vendredi 1 juillet 2016

Le théâtre italien au festival d'Avignon #off16

Suite des repérages dans le programme du festival d'Avignon 2016!
(ps, entre une fin d'année scolaire hyper chargée et un départ proche au festival, je crains ne pas avoir le temps de faire les bilans mensuels de juin des challenges, je ferai coup double fin juillet!) 

Et pour être en accord avec le thème théâtre du mois italien, petit zoom sur quelques pièces d'auteurs italiens qui sont à Avignon cet été, ou présentées par des troupes italiennes, ou encore de metteurs en scène italiens. J'en ai certainement oublié, n'hésitez pas à compléter!

Pour mémoire, les 3 pièces vues l'année dernière qui reviennent cette année

 à découvrir cet été pour la première à la Luna et la seconde au théâtre des Lucioles
et : 
THE GREAT DISASTER  Patrick Kermann #off15

 qui sera en juillet prochain au théâtre des barriques mais avec un autre comédien et dans une autre mise en scène



Du côté des pièces à découvrir cet été:

Un incontournable quand on associe les deux mots Italie et théâtre : la Commedia dell'Arte !
Pour cela, rendez-vous à la Cour du Barouf, où en plus des spectacles, l'on pourra assister à une Conférence Spectacle "Les Masques et la Commedia dell'Arte"
On y retrouvera également l'auteur et metteur en scène Carlo Boso avec tout particulièrement Scaramuccia:
Scaramuccia revient de guerre et retrouve son village où le juge Justin s’apprête à célébrer son mariage avec la belle Lucrecia. Celle-ci est aussi convoitée par un richissime Marquis étranger. Cinzio, le neveu d’Amelia l’aubergiste, aime la fille du juge Violetta. Mais Violetta aime le Marquis. Pulcinella, le serviteur du Marquis et amant de Franceschina (la servante de Violetta), décide, avec l’aide de Scaramuccia, de voler les tapis du juge pour sortir de leur misère…
Scaramuccia est un « maxi imbroglio », où l’amour, l’argent, les embuscades, les courses-poursuites, les pantomimes, les danses et les chants sont à l’honneur dans une oeuvre romanesque.
Au même endroit, à noter également :   La locandiera de Carlo Goldoni Mirandoline, patronne d’une auberge à Florence, est au centre de toutes les convoitises. Qu’ils soient marquis, comte ou valet, tous les hommes veulent obtenir ses faveurs. Mais l’arrivée d’un chevalier qui méprise les femmes risque de bouleverser le cours des choses. Mise en scène enlevée, façon Commedia, avec chants, danses, musique, combats, pantomime pour le plus grand plaisir de tous.

Des auteurs italiens
L’Enfer de Dante Alighieri 
Cheminement initiatique sur fond de Verdi, Puccini et Schubert dans les méandres de l’Enfer de Dante, là où se côtoient les lâches, les avares, les coléreux, les traitres mais aussi les fraudeurs, les hérétiques...l’humanité entière dans ce qu’elle a de trouble, et finalement d’éternel. Cette adaptation audacieuse porte un regard aigu, tendre ou accusateur sur ce qui nous rend semblables les uns aux autres.. la quête périlleuse de bonheur avec le danger permanent de terribles dérapages Interprète : Pierrette Dupoyet

Un bec - Antonio Ligabuede Mario Perrotta
 “Un Bec” ressuscite l’âme torturée d’Antonio Ligabue, le “Van Gogh Italien”. Sur scène, l’artiste convoque ses souvenirs, esquissant au charbon noir sur les grandes toiles qui composent le décor, les paysages de son enfance, les femmes qui l’ont abandonné, les hommes qui l’ont rejeté... Dans ce qui s’apparente à un ultime règlement de compte, Antonio Ligabue matérialise ses fantômes pour mieux les exorciser.

Comment ? (Nous avons les réponses) d’Umberto Eco D’après “Comment voyager avec un saumon ?” 
“Marie-Agnès Dupuis, chercheuse au CNRS et son assistante, Prune, sont ravies de vous convier à leur conférence. Elles vont vous apporter les réponses à toutes ces questions qui pourrissent, insidieusement, notre quotidien : “Comment ne pas utiliser le téléphone portable ?”, “Comment ne pas parler de foot ?”...etc Une adaptation pleine d’intelligence et de cynisme : les réponses ne sont pas toujours celles que l’on attend. Un moyen de re-découvrir la plume pleine de finesse et mordante à souhait qu’avait Professeur U.Eco.

