautrec, Maurice Joyant, son ami intime, son protecteur et marchand de tableaux veut mettre en valeur son œuvre avec l'accord de la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec. Ils donnent les fonds nécessaires pour qu’un musée soit créé à Albi, ville où naquit l'artiste, et offrent leur superbe collection de tableaux.

Balade au fil des rues d'Albi ( de nombreux panneaux d'explications sont installées, la promenade est instructive!)




 




 la collégiale Saint-Salvi  et son cloître- jardin





 la maison natale de Toulouse-Lautrec
 et celle où vécu Lapérouse

 le théâtre


La maison du vieil – Albi, pour tout savoir de Toulouse-Lautrec et du pastel.






 l'arrière de la maison natale de Lautrec




 On aimerait pouvoir pousser les portes!


10 commentaires:

  1. J'adore me balader à Albi, c'est une ville très sympa !

    RépondreSupprimer
  2. Aaaaaah, ma belle ville (d'adoption) ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. tu me donnes de plus en plus envie d'aller voir par moi-même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai été très agréablement surprise!

      Supprimer
    2. Je vois que tu as la bougeotte! Oh! que je te comprends! Je me souviens d'une belle visite à Albi, la cathédrale, le musée (aucun souvenir du jardin par contre, il est pourtant bien beau!), les rues de la ville..

      Supprimer
    3. oui, j'ai enchaîné avec un peu de tourisme dans le sud! il y a tant à voir!

      Supprimer
  4. Bonsoir Eimelle, en voyant tes photos, je pense que tu as dû avoir meilleur temps que moi l'année dernière. J'espère que tu as pu visiter le musée Lapérouse (à côté de l'hôtel Mercure). Il y a deux photos prises pas loin du musée. Je trouve qu'Albi est une très belle ville que j'ai découvert en 2000. J'avais même fait une balade en gabarre sur le Tarn. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et non hélas, il était fermé le lundi, nous n’avons as pu y aller... voilà un prétexte pour y revenir!

      Supprimer

Comments system