les 6, 7 et 8 juillet -les 23, 24 et 25 juillet - Ecce Eco. Ciao Umberto !de Umberto Eco
Une voix de femme, une voix d’homme et un accordéon se font écho ! Pascal Contet, qui a ravi tant de publics, et les voix complices, élégantes et gourmandes des comédiens épousent les vertiges d’une écriture qui ignore toute hiérarchie des formes. Une mosaïque de textes, une jonglerie verbale où scintille une parole en abîme, jubilatoire et insubordonnée ! Romancier, philosophe, journaliste, essayiste, historien... Il Professore mêle avec érudition et humour philosophie et faits divers, pensée antique, essais scientifiques ou politiques et polars, romans ou traités d’alchimie... Il pose sur notre quotidien un regard et des mots qui nous enchantent. Son legs unique et son gai savoir nous ouvrent les portes de la pluralité des mondes. Chêne Noir
Interprètes : Isabelle Etienne, François Marthouret, Pascal Contet Choix des textes et conception : Isabelle Etienne Musiques et interprétations musicales : Pascal Contet : Anne Cuneo

Une Vitalité désespérée de Pier Paolo Pasolini
 Il est rare que la puissance et le spectre d’une œuvre résonnent de façon aussi cohérente avec un engagement politique et esthétique. Une Vitalité désespérée enchaîne et déchaîne les révoltes d’un anticonformiste viscéral. Par son courage et la force visionnaire de ses mises en garde, Pasolini demeure un exemple, un lanceur d’alerte avant l’heure, pour notre présent si trouble et inquiétant. Huit comédiens, mêlant les origines, les langues, autour du tronc commun de leur jeunesse portent sa vision politique, sans tabou dans un spectacle physique et incandescent.


Monsieur Kaïros de Fabio Alessandrini 
QUI EST QUI ? Pourrait-on se demander à regarder ces deux hommes qui s’affrontent, tant ils se ressemblent. Comment ce médecin humanitaire est-il rentré dans son bureau? se demande cet écrivain en pleine ébauche de son roman. Librement inspiré de l’oeuvre de Pirandello, Monsieur Kaïros est une histoire fantastique, profondément ancrée dans notre présent. Sur scène, réalité et illusion, tragique et comique se mélangent, et l’écrivain se retrouve personnage à son tour, plongé dans une histoire qui n’est plus la sienne et qui se réécrit devant ses yeux. Compagnie Teatro di Fabio


Mer de Tino Caspanello 
Par une nuit calme sans lune, en bord de mer comme au bord du monde, hors du quotidien qui les étreint un homme et une femme se livrent comme, peut être, ils ne l’ont jamais fait. Dans une langue épurée et percée de silences, non sans humour, ils dévoilent avec pudeur et maladresse, l’amour qu’ils portent l’un pour l’autre. Audelà de la banalité de leurs échanges et de la simplicité de la mise en scène, entre ordinaire et sublime, Mer est une petite forme théâtrale qui parle du sens de la vie.

La Callas oubliée de Dario Fo,Franca Rame 
C’est l’histoire intime de Maria, la femme, et non celle de la DIVA, racontée par les journaux à scandales. Pas celle de la Callas glamour du show-biz, mais celle de la femme fragile et forte à la fois. De l’époque où elle était myope, un peu trop “boulotte”, toujours en voyage entre l’Amérique, la Grèce et l’Italie, jusqu’à sa consécration mondiale en “Divina Cantatrice”. Par des dialogues enlevés, la pièce évoque les rencontres, les histoires d’amour et les passions liées au chant de celle qui a participé à la modernisation de l’opéra et qui restera à jamais dans les mémoires

Ici il n’y a pas de pourquoi !Primo Levi et Pierralberto Marche 
“Ici, il n’y a pas de Pourquoi !”est le témoignage poignant d’un homme arrêté par les forces du mal et incarcéré dans un camp, dont le seul but sera de survivre..

Tutti Santi !Tutti Pagani !( Tous Saints !Tous Païens ! )de Luigi Rignanese 
Depuis toujours en Méditerranée, les hommes s’entredéchirent pour des histoires de liens, de religo de religion. Au fil du temps, ils ont compris qu’il valait mieux en rire qu’en mourir. La passion entre l’ermite marseillais Angelo Bruno et Donna Bella Rosa Fresca sera notre fil d’Ariane. La jalousie italienne de ses trois frères sera notre fil rouge sang à travers ce labyrinthe de contes vieux comme les Satyres qui éclairent de leurs rires les ombres d’aujourd’hui.

Dans le festival IN
 Les damnés de Luchino Visconti
Invité par la Comédie-Française à diriger des acteurs de la troupe, Ivo van Hove a choisi de mettre en scène Les Damnés. Partant du scénario – sans se référer au film réalisé par Visconti – il raconte, dans un spectacle à la scénographie proche de l'installation, l'histoire de la famille Essenbeck à l'heure du triomphe des nazis en Allemagne. Pour protéger leurs intérêts, ces maîtres de la sidérurgie ne voient d'autre alternative que de s'allier au nouveau régime et assassinent leur patriarche, le vieux baron Joachim, que cette idée répugne. D'intrigues en manipulations, de trahisons en meurtres, la désignation du nouveau patron des aciéries va générer un véritable rituel de célébration du Mal, rituel où la perversion des rapports entre les individus fait écho à la cruauté et la brutalité du contexte politique. Dans cette lutte pour la survie, contre toute attente, Martin – le fils pédophile et incestueux de la puissante baronne Sophie – parviendra à éliminer tous ses adversaires, devenant un serviteur zélé du régime prêt à régner sur l'empire hérité. Pour cela, il accepte de payer le prix fort : la froideur d'une vie d'où l'amour, la bonté et la beauté ont irrémédiablement disparu.

Un spectacle à la croisée des arts :
Le Quatrième Mur de Luca Franceschi,Sorj Chalandon 
Georges, metteur en scène militant s’envole pour le Liban en guerre dans le but utopique de monter la pièce Antigone de Anouilh en rassemblant sur scène des belligérants de ce conflit politique et religieux. Une manière de “donner à des ennemis une chance de se parler”, de “les réunir autour d’un projet commun”. Après les Irrévérencieux , la Cie des Asphodèles porte ce texte magnifique adapté pour la première fois à la scène. Les comédiens puisent dans la rencontre de la Commedia dell’arte, du Human beatbox et de la danse hip hop, l’énergie, la force et la richesse propices à l’éclosion d’un univers poétique et sensible qui soit aussi une fenêtre ouverte sur le monde.

Des spectacles "seul en scène":
Rosa de la peur à l’Amérique de Nora Picetti
 De Cuggiono, un petit village italien de fileuses de soie au port du Havre, des mines du Missouri à une Chicago multi-ethnique. Une autobiographie orale, rare témoignage féminin de quand les migrants étaient les Européens: grâce à la rencontre de cultures différentes Rosa pourra, bien au-delà d’un quelconque rêve de fortune, s’affranchir de la peur. Avec un talent considérable et des recherches historiques pointues, Nora Picetti, originaire de Cuggiono comme Rosa, joue différents personnages, vus à travers le regard de Rosa qui raconte son histoire. Un spectacle très sensible, léger et amusant. Un monologue à plusieurs voix, tressé de musique, chants et danses populaires d’Italie. Un spectacle émouvant et passionnant


J’attends de tes nouvelles Aspetto Tue Notizie
Italie du Sud. Des parents écrivent à leur fils, qui ne répond quasiment jamais. Douze ans de relation épistolaire à sens unique. Sur scène, un comédien incarne le fils, Donatangelo, et ses parents, Nicola et Linda. Les trois personnages existent tels qu’ils sont, attachants et agaçants. Ils s’affrontent, ils s’aiment, ils se pardonnent, alors, malgré eux, ils se révèlent.
L’auteur et interprète porte un regard délicat sur un quotidien dérisoire et émouvant, universel et personnel. Nos propres souvenirs trouvent écho dans les siens, et font remonter à la surface le conflit entre le désir de partir pour être autre et l’acceptation de nos propres racines.
De et avec Claudio Colangelo Mise en scène par Maria Beloso Hall

Une comédie musicale émouvante et burlesque qui raconte l’histoire d’une famille partie d’un petit village de Sicile pour rejoindre la France, pays de tous les espoirs. Nous transportant de rires en émotions, telle la commedia dell’ ARTE, Angela Amico nous chante l’Italie avec ses plus grands succès et nous invite à un fabuleux voyage dans le temps et dans l’espace. Des années 50 avec une tarentelle sicilienne Abballati, à nos jours sur un concert Rock de Zucchero avec Baila, de ce petit village Milena au grand Milano, c’est un inoubliable voyage en chansons : Napoli avec Caruso, Roma avec Volare, Azzuro, Marina... et bien d’autres villes avec Gloria, Sarà perchè ti amo...

Le Jazz à 3 doigts de Luca Franceschi, Bernard Ariu, Renaud Dupré
 Un spectacle qui nous transporte dans l’Italie du début du XX e siècle à travers le récit d’un paysan qui rêve de pouvoir vivre, envers et contre tout, sa passion pour la musique. Autour de lui, la pauvreté, l’ignorance, la guerre et la plus grande usine de munitions d’Europe qui a rendu célèbre le minuscule village Toscan de son enfance. En mots, en images, en musique, trois artistes d’une émouvante générosité nous font ressentir les saveurs d’antan.

Un spectacle pour enfants
“Les légumes c’est du sérieux!” dit le Chef. “Les légumes c’est pas marrant !” dit Romilda, son assistante. Il faudrait y mettre un peu de couleur dans cette cuisine, non ? Qu’en pensez-vous ? À partir du travail de recherche de Bruno Munari, un spectacle avec épluchures de légumes, peinture, ombres chinoises et animations vidéo créé pour les enfants à partir de 2 ans. Après son succès au Festival International de Théâtre pour l’Enfance de Bologne, au Musée des Enfants de Milan et près plusieurs ateliers menés et spectacles joués en écoles maternelles, crèches et théâtres en Italie, le spectacle arrive en France pour la première fois. Compagnie Schedia Teatro


De la danse, du cirque...

 Marcus Lindeen, Mauro Andrizzi Accepter la crise, la perte, la déchéance, la fin. Danser dans le noir. Le traverser. S’ouvrir au nouveau, à la beauté, à l’imprévu, à l’impensable, à l’ autre... Accidentes Gloriosos est un projet en sept court performances sur le thème de la mort et de la renaissance. “Accidentes gloriosos transforme le texte de Mauro Andrizzi et Marcus Lindeen en dispositif épisodique, au delà des barrières narratives et spatiales, et propose au même temps une modalité de relation intime avec le publique sans renoncer à la maîtrise scénique“. Mention spéciale au Premio Alle Arti Sceniche Dante Cappelletti 2013


La rencontre de la Danse- théâtre et du Cirque. Un silence qui se meut, résonne et porte à la création musicale et à la découverte sur scène. Les figures prennent vie à travers un temps scandé, précis. Elles créent un rythme, s’interrompent, font émerger des fragments de leur personnalité. Elles dansent leur histoire, cadencée par le silence.
La compagnie blucinQue (Italie), dirigée par Caterina Mochi Sismondi, metteuse en scène et chorégraphe diplômée à la Civica Paolo Grassi de Milan mène un parcours de recherche en équilibre entre tradition et expérimentation, parole et mouvement, dans une approche pluridisciplinaire : théâtre-danse, cirque, littérature, arts visuels, création musicale et performance

Dandy Danno & Diva G Aimez-vous l’humour, le monde des clowns, la démesure, les belles et improbables histoires d’amour ? Avec Dandy Danno et Diva G vous allez être comblés! Leur spectacle, “A Clown fairytale” (un conte de fées de clown ) a retenu l’attention de l’immense et indescriptible Jango Edwards qui l’a mis en scène. “A clown fairytale” une improbable histoire d’amour dans une cascade d’éclats de rire, compréhensible par tous puisqu’il s’agit de mimes. On rit à l’italienne pendant une heure où l’on ne voit pas le temps passer mais on comprend tout car c’est un spectacle essentiellement visuel.



8 commentaires:

  1. En effet y a du boulot ! J'aime bien ce que fait Fabio Marra, U. Ecco une valeur sûre, Goldoni aussi et la Cour du Barouf s'y prête bien. Je te souhaite bien du courage avec "les damnés", mais c'est l'occasion de la Cour du Palais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça! Que ne ferait-on pas pour la cour d'honneur!

      Supprimer
  2. chaque année je me dis que j'irai l'an prochain... c'est désespérant! Tu raconteras!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui! Mais je suis sûr que cette ambiance te plairait! Un jour!

      Supprimer
  3. Merci d'éplucher pour nous le programme! Une belle brochette d'auteurs italiens. J'irai voir les 2 Fabio Marra, Les damnés, et avec ma petite fille Scaramuccia. J'aime Dario Fo mais je n'ai pas trop envie de voir une pièce sur La Callas même intime. L'an dernier j'ai vu un Dante qui m'a plu. Je m'en tiendrai là pour les italiens sauf si le bouche à oreille me fait changer d'avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que les Fabio Marra te plairont!

      Supprimer
  4. Quel programme ! J'espère que tu auras de bonnes surprises et que tu passeras un bon festival

    RépondreSupprimer

Comments